Valls, "révolté" par les propos de la soeur de Merah

Le ministre de l'Intérieur a, par ailleurs, estimé mercredi que le risque terroriste représentait une menace "permanente" en France et que "plusieurs centaines de personnes" y constituaient potentiellement un danger en ce domaine.

Hélène FAVIER
Le 14/11/2012 à 10:51
Mis à jour le 14/11/2012 à 10:56

Abdelghani Merah décrit une famille baignée d'antisémitisme et de racisme


Souad Merah va porter plainte


Terrorisme : "Non, la droite n'est pas responsable", admet Valls


Manuel Valls s'est dit "révolté", mercredi sur BFMTV, par les propos de de Souad Merah, la soeur de Mohamed Merah.

Filmée sans le savoir dans un jardin public toulousain pour un documentaire diffusé dimanche par M6, Souad Merah, 34 ans, voilée et se revendiquant du salafisme, se dit "fière de (son) frère, il a combattu jusqu'au bout".

Des "propos de haine" pour Manuel Valls. "Je pense d’abord aux victimes. J’ai rencontré il y a quelques semaines ce directeur d’école qui a perdu sa petite fille dans des conditions effrayante, et ces propos de haine, de négation des valeurs de notre pays, d’apologie du terrorisme, d’antisémitisme sont insupportables", a-t-il insisté avant de rappeler que "le parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire", dans cette affaire".

"Cet ennemi intérieur"

Par ailleurs, toujours dans le cadre de l'affaire Merah, le ministre de l'Intérieur a estimé que le risque terroriste représentait une menace "permanente" en France et que "plusieurs centaines de personnes" y constituaient potentiellement un danger en ce domaine.
    
"Cet ennemi intérieur qui prospère sur (la) radicalisation de cet islam qui n'a rien à voir avec (celui) pratiqué par l'immense majorité de nos concitoyens, mais qui prône la haine, l'antisémitisme, qui se mélange en plus avec la petite délinquance, avec le crime, avec le trafic de drogue, il est là, il est présent", a-t-il insisté.
    
Le risque terroriste "existe, il faut le combattre", a encore martelé Manuel Valls et, pour cela, "on a besoin d'un renseignement de très grande qualité et les différentes réformes que m'a proposées le nouveau directeur de la DCRI Patrick Calvar visent précisément à renforcer l'efficacité du renseignement", a-t-il indiqué.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Êtes-vous favorable au rétablissement de l'autorisation de sortie du territoire pour les mineurs?