En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Alain Juppé lors d'une rencontre avec les étudiants de Sciences Po, le 2 avril 2015.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • zozo85
    zozo85     

    Je ne déferai pas ce qui a été fait au prétexte que cela a été fait par les prédécesseurs", ajoute-t-il sur RTL."
    Peut être que ce n'est pas si mal...

  • La comtesse
    La comtesse     

    JUPPE VEUT FAIRE ENTRER LA TURQUIE DANS L'UE !
    IL FAUT BOUTER LA TURQUIE HORS DE L' UE !!!
    DOUBLE JEU :
    DAECH/TURQUIE ........ARMES CONTRE PETROLE
    CENSURE COMPLICE DE DAECH ET DU FASCISLAMISME

    LA TURQUIE ISLAMIQUE D' ERDOGAN, TERRE DE TRANSIT DES JIHADISTES, EST DEVENUE ISLAMISTE :
    Livraisons d’armes aux groupes terroristes syriens : La Turquie prise la main dans le sac
    Il existe désormais des preuves irréfutables du soutien de la Turquie aux groupes terroristes activant en Syrie.
    Le quotidien turc Cumhuriyet vient de les fournir.
    Ce journal a publié vendredi des photos et une vidéo qui accréditent en effet l’hypothèse, jusque-là farouchement démentie par le gouvernement turc, de livraisons d’armes aux rebelles extrémistes syriens début 2014.
    Dans son édition papier et sur son site internet, le journal indépendant a diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne.
    Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignement turcs (MIT) et transportaient armes et munitions destinées aux «rebelles islamistes syriens» en guerre contre le président Bachar Al Assad.
    Ceci dit, c’est un secret de polichinelle qui vient d’être révélé, tant le soutien multiforme du gouvernement Erdogan aux terroristes du Front Al Nosra et ceux de Daech est de notoriété publique. Et depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas que la Turquie qui soutient les groupes terroristes activant en Syrie… et ailleurs au Proche-Orient.
    Selon les informations de Cumhuriyet, les camions interceptés convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibres et des centaines de lance-grenades. De fabrication russe, ces armes ont été fournies par des pays de l’ancien bloc soviétique, a ajouté le journal.
    Le chef du principal parti d’opposition, qui avait déjà repris à son compte les accusations lancées par Cumhuriyet, a dénoncé la politique syrienne du gouvernement. «Comment la Turquie peut-elle envoyer des armes lourdes à une organisation qu’elle qualifie de terroriste, c’est-à-dire l’Etat islamique ?» a déclaré à l’AFP Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate).
    «Ces images sont très gênantes pour le prestige de la Turquie.» Et d’ajouter que «ceux qui envoient illégalement des armes dans un pays musulman ont les mains tachées de sang».
    Pour sans doute étouffer l’affaire, Ankara a imposé un black-out médiatique, y compris sur les réseaux sociaux, et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats. Quelques heures après les révélations de Cumhuriyet, un procureur d’Istanbul a aussi ouvert une enquête pour des faits de «terrorisme» contre le quotidien, selon la presse turque. No comment !
    source Presse algérienne dimanche.ET AFP
    SILENCE SUR RMC ? POURQUOI ???
    et Juppé, comme Hollande, veulent faire entrer ce pays, négociant le pétrole d'Iraq, dans l' UNION EUROPEENNE !

