En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • FALBALA
    FALBALA     

    AH BON ? J'ai vu que les meurtres en Corse et à Marseille continuaient malgré les belles paroles de M Vall et de Mme Tobeira ainsi que la mise en place d'effectifs supplémentaires des Forces de l'Ordre et que les assassinats tous azimuts persistaient ! Ou est la baisse de la violence ????

  • LBO10
    LBO10     

    @Gérard 34, quel regret qu'ils ne s'attaquent pas avec autant d'ardeur aux insultes qui fleurissent sur le net.

  • biendici
    biendici     

    Pas besoin de chiffres, il a lu les résultats dans une boule de cristal.

  • bretonne
    bretonne     

    La cote de confiance de François Hollande, qui cède un point en un mois, se stabilise à un bas niveau fin novembre, seuls 35% des Français lui faisant confiance, tandis que Jean-Marc Ayrault dégringole encore de 4 points, à 30%, selon le baromètre mensuel de TNS Sofres Sopra Group pour la Figaro Magazine.

    Dans ce même sondage, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls subit une baisse notable de sept points de sa cote d'avenir en un mois, à 39%, même s'il reste en tête des personnalités politiques. 31% des personnes interrogées (stable) font "plutôt confiance" à François Hollande et 4% (-1) lui font "tout à fait confiance". Mais 61% (+1) ne lui font pas confiance: 32% (-2) "pas du tout" et 29% (+3) "plutôt pas". 4% sont sans opinion.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Il a pas les chiffres mais il annonce que ça baisse. Comprenne qui pourra. Il a du donner des consignes ;)

  • Joff
    Joff     

    Le mois dernier, il a annoncé son intention de changer le mode de calcul des statistiques. Ca y est, il l'a fait et à son avantage, bien entendu. Maintenant, on ne peut plus comparer ses résultats avec ceux du gouvernement précédent. Aucune honte à bricoler les statistiques, aucun courage pour affronter la délinquance grandissante. Des paroles, des déclarations tonitruantes, des promesses et c’est tout. Maintenant... c'est encore pire qu'avant !

Votre réponse
Postez un commentaire