En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Gaulois58
    Gaulois58     

    Valls aurait du mal as faire accepter aux CRS que les gens qui les ont tabasser soir amnistier Les CRS aiment tabasser oui , mais en prendre la non ! sont pas payer pour cela !!! Les CRS aiment avoir le monopole pour la violence ! ! ! Taper sur le peuple impunément est leurs seul privilège !!!! Comme contre les opposants du mariage gay ! Contre les retraités , les familles , c est pour cela qu ils aiment leurs métiers !
    Mais contre des syndicaliste alors la en prendre plein la gueule ils aiment pas !

  • thierrymartinsgi320
    thierrymartinsgi320     

    Evry ètait une ville nouvelle vraiment bien. Le jour où la droite à Paris, a voulu se dèbarasser de "la racaille", Evry qui avait des logement à occuper, a servit de dèpot. des jeunes qui trainent la journée, des trafiquand de drogue qui ont apportés leur marchandises dans cette ville paisible il y a 30 ans... Mes parents ont dù vendre et quitter la règion, car la gauche n'a pas trouvé mieux que de mettre des famille à problèmes dans des quartiers sans problème. La police dèbordée , la Justice trop bonne, Fleury surpeuplée : c'est ce cocktail que Valls a du faire face! La faute Chirac et la spèculation pour faire des milliards sur l'immobilier à Paris

  • lara
    lara     

    Valls septique, tu parles ??...le bon toutou de service pour remplir les urnes de 2014 !

  • PIALF
    PIALF     

    Il s' agit comme d' habitude avec ce gouvernement de clientélisme !

  • MINOS
    MINOS     

    Valls "sceptique allez a Evry et vous verrez !

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    s'il y avait de l'emploi, on ne parlera pas de cela. Moi, je suis sceptique sur la capacité du gouvernement à relancer l'emploi en France.

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Etait-il aussi sceptique en 1990, lors de l'amnistie des turpitudes financières des partis politiques, le sien principalement ? Dialogue social, tu parles Charles, avec qui ?

Votre réponse
Postez un commentaire