  • La comtesse
    La comtesse     

    IL FAUT BOUTER LA TURQUIE HORS DE L' UE !!!
    DOUBLE JEU :
    DAECH/TURQUIE ........ARMES CONTRE PETROLE
    CENSURE COMPLICE DE DAECH ET DU FASCISLAMISME

    LA TURQUIE ISLAMIQUE D' ERDOGAN, TERRE DE TRANSIT DES JIHADISTES, EST DEVENUE ISLAMISTE :
    Livraisons d’armes aux groupes terroristes syriens : La Turquie prise la main dans le sac
    Il existe désormais des preuves irréfutables du soutien de la Turquie aux groupes terroristes activant en Syrie.
    Le quotidien turc Cumhuriyet vient de les fournir.
    Ce journal a publié vendredi des photos et une vidéo qui accréditent en effet l’hypothèse, jusque-là farouchement démentie par le gouvernement turc, de livraisons d’armes aux rebelles extrémistes syriens début 2014.
    Dans son édition papier et sur son site internet, le journal indépendant a diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne.
    Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignement turcs (MIT) et transportaient armes et munitions destinées aux «rebelles islamistes syriens» en guerre contre le président Bachar Al Assad.
    Ceci dit, c’est un secret de polichinelle qui vient d’être révélé, tant le soutien multiforme du gouvernement Erdogan aux terroristes du Front Al Nosra et ceux de Daech est de notoriété publique. Et depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas que la Turquie qui soutient les groupes terroristes activant en Syrie… et ailleurs au Proche-Orient.
    Selon les informations de Cumhuriyet, les camions interceptés convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibres et des centaines de lance-grenades. De fabrication russe, ces armes ont été fournies par des pays de l’ancien bloc soviétique, a ajouté le journal.
    Le chef du principal parti d’opposition, qui avait déjà repris à son compte les accusations lancées par Cumhuriyet, a dénoncé la politique syrienne du gouvernement. «Comment la Turquie peut-elle envoyer des armes lourdes à une organisation qu’elle qualifie de terroriste, c’est-à-dire l’Etat islamique ?» a déclaré à l’AFP Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate).
    «Ces images sont très gênantes pour le prestige de la Turquie.» Et d’ajouter que «ceux qui envoient illégalement des armes dans un pays musulman ont les mains tachées de sang».
    Pour sans doute étouffer l’affaire, Ankara a imposé un black-out médiatique, y compris sur les réseaux sociaux, et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats. Quelques heures après les révélations de Cumhuriyet, un procureur d’Istanbul a aussi ouvert une enquête pour des faits de «terrorisme» contre le quotidien, selon la presse turque. No comment !
    source Presse algérienne dimanche.ET AFP
    SILENCE SUR RMC ? POURQUOI ???
    et Juppé, comme Hollande, veulent faire entrer ce pays, négociant le pétrole d'Iraq, dans l' UNION EUROPEENNE !

  • La comtesse
    La comtesse     

    IL FAUT BOUTER LA TURQUIE HORS DE L' UE !!!
    DOUBLE JEU :
    DAECH/TURQUIE ........ARMES CONTRE PETROLE
    CENSURE COMPLICE DE DAECH ET DU FASCISLAMISME

