En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Unilever rouvre les négociations sur fralib
 

MARSEILLE (Reuters) - Le groupe américain Unilever a accepté de rouvrir les négociations sur le sort de Fralib, l'unique entreprise en France à...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Pat 94
    Pat 94     

    La marque Elephant et Lipton appartiennent à Unilever donc ils ne pourront pas exploiter sous ses marques.Le sauvetage de Fralib est du pipeau électoral.

  • smartiz
    smartiz     

    a une puissance economique enorme, et cela, dans plus de 100 pays, et il ferons, ce qu'il voudrons, jusqu'a donner une sucette a notre ministre du redressement productif!..... hi!hi! ça me fait toujours rire! surtout de voir l'égo demeusuré de MONTEGOURG!

  • desourcesur
    desourcesur     

    La marque Unilever est un consortiom américain implanté dans le monde entier. Leur siège est aux USA comme les entreprises du CAC ont leurs sièges en France. Cela ne veut pas dire que le ou les patrons des boites de Unilever sont Américains comme sont Francais pour celles du CAC 40. Cela ne veut pas non plus dire que les actionnaires sont tous américains ou tous Francais. Il se peut même que à travers votre retraite complémentaire ou votre assurance vie, vous soyez sans le savoir une peu un patrons de Unilever. Bon c'est un peu compliqué mais sachez qu'une entreprise ce n'est pas les murs, ce n'est pas non plus les machines que les ouvriers gardent en otages car une machine doit avoir un retour d'investissement sur 7ans mni voir 15. Non ce qui fait une entreprise c'est les brevets et le savoir faire des ouvriers. Si c'est de la haute technicité, alors les ouvriers Francais de cette usines peuvent avoir gain de cause car sans concurence au niveau mondial. Dans le cas contraire leur faire des promesses de négociation et d'aboutissement de gains de causes est criminel. Car l'internationalisation est d'actualité pour les brevets et le flux des savoir et des produits et une barrière ou une lois Franco-Francaise ne seraient que parole aux grès des vents

  • AL.83
    AL.83     

    MONTEBOUGEOIS OU MONTEBOURG LE MOU CE N'EST QUE DU VENT .

  • frill777
    frill777     

    Le jour ou les pays qui se font exploiter par les industriels étrangers sur leurs sols (Chine, Inde etc...) décideront d'imposer leurs visions des choses, on va en voir revenir pas mal de ces patrons "voleurs" ! Je parie même que le peuple aura déjà tout oublié... A moins que ??? ....

  • FIVE O CLOK
    FIVE O CLOK     

    CEST DE LA POUDRE AUX YEUX POUR LES LEGISLATIVES L USINE VAS BIEN SUR FERMER

  • JEAN 1973
    JEAN 1973     

    Unilever fait ce qu'il veut et c'est bien comme cela. 1° La marque Lipton et le Logo Elephan lui appartient, 2° Il a l'approvisionement en thé. 3° L'outil lui appartient. Même s'il cède le tout pour 1euros sympbolique. IL faudra quand même commercialiser le produit, via LA GRANDE DISTRIBUTION. Et là avec quoi ils vont payer les Fralib ?? Croire qu'un politique peut faire quelque chose c'est se voiler la face.

  • Pshitt
    Pshitt     

    La tornade blanche est la "Montebourg" Va redresser tout cela en 2 coups de cuillère à pot .
    Dommage qu'avant il ne glandait pas grand chose il aurait pu remettre la France sur les rails de la réussite depuis bien longtemps !!!!!!

  • DERIVEMORTELLE DE LA FRANCE
    DERIVEMORTELLE DE LA FRANCE     

    rêver ;ils veulent en plus garder l"emblème de thè èlèphant;sa sera pas possible et si l"usine n"a pas ètè sauvèe avant elle le sera pas plus après;et attendont la suite après les lègislatives...........

  • Cynique
    Cynique     

    Aujourd'hui, notre Ministre du Redressement ne pourra que parler et rassurer jusqu'aux législatives les employés de Fralib... Le sort sera fixé après les legislatives et nos politiques n'ont aucun pouvoir... Il faudra penser au niveau de l'Etat à la reconversion économique des citoyens voire même de créer un Commissariat au plan pour développer une vraie politique industrielle... Les grandes entreprises feront et font ce qu'elles veulent et les politiques sont impuissants face à elles : la mondialisation nous lie aux financiers, aux investisseurs et le politique ne peut être que spectateur... Pour Fralib, est-ce que le gouvernement fera un pont d'or fiscal pour qu'Unilever reste en France ?

Votre réponse
Postez un commentaire