En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manuel Valls à Matignon le 16 avril 2015.
 

Le Premier ministre s'est rendu à Créteil, dans le Val-de-Marne, pour présenter son plan de lutte contre le racisme, trois mois après les attentats contre Charlie Hebdo. Un plan de 40 mesures, doté de 100 millions d'euros.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

92 opinions
  • La comtesse
    La comtesse     

    Un correspondant universitaire me fait part d' une analyse théologico-historique que peut être prochainement nous ne pourrons plus évoquer dans un débat d'idées, le but ultime étant d'empêcher toute critique des religions et notamment l'islam. La voici :
    L’expression « cela n’a rien à voir avec l’Islam » se retrouve partout, après chaque nouvelle horreur commise par les disciples de Mahomet. Dans la bouche des politiciens comme dans les articles des journaux, cette formule devient incontournable. On ne peut même pas dire que cette vision idyllique que cherchent à imposer de force politiciens, médias et analystes de tous bords fausse le débat, car dès qu’il s’agit de l’islam, il n’y a plus de débat possible. Seul prévaut le lancinant discours sur l’islam religion-de-paix-d-amour-, etc. On en arrive à un point où la question qui se pose est de savoir si cette indulgence envers l’islam doit être comprise comme un simple aveuglement de la part de ces « spécialistes » ou bien si c’est pire que tout, de la traîtrise ou de la compromission

    Au mépris de toute vérité, l’Occident en arrive même à accuser sa propre société d’être à l’origine de la terreur, en présentant les terroristes comme « des victimes sociales issues des milieux défavorisés », ou plus généralement comme des « victimes du colonialisme ». Et ce, y compris dans les pays qui n’ont pas de passé colonialiste comme la Suisse, l’Autriche et les pays scandinaves. Alors que tout le monde ou presque sait que le terrorisme n’est pas simplement la conséquence de la « ghéttoïsation » des musulmans de l’Occident ou la répercussion du colonialisme, mais qu’il est bien le fruit de cette politique du pire menée par les riches émirs pour affaiblir l’Occident et ainsi redonner à l’islam l’espoir d’assouvir enfin le vœu le plus cher de Mahomet : l’hégémonie de l’islam sur l’ensemble de l’humanité.

    Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul (coran, 2:193 et 8:39).

    D’ailleurs, sans la manne extraordinaire déversée par les émirs, il n’y aurait probablement quasiment pas de terrorisme, du moins pas de terrorisme structuré à l’échelle mondiale. Alors que l’argent sale de « nos amis » saoudiens, qataris ou autres, a fini de radicaliser même les plus pacifiques des sectes musulmanes, à l’exemple des Cham-Bani du Vietnam, par l’intermédiaire des salafistes de la Tablighi Jamâat, mouvement missionnaire alimenté en pétrodollars par les Saoud. Ou encore à l’exemple des musulmans du Myanmar, en conflit ouvert avec les bouddhistes, alors que ces deux communautés vivaient sans se soucier l’une de l’autre avant que les mosquées de ce pays ne soient livrées aux prédicateurs « radicaux » sortis des Universités de Médine ou d’al-Azhar.

    A ce propos, le terme « radicaliser » n’est pas adapté. On devrait plutôt parler de retour aux sources de l’islam, un retour ordonné par les Saoudiens. Car ce sont bien les Saoudiens, gardiens du dogme, qui ont imposé le wahhabisme et le salafisme qui triomphent partout aujourd’hui. Un triomphe qui risque de mal se terminer, par la faute de ces élites qui nient la réalité.

