En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une recommandation du bea ôtée du rapport sur le rio-paris
 

PARIS (Reuters) - Une recommandation sur l'alarme de décrochage de l'Airbus prévue dans le rapport quasi définitif du Bureau d'enquêtes et...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Diez7691
    Diez7691     

    C'est votre commentaire qui n'a pas intéret... Le BEA est un organisme public qui n'est soumis à aucun industriel quelqu'il soit (sinon c'est de la corruption...) De plus dire que le BEA est dicté par Air France et par Airbus est contradictoire puisque les deux sont opposés dans cette affaire... Laissons le BEA faire son enquête de toute facon elle est menée conjointement par les brésiliens et les américains nous verrons ce qu'ils penseront du rapport du BEA

  • smartiz
    smartiz     

    la cause principale, et declanchante de la catastrophe! ce sont les sondes pitot. si elles n'avaient pas givres, pas d'accident! tout le reste, n'est que litterature, pour enfumer le monde, et trouver un lampiste et les pilotes etant morts,il est tout trouvé... le lampiste!

  • Bretagne35000
    Bretagne35000     

    Je me souviens en effet de cette affaire , où les Pilotes ont été accusés d'être responsables et condamnés , de nombreuses années plus tard .

    ( Le Commandant de Bord à 9 mois de prison , si j'ai bonne mémoire)

  • fantomes51
    fantomes51     

    souvenir avec l’Airbus 296 Air France lors d'un meeting aérien au-dessus de l'aérodrome d'Habsheim. Rapport du Bea ne correspondant pas au dire du commandant de bord. Michel Asseline estime avoir été injustement accusé. À l'appui de cette thèse, il avait affirmé que l'avion n'avait pas répondu quand il avait remis les gaz. Il affirme également que l'altimètre indiquait 100 pieds alors que les vidéos du crash montrent que l'appareil se trouve à environ 30 pieds (10 mètres) du sol. Or Airbus Industries avait signalé à Air France le mois précédent dans un bulletin officiel (Operational Engineering Bulletins) qu'il était possible de rencontrer ces 2 problèmes et ce bulletin ne semble pas avoir été communiqué aux pilotes à l'époque.

    OEB 19/1 : Déficience de l'accélération des moteurs à basse altitude. Ce bulletin note que les moteurs peuvent ne pas réagir immédiatement à la poussée des manettes des gaz à basse altitude.
    OEB 06/2 : Contrôle croisé des instruments barométriques. Ce bulletin indique que l'indicateur barométrique d'altitude de l'A320 ne fonctionne pas toujours correctement.
    Des irrégularités ont été reprochées à l'enquête, notamment :

    Le magazine New Scientist notait qu'une instruction judiciaire continuait après la clôture de l'enquête du BEA. Et que le juge d'instruction prévoyait aussi de revenir sur tous les points techniques qui avaient été critiqués. Ce qui permettait d'ouvrir une nouvelle période de doute3.
    Les deux boîtes noires, retrouvées intactes le jour de l'accident et conservées par la Direction générale de l'Aviation civile n'ont été remises à la police que dix jours plus tard, lorsque le juge d'instruction les a demandées. Elles avaient été manifestement ouvertes et comportaient 4 ou 8 secondes de « blanc » au moment de l'impact.
    Les arbres de la forêt, entourant le lieu du crash, ont été coupés dans les jours qui ont suivi. Ce qui empêche de revérifier la hauteur de l'obstacle des arbres qui ont accroché l'avion.

    Les personnes contredisant l'enquête officielle estiment que le fait que l'A320 était un avion de conception nouvelle, commercialisé cette année-là et annoncé comme l'avion « le plus sûr du monde », a joué sur cette enquête. Ils n'en donnent cependant aucune preuve.

    L'histoire est un éternel renouvellement ????

  • indépendance
    indépendance     

    Le rapport du BEA n'a aucun intérêt car il est dicté par Air France et Airbus. D'ailleurs le BEA n'a aucun intérêt et devrait être dissout car il n'est pas indépendant.

  • ouinonoui
    ouinonoui     

    Une erreur de calcul : il n'y a pas de branches au dessus de l'atlantique.

Votre réponse
Postez un commentaire