En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel Valls, député-maire PS d'Evry (Essonne)
 

Face au trou de la Sécu, le gouvernement envisage d'augmenter de 25% le forfait hospitalier. « Une mesure qui pèsera lourdement » sur les Français les plus fragiles, s'inquiète le député PS Manuel Valls.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Lyocal
    Lyocal     

    UN député UMP s’est fait vertement rabrouer lundi dernier par le Premier Ministre lorsqu’il a osé évoquer la nécessité de lutter contre les fraudes à l’AME (aide médicale aux sans-papiers), dont le budget aurait récemment quadruplé.

  • Lyocal
    Lyocal     

    CMU : le nombre de bénéficiaires a chuté de 5 % en un an
    [ 26/01/09 - ]
    Le nombre de bénéficiaires de la couverture maladie universelle . Ils étaient un peu moins de 4,2 millions fin novembre 2008,

  • Lyocal
    Lyocal     

    CARTON ROUGE

    Les mutuelles complémentaires santé augmentent leur cotisation d’une taxe exceptionnelle. ( 0,77% °qui sert à participer au financement de la vaccination contre la grippe H1N1 !,
    Il est scandaleux que les assurés payent les laboratoires privés qui fabriquent les vaccins en gagnant des milliards d’euros .

    le président de la Mutualité française a confié AUX AUDITEURS HIER AU SOIR à l’émission C ‘dans l’air : ” Les complémentaires santé ne peuvent faire autrement qu’augmenter leurs prix, car elles supportent de plus en plus de charges”.
    De plus en plus de français se tournent vers des mutuelles low cost à petits prix mais qui couvrent beaucoup moins en cas de problème. Ainsi, le risque c’est que des personnes renoncent à des soins primaires.

  • Pussycat
    Pussycat     

    Vous avez été hospitalisé en longue maladie, je comprends que c'est une situation douloureuse, mais : comme je l'explique dans un autre message sur ce thème, il faut admettre que la médecine a un coût. Si l'espérance de vie augmente de 3 mois chaque année, c'est que nous sommes bien soignés, avec des appareils ultra sophistiqués par rapport à autrefois. La médecine a un coût, il faut ces matériels, et des spécialistes qui les ont fabriqués, et des spécialistes qui ont appris durant des années à les utiliser : pour être chirurgien il faut """juste""" bac + 13... Donc, tout est cher. Si nous ne comprenons pas çà : qui paiera ? les enfants qui naissent aujourd'hui. Je me permets de dire que, moi aussi, j'ai déjà été hospitalisée, j'ai donc été soignée (ce qui est le principal)j'ai payé le forfait hospitalier... je sais que ce n'est pas agréable, mais c'est normal. On ne paie pas le matériel médical, on ne paie pas tous les soins, on ne paie pas le suivi de la maladie où de l'opération une fois que l'on rentre chez nous. Et chez nous, on mange, on se chauffe, on fait le ménage, on regarde la télé, on téléphone... pourquoi tout serait intégralement gratuit à l'Hôpital, puisque dans la vraie vie (je veux dire en dehors de la structure hospitalière) rien n'est gratuit.

  • Pussycat
    Pussycat     

    Nous ne sommes plus en 1960. La médecine a fait d'énormes progrès, et vous le savez (IRM, SCANNER, opérations hyper compliquées pour sauver des vies) et tout cela a un prix. Depuis aussi, il y a le Sida, les IVG (remboursées), les moyens de contraception (bonne chose) remboursées aussi. On peut continuer comme autrefois, avec les moyens de la médecine d'aujourd'hui, et tout ira encore bien pour nous, et puis... ce ne sera pas grave : ce seront nos enfants et petits enfants qui paieront nos notes.

  • Pussycat
    Pussycat     

    Mais oui... si çà vous soulage, allez voter FN !!!!!!!!Est-ce que vous ne souffrez pas de troubles obsessionnels ?

  • myrtilles
    myrtilles     

    je ne comprend plus.En 1960,quand j'ai commencé a travailler on payait 5,5% de charges sociales,avec des remboursement de 90% pour les visites ou consultations,aucun forfait hospitalier,et des medicaments prescrits remboursés a 80%.et,a cette epoque la secu se portait tres bien.je me demande maintenant que nous payons plus de 25% de charges sociales.OU PASSE L'ARGENT??????

  • christianjean
    christianjean     

    il nous a promis de redonner un emploi a ceux qui en etaitprive d ou les cotisations aideraient notre securite social travail du dimanche heure suplementaire et blablabla et aujourd hui rien de tout cela a aide ni les salaries ni la secu et autres seulement des profits de plus pour les gros patrons si tous le monde je dis bien tout le monde payer la securite social elle serait moins dans le rouge et ca eviterait de racketter les pauvres malades

  • aninsolite
    aninsolite     

    malheureusement, grâce à notre gouvernement actuel, de plus en plus de français pensent comme vous. Tout ce que je me dois de vous souhaiter pour que vous compreniez l'ineptie de ce que vous dites, c'est d'avoir à être hospitalisé en longue durée, et là vous repenserez certainement à ce que vous affirmez aujourd'hui

  • aninsolite
    aninsolite     

    - On veut s'attaquer au forfait hospitalier, il est remboursé par les complémentaires, donc aux personnes qui peuvent s'en offrir une, et ce n'est pas donné, donc pas aux moins argentés. Mon exemple: jusqu'en juin 2008, je percevais en moyenne 610 euros mensuels d'indemnités journalières Assedic, suite à la fin d'un contrat aidé de 18 mois. J'étais bénéficiaire de la CMU complémentaire. En juin 2008, mes indemnités ayant été revalorisées à 20 euros de plus par mois, je dépasse le plafonsd et ne peux plus prétendre à la CMU complémentaire. Aussi, j'en ai souscrit une pour laquelle je paie 25 euros par mois, l'aide de l'état déduite. Etant atteinte d'un cancer, je ne peux pas me permettre de passer au travers, car la prise en charge à 100% des sois n'inclut pas le forfait journalier que je dois régler à chaque série de chimiothérapie ou pour chaque examen de contrôle sous anesthésie nécessitant une hospitalisation.
    - on veut dérembourser le paracétamol, ce au moment où on nous inonde du traitement de la grippe A par ce même médicament. Dans le cas des cancers, le médicament anti-douleur prescrit à côté de la morphine est le paracétamol. On va donc devoir s'orienter vers des médicaments analogues, mais plus récents, ce qui va faire l'affaire des laboratoires qui, naturellement, sont les principaux bénéficiaires de ces mesures, s'ils n'en sont pas carrément les instigateurs. Encore les friqués! On ne peut ignorer en plus que les prix des médicaments déremboursés flambent à un point incroyable, mais réel.
    - par contre, on assiste en ce moment à des restructurations dont on n'entend pas parler. Par exemple, les médecins conseils de la CPAM de la Vienne sont désormais regroupés à Poitiers et n'assurent plus de permanences délocalisées, ce qui obligent les personnes convoquées au contôle à faire 100kms aller-retour, trajet remboursé par la sécu. Je pense que les permanences, même si elles engendrent des frais de déplacement det de locaux, revenaient à moins cher que les remboursements en taxi ou VSL ou véhicule particulier, voire de location, pour se rendre à une convocation à 50 kms, surtout si ces convocations sont répétitives dans le cas d'arrêts prolongés. Cela est déjà mis en place, mais bizarrement on n'a eu aucune communication à ce sujet. Est ce général à tout le territoire, je n'en sais rien.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire