En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.
 

Au lendemain de la publication dans la presse de lettres des ministres de l'Intérieur et de la Justice mettant au grand jour leurs désaccords sur la réforme de la politique pénale.

Newsletter Elysée 2017

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • vivelobjectivite
    vivelobjectivite     

    le nabot agressif,c'était un des nombreux surnoms de Sarko!

  • toto34
    toto34     

    Il minimise... Ça fait rêver. Dans ce gouvernement d'amateurs, c'est lui qui est en position de force. Mais en fait, il n'a pas les épaules, il est comme les autres, que du vent et du paraître.

  • Rolando
    Rolando     

    Le Syndicat de la magistrature (SM, gauche) a accusé aujourd'hui le ministre de l'Intérieur Manuel Valls de renier les engagements de campagne de François Hollande en s'opposant au projet de réforme pénale, et de s'inscrire ainsi "dans la poursuite" de ses prédécesseurs. "Vous ne pouvez bien sûr pas ignorer les quelques mesures phares (du projet), puisqu'elles sont censées correspondre aux engagements de François Hollande, qui doit être satisfait d'apprendre que ses promesses ne constituent pas un socle de légitimité satisfaisant,de mettre fin à la politique du tout carcéral mise en oeuvre par Nicolas Sarkozy, et d'abroger la loi sur les peines plancher et la rétention de sûreté," écrit le SM dans une lettre ouverte au ministre.

    Accusant le ministre de vouloir "réduire la réforme" à la construction de places de prison supplémentaires, ce qui "n'aura aucun effet sur la récidive", le SM souligne que "les rapports s'accumulent sur la situation carcérale et (...) font le même constat de l'échec du tout carcéral pour lutter contre la récidive".


    "Vous préférez sans doute inscrire votre mandat dans la poursuite de la politique menée par vos prédécesseurs. Vous y excellez, d'ailleurs, puisque depuis votre arrivée place Beauvau, vous avez refermé le dossier de la réforme des contrôles d'identité, vous poursuivez allègrement les politiques de reconduite des étrangers et de démantèlement des camps de Roms, et que, bien sûr, vous n'omettez pas de déclarer votre surprise lorsque des magistrats du parquet appliquent la loi en décidant de ne pas mettre à exécution immédiatement une peine de prison." Le syndicat exhorte Manuel Valls, "plutôt que de vous employer à saborder la réforme pénale, (à) consacrer votre énergie à porter ce projet aux côtés de la ministre de la justice" Christiane Taubira. (le figaro)

  • turbo80
    turbo80     

    Pas moi, pas moi !

  • Godefroy de Bouillon
    Godefroy de Bouillon     

    Au parti socialiste, c’est à celui qui sera le plus vicieux (DSK) le plus retors et menteur (CAHUZAC – MOSCOVICI VALLS ) les plus laides (DELAUNAY et TAUBIRA) les plus condamnés ( DESIR .et beaucoup d’autres socialistes dont je ne me rappelle plus le nom ..) enfin bref que du beau monde dirigé par un menteur , limite inculte : NUNUCHE PREMIER…

    Mais quelles sont les personnes qui ont voté pour ce panier de crabes !!!

  • claude36
    claude36     

    Il commence à faire dans son froc devant la taubira, et il a peur de perdre sa place. Nous n'avons que des trouillards dans ce gouvernement. Penser qu'il va falloir attendre 2017 pour s'en débarrasser, j'en ai la chaire de poule.

  • louva
    louva     

    Le cow-boy prend peur !!!!! il ne veut pas perdre sa place le nabot agressif....... mais si peu efficace - quant à taubira, elle est pro-voyous et on a vraiment l'impression que pépère en a peur !!!!!!! quel gouvernement d'amateurs et de guignols.

Votre réponse
Postez un commentaire