En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Selon Manuel Valls, "il faut bien sûr chercher à comprendre" les mécanismes de radicalisation - Lundi 21 Mars 2016
 

Le Premier ministre Manuel Valls a souligné lundi qu'il fallait "bien sûr chercher à comprendre" ce qui mène à la radicalisation jihadiste, "ce qui ne veut pas dire chercher je ne sais quelle explication".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • fifi0682
    fifi0682     

    radicalisation et laxisme vont de paire! A force de ne rien interdire pour ne pas vexer des communautés ou des jeunes, on en arrive là! Pas besoin de faire des recherches pendant 10 ans! Il suffit juste de vivre la réalité du terrain pour comprendre mais valls, est loin de cette réalité dans sa stratosphère psienne!

  • pintre
    pintre     

    Après avoir fait main basse sur le programme de la la droite, Valls (et Hollande) veulent s'approprier les convictions de la gauche. Enfin, leurs convictions, disons les qualités qu'elle s'octroie elle même.

  • pintre
    pintre     

    Personnellement, je cherche à comprendre comment Hollande a pu se RADICALISER au point de faire une politique complètement à l'inverse de la première année de son quinquennat.

  • danbas84
    danbas84     

    En attendant que les recherches arrivent à quelque chose que fait il ?

    RIEN !

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Aussi ignorant de l'islam que l'est Juppé !
    Radicalisation de quoi ? Le mot lui écorche le gosier !
    Tout est contenu dans un livre totalitaire en vente libre, sans avertissement pour les mineurs !
    Ce livre appelle ouvertement au meurtre des infidèles, impies, juifs, associateurs, polythéistes, apostats, hypocrites.....
    Un livre esclavagiste dans lequel le dieu nommé allah, non seulement tolère, mais aussi réglemente et organise l'esclavage des captives de guerre (jihad), ce que fait scrupuleusement l' Etat Islamique.
    Les intégristes radicalisés ne sont que ceux qui ne font qu'appliquer l'intégralité des prescriptions coraniques, ni plus, ni moins !

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Aussi ignorant de l'islam que l'est Juppé !
    Radicalisation de quoi ? Le mot lui écorche le gosier !
    Tout est contenu dans un livre totalitaire en vente libre, sans avertissement pour les mineurs !
    Ce livre appelle ouvertement au meurtre des infidèles, impies, juifs, associateurs, polythéistes, apostats, hypocrites.....
    Un livre esclavagiste dans lequel le dieu nommé allah, non seulement tolère, mais aussi réglemente et organise l'esclavage des captives de guerre (jihad), ce que fait scrupuleusement l' Etat Islamique.
    Les intégristes radicalisés ne sont que ceux qui ne font qu'appliquer l'intégralité des prescriptions coraniques, ni plus, ni moins !

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Préface du livre d' Hamid Zanaz , "L'impasse islamique" :
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    Signé :
    Michel Onfray
    pcc Azar, 9h24

Votre réponse
Postez un commentaire