Valérie Trierweiler, une "première dame" en train de devenir encombrante

A l'Elysee, on voudrait tant que la frontière soit absolument étanche. Valérie Trierweiler d'un côté, le président de l'autre. On voudrait que ce tweet ne reste que l'expression d'une pensée personnelle.

BFMTV
Le 12/06/2012 à 20:24
Mis à jour le 13/06/2012 à 9:52

Mais l'impact est, déjà, éminemment politique. Francois Hollande voudrait ne pas avoir à s'en mêler. Mais il fait face à un dilemme. Valérie Trierweiler disait trouver le terme de "première dame" désuet. Elle ne voulait pas être une "potiche", disait-elle. Elle est en train de devenir une encombrante compagne au sein du Palais.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?