    L’islam qui prévaut aujourd’hui est ainsi : agressif et belliqueux, à l’image de son prophète. Il n’a qu’une seule loi, celle inscrite dans le coran, et un seul objectif, soumettre le monde. Une loi disséquée, interprétée et commentée par les grands savants de l’islam, de la plus rigoureuse des manières. Ce qui fait que l’argument qui consiste à dire que c’est une question d’interprétation n’est pas recevable. La preuve en est que les dirigeants des Frères musulmans, tout comme les dirigeants de la plupart des organisations classées terroristes, sont issus des grandes Universités islamiques. Mention spéciale aux dirigeants de l’Etat Islamique, issus de l’Université la plus réputée du monde sunnite : al-Azhar du Caire. Tout comme Youssef al-Qaradawi, le terroriste Ahmed Yassine (cheikh Yassine) et … Dalil Boubakeur ! Rien que du joli monde.
    Je trouve cette étude assez pertinente et éclairante. Abdennour Bidar (Prof à l'université de Nice) a une approche similaire dans sa "Lettre ouverte au Monde Musulman.( LLL éditeur)

  • La comtesse
    La comtesse     

    Un correspondant universitaire me fait part d' une analyse théologico-historique que peut être prochainement nous ne pourrons plus évoquer dans un débat d'idées, le but ultime étant d'empêcher toute critique des religions et notamment l'islam. La voici :
    L’expression « cela n’a rien à voir avec l’Islam » se retrouve partout, après chaque nouvelle horreur commise par les disciples de Mahomet. Dans la bouche des politiciens comme dans les articles des journaux, cette formule devient incontournable. On ne peut même pas dire que cette vision idyllique que cherchent à imposer de force politiciens, médias et analystes de tous bords fausse le débat, car dès qu’il s’agit de l’islam, il n’y a plus de débat possible. Seul prévaut le lancinant discours sur l’islam religion-de-paix-d-amour-, etc. On en arrive à un point où la question qui se pose est de savoir si cette indulgence envers l’islam doit être comprise comme un simple aveuglement de la part de ces « spécialistes » ou bien si c’est pire que tout, de la traîtrise ou de la compromission

    Au mépris de toute vérité, l’Occident en arrive même à accuser sa propre société d’être à l’origine de la terreur, en présentant les terroristes comme « des victimes sociales issues des milieux défavorisés », ou plus généralement comme des « victimes du colonialisme ». Et ce, y compris dans les pays qui n’ont pas de passé colonialiste comme la Suisse, l’Autriche et les pays scandinaves. Alors que tout le monde ou presque sait que le terrorisme n’est pas simplement la conséquence de la « ghéttoïsation » des musulmans de l’Occident ou la répercussion du colonialisme, mais qu’il est bien le fruit de cette politique du pire menée par les riches émirs pour affaiblir l’Occident et ainsi redonner à l’islam l’espoir d’assouvir enfin le vœu le plus cher de Mahomet : l’hégémonie de l’islam sur l’ensemble de l’humanité.

    Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul (coran, 2:193 et 8:39).

    D’ailleurs, sans la manne extraordinaire déversée par les émirs, il n’y aurait probablement quasiment pas de terrorisme, du moins pas de terrorisme structuré à l’échelle mondiale. Alors que l’argent sale de « nos amis » saoudiens, qataris ou autres, a fini de radicaliser même les plus pacifiques des sectes musulmanes, à l’exemple des Cham-Bani du Vietnam, par l’intermédiaire des salafistes de la Tablighi Jamâat, mouvement missionnaire alimenté en pétrodollars par les Saoud. Ou encore à l’exemple des musulmans du Myanmar, en conflit ouvert avec les bouddhistes, alors que ces deux communautés vivaient sans se soucier l’une de l’autre avant que les mosquées de ce pays ne soient livrées aux prédicateurs « radicaux » sortis des Universités de Médine ou d’al-Azhar.

    A ce propos, le terme « radicaliser » n’est pas adapté. On devrait plutôt parler de retour aux sources de l’islam, un retour ordonné par les Saoudiens. Car ce sont bien les Saoudiens, gardiens du dogme, qui ont imposé le wahhabisme et le salafisme qui triomphent partout aujourd’hui. Un triomphe qui risque de mal se terminer, par la faute de ces élites qui nient la réalité.

    L’islam qui prévaut aujourd’hui est ainsi : agressif et belliqueux, à l’image de son prophète. Il n’a qu’une seule loi, celle inscrite dans le coran, et un seul objectif, soumettre le monde. Une loi disséquée, interprétée et commentée par les grands savants de l’islam, de la plus rigoureuse des manières. Ce qui fait que l’argument qui consiste à dire que c’est une question d’interprétation n’est pas recevable. La preuve en est que les dirigeants des Frères musulmans, tout comme les dirigeants de la plupart des organisations classées terroristes, sont issus des grandes Universités islamiques. Mention spéciale aux dirigeants de l’Etat Islamique, issus de l’Université la plus réputée du monde sunnite : al-Azhar du Caire. Tout comme Youssef al-Qaradawi, le terroriste Ahmed Yassine (cheikh Yassine) et … Dalil Boubakeur ! Rien que du joli monde.
    Je trouve cette étude assez pertinente et éclairante. Abdennour Bidar (Prof à l'université de Nice) a une approche similaire dans sa "Lettre ouverte au Monde Musulman.( LLL éditeur)

  • La comtesse
    La comtesse     

    Un correspondant universitaire me fait part d' une analyse théologico-historique que peut être prochainement nous ne pourrons plus évoquer dans un débat d'idées, le but ultime étant d'empêcher toute critique des religions et notamment l'islam. La voici :
    L’expression « cela n’a rien à voir avec l’Islam » se retrouve partout, après chaque nouvelle horreur commise par les disciples de Mahomet. Dans la bouche des politiciens comme dans les articles des journaux, cette formule devient incontournable. On ne peut même pas dire que cette vision idyllique que cherchent à imposer de force politiciens, médias et analystes de tous bords fausse le débat, car dès qu’il s’agit de l’islam, il n’y a plus de débat possible. Seul prévaut le lancinant discours sur l’islam religion-de-paix-d-amour-, etc. On en arrive à un point où la question qui se pose est de savoir si cette indulgence envers l’islam doit être comprise comme un simple aveuglement de la part de ces « spécialistes » ou bien si c’est pire que tout, de la traîtrise ou de la compromission

    Au mépris de toute vérité, l’Occident en arrive même à accuser sa propre société d’être à l’origine de la terreur, en présentant les terroristes comme « des victimes sociales issues des milieux défavorisés », ou plus généralement comme des « victimes du colonialisme ». Et ce, y compris dans les pays qui n’ont pas de passé colonialiste comme la Suisse, l’Autriche et les pays scandinaves. Alors que tout le monde ou presque sait que le terrorisme n’est pas simplement la conséquence de la « ghéttoïsation » des musulmans de l’Occident ou la répercussion du colonialisme, mais qu’il est bien le fruit de cette politique du pire menée par les riches émirs pour affaiblir l’Occident et ainsi redonner à l’islam l’espoir d’assouvir enfin le vœu le plus cher de Mahomet : l’hégémonie de l’islam sur l’ensemble de l’humanité.

    Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul (coran, 2:193 et 8:39).

    D’ailleurs, sans la manne extraordinaire déversée par les émirs, il n’y aurait probablement quasiment pas de terrorisme, du moins pas de terrorisme structuré à l’échelle mondiale. Alors que l’argent sale de « nos amis » saoudiens, qataris ou autres, a fini de radicaliser même les plus pacifiques des sectes musulmanes, à l’exemple des Cham-Bani du Vietnam, par l’intermédiaire des salafistes de la Tablighi Jamâat, mouvement missionnaire alimenté en pétrodollars par les Saoud. Ou encore à l’exemple des musulmans du Myanmar, en conflit ouvert avec les bouddhistes, alors que ces deux communautés vivaient sans se soucier l’une de l’autre avant que les mosquées de ce pays ne soient livrées aux prédicateurs « radicaux » sortis des Universités de Médine ou d’al-Azhar.

    A ce propos, le terme « radicaliser » n’est pas adapté. On devrait plutôt parler de retour aux sources de l’islam, un retour ordonné par les Saoudiens. Car ce sont bien les Saoudiens, gardiens du dogme, qui ont imposé le wahhabisme et le salafisme qui triomphent partout aujourd’hui. Un triomphe qui risque de mal se terminer, par la faute de ces élites qui nient la réalité.

    L’islam qui prévaut aujourd’hui est ainsi : agressif et belliqueux, à l’image de son prophète. Il n’a qu’une seule loi, celle inscrite dans le coran, et un seul objectif, soumettre le monde. Une loi disséquée, interprétée et commentée par les grands savants de l’islam, de la plus rigoureuse des manières. Ce qui fait que l’argument qui consiste à dire que c’est une question d’interprétation n’est pas recevable. La preuve en est que les dirigeants des Frères musulmans, tout comme les dirigeants de la plupart des organisations classées terroristes, sont issus des grandes Universités islamiques. Mention spéciale aux dirigeants de l’Etat Islamique, issus de l’Université la plus réputée du monde sunnite : al-Azhar du Caire. Tout comme Youssef al-Qaradawi, le terroriste Ahmed Yassine (cheikh Yassine) et … Dalil Boubakeur ! Rien que du joli monde.
    Je trouve cette étude assez pertinente et éclairante. Abdennour Bidar (Prof à l'université de Nice) a une approche similaire dans sa "Lettre ouverte au Monde Musulman.( LLL éditeur)


    .....................................C E N S U R E...............

    .

  • La comtesse
    La comtesse     

    Va-t-il se les appliquer à lui-même ces 40 mesures ???
    "Il n'y a pas assez de blancos sur ce marché" ? Etait-ce des propos racistes dans la bouche de Mr Valls
    ça voulait dire qu' il y avait trop de quoi ?

    C'est l' arroseur arrosé !

  • La comtesse
    La comtesse     

    Ces propos tomberaient-ils sous le coup de vos 40 mesures ?

    "Il n'y a pas assez de blancos sur ce marché" ? Etait-ce des propos racistes dans la bouche de Mr Valls
    ça voulait dire qu' il y avait trop de quoi ?

    C'est l' arroseur arrosé !

  • La comtesse
    La comtesse     

    Ces propos tomberaient-ils sous le coup de vos 40 mesures ?

    "Il n'y a pas assez de blancos sur ce marché" ? Etait-ce des propos racistes dans la bouche de Mr Valls
    ça voulait dire qu' il y avait trop de quoi ?

    C'est l' arroseur arrosé !

  • Arwin
    Arwin     

    Les socialistes croient toujours qu'il suffit d'argent public et de lois répressives pour résoudre les problèmes, mais ça ne fait qu'aggraver les problèmes...

  • La comtesse
    La comtesse     

    Chiche Monsieur le premier sinistre !
    UN LIVRE RACISTE est en vente libre, prônant la supériorité de l' adepte sur l'infidèle, distinguant les purs et les impurs, instituant la supériorité de l' homme sur la femme (4/34) etc...
    Pourra-t-on, après les 40 mesures Valls, se procurer encore librement ce livre où il est écrit entre de nombreuses autres paroles comminatoires :
    "allah a envoyé son messager (Mahomet) avec la religion de vérité, afin qu'elle triomphe sur toutes les autres religions, quelque répulsion qu'en aient les associateurs" (les chrétiens en langage coranique). Sourates 9/33 et 48/28.
    Et les buts sont clairs et les méthodes explicites :
    "Tuez les associateurs (les chrétiens) partout ou vous les trouverez. Capturez les, assiégez les et guettez les dans toute embuscade.
    Si ensuite ils se convertissent, accomplissent la prière (salât) et acquittent l'impôt islamique (zakât), alors laissez-leur la voie libre" . Sourate 9/5.
    ou encore :
    « Ô les croyants! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.» [coran 5:51].
    La liste est inépuisable.....
    Et ce bouquin en vente libre s' appelle le Coran, qu' on le sache et pour un croyant il est la parole même de ce dieu nommé Allah que tout pratiquant se doit de mettre en oeuvre !
    Jusqu'à quand, monsieur Valls ? Osez aller jusqu' au bout !

  • La comtesse
    La comtesse     

    Chiche Monsieur le premier sinistre !
    UN LIVRE RACISTE est en vente libre, prônant la supériorité de l' adepte sur l'infidèle, distinguant les purs et les impurs, instituant la supériorité de l' homme sur la femme (4/34) etc...
    Pourra-t-on, après les 40 mesures Valls, se procurer encore librement ce livre où il est écrit entre de nombreuses autres paroles comminatoires :
    "allah a envoyé son messager (Mahomet) avec la religion de vérité, afin qu'elle triomphe sur toutes les autres religions, quelque répulsion qu'en aient les associateurs" (les chrétiens en langage coranique). Sourates 9/33 et 48/28.
    Et les buts sont clairs et les méthodes explicites :
    "Tuez les associateurs (les chrétiens) partout ou vous les trouverez. Capturez les, assiégez les et guettez les dans toute embuscade.
    Si ensuite ils se convertissent, accomplissent la prière (salât) et acquittent l'impôt islamique (zakât), alors laissez-leur la voie libre" . Sourate 9/5.
    ou encore :
    « Ô les croyants! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.» [coran 5:51].
    La liste est inépuisable.....
    Et ce bouquin en vente libre s' appelle le Coran, qu' on le sache et pour un croyant il est la parole même de ce dieu nommé Allah que tout pratiquant se doit de mettre en oeuvre !
    Jusqu'à quand, monsieur Valls ? Osez aller jusqu' au bout !

  • CaporalX
    CaporalX     

    LISEZ BIEN CA VA VOUS DONNER UNE IDEE OU VEUT EN VENIR LE PS
    Pas plus tard que ce mardi 7 avril à 8h15 sur Europe 1, les informations suivantes sont parvenues aux auditeur:
    Hollande et le PS ont décidé de diminuer la taxe de visa pour les étrangers qui était de 110 euros pour la ramener à 50 euros.En plus, tout étranger legal ou illégal ne paiera plus la taxe forfaitaire ni à la secu ni aux hopitaux en cas d hospitalisation.Il en est de meme pour la gratuité de la CMU.
    En dehors d'Europe 1 aucun média, aucun syndicat et peu de politiques en parlent, alors que de telles decisions devraient faire la UNE des journaux.
    Pour celles et ceux qui pensent que ce n est pas vrai, le document officiel est disponible sur ce site:
    www.senat.fr/leg/ppl11-728.htm1 Proposition de loi du sénat de juillet 2012 n 728
    La construction d aires d accueil pour les gens du voyage sera financée par la Secu (CAF) au lieu des communes +départements.
    Requalification des caravanes en résidence fixe principale.
    Comptabilisation des aménagements d accueil comme logements locatifs sociaux.
    Ouverture automatique de tout les droits sociaux y compris logement, mais sans taxe dhabitation.
    Suppression du livret de circulation pour travailler.
    Suppression de l obligation d'etre rattaché à une commune pendant 3 ans pour pouvoir voter
    D'ou la volonté de francois hollande d attribuer le droit de vote des étrangers avant 2017.
    Reconnaissance "du statut juridique des gens du voyage et la sauvegarde de leur mode de vie"
    La perte des recettes le financement des aires et les aides seront-en partie- compensés par la taxe additionnelle sur le tabac.
    Oui, c'est vrai, lisez article 20 en bas de page dans www.fr/leg/ppl 11-728.htm1
    Et pendant ce temps le ps nous dit de ce serrer la ceinture de pus en plus! Combien de français"de souche" ne peuvent plus ce soigné en France faute de moyens financier' (ils serais 10 millions) et pendant ce temps on donne tout gratuit aux immigrés qui ne paie même la taxe forfaitaire pour la sécu et on tout les soins gratuit pendant que des français "de souche" ne peuvent mémé plus ce soigné Merde mais quand est ce que les français vont réagir c’est pas du racisme comme veut toujours nous le faire croire le ps mais c’est une injustice faite aux français en faveurs d’une population d’immigrés pour ce créer un électorat en vue de 2017
    IL FAUT DIRE STOP A CETTE FOLIE INJUSTE DU PS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    SVP FAITE TOURNER PARTOUT OU VOUS LE POUVEZ !!!!!!!!!!

Lire la suite des opinions (92)

Votre réponse
Postez un commentaire