    LA TURQUIE ISLAMIQUE D' ERDOGAN, TERRE DE TRANSIT DES JIHADISTES, EST DEVENUE ISLAMISTE :
    Livraisons d’armes aux groupes terroristes syriens : La Turquie prise la main dans le sac
    Il existe désormais des preuves irréfutables du soutien de la Turquie aux groupes terroristes activant en Syrie.
    Le quotidien turc Cumhuriyet vient de les fournir.
    Ce journal a publié vendredi des photos et une vidéo qui accréditent en effet l’hypothèse, jusque-là farouchement démentie par le gouvernement turc, de livraisons d’armes aux rebelles extrémistes syriens début 2014.
    Dans son édition papier et sur son site internet, le journal indépendant a diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne.
    Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignement turcs (MIT) et transportaient armes et munitions destinées aux «rebelles islamistes syriens» en guerre contre le président Bachar Al Assad.
    Ceci dit, c’est un secret de polichinelle qui vient d’être révélé, tant le soutien multiforme du gouvernement Erdogan aux terroristes du Front Al Nosra et ceux de Daech est de notoriété publique. Et depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas que la Turquie qui soutient les groupes terroristes activant en Syrie… et ailleurs au Proche-Orient.
    Selon les informations de Cumhuriyet, les camions interceptés convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibres et des centaines de lance-grenades. De fabrication russe, ces armes ont été fournies par des pays de l’ancien bloc soviétique, a ajouté le journal.
    Le chef du principal parti d’opposition, qui avait déjà repris à son compte les accusations lancées par Cumhuriyet, a dénoncé la politique syrienne du gouvernement. «Comment la Turquie peut-elle envoyer des armes lourdes à une organisation qu’elle qualifie de terroriste, c’est-à-dire l’Etat islamique ?» a déclaré à l’AFP Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate).
    «Ces images sont très gênantes pour le prestige de la Turquie.» Et d’ajouter que «ceux qui envoient illégalement des armes dans un pays musulman ont les mains tachées de sang».
    Pour sans doute étouffer l’affaire, Ankara a imposé un black-out médiatique, y compris sur les réseaux sociaux, et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats. Quelques heures après les révélations de Cumhuriyet, un procureur d’Istanbul a aussi ouvert une enquête pour des faits de «terrorisme» contre le quotidien, selon la presse turque. No comment !
    source Presse algérienne dimanche.ET AFP
    SILENCE SUR RMC ? POURQUOI ???
    et Juppé, comme Hollande, veulent faire entrer ce pays, négociant le pétrole d'Iraq, dans l' UNION EUROPEENNE !

  • La comtesse
    La comtesse     

    IL VEUT FAIRE ENTRER LA TURQUIE DANS L' UNION EUROPEENNE !
    IL FAUT BOUTER LA TURQUIE HORS DE L' UE !!!
    DOUBLE JEU :
    DAECH/TURQUIE ........ARMES CONTRE PETROLE
    CENSURE COMPLICE DE DAECH ET DU FASCISLAMISME

    LA TURQUIE ISLAMIQUE D' ERDOGAN, TERRE DE TRANSIT DES JIHADISTES, EST DEVENUE ISLAMISTE :
    Livraisons d’armes aux groupes terroristes syriens : La Turquie prise la main dans le sac
    Il existe désormais des preuves irréfutables du soutien de la Turquie aux groupes terroristes activant en Syrie.
    Le quotidien turc Cumhuriyet vient de les fournir.
    Ce journal a publié vendredi des photos et une vidéo qui accréditent en effet l’hypothèse, jusque-là farouchement démentie par le gouvernement turc, de livraisons d’armes aux rebelles extrémistes syriens début 2014.
    Dans son édition papier et sur son site internet, le journal indépendant a diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne.
    Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignement turcs (MIT) et transportaient armes et munitions destinées aux «rebelles islamistes syriens» en guerre contre le président Bachar Al Assad.
    Ceci dit, c’est un secret de polichinelle qui vient d’être révélé, tant le soutien multiforme du gouvernement Erdogan aux terroristes du Front Al Nosra et ceux de Daech est de notoriété publique. Et depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas que la Turquie qui soutient les groupes terroristes activant en Syrie… et ailleurs au Proche-Orient.
    Selon les informations de Cumhuriyet, les camions interceptés convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibres et des centaines de lance-grenades. De fabrication russe, ces armes ont été fournies par des pays de l’ancien bloc soviétique, a ajouté le journal.
    Le chef du principal parti d’opposition, qui avait déjà repris à son compte les accusations lancées par Cumhuriyet, a dénoncé la politique syrienne du gouvernement. «Comment la Turquie peut-elle envoyer des armes lourdes à une organisation qu’elle qualifie de terroriste, c’est-à-dire l’Etat islamique ?» a déclaré à l’AFP Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate).
    «Ces images sont très gênantes pour le prestige de la Turquie.» Et d’ajouter que «ceux qui envoient illégalement des armes dans un pays musulman ont les mains tachées de sang».
    Pour sans doute étouffer l’affaire, Ankara a imposé un black-out médiatique, y compris sur les réseaux sociaux, et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats. Quelques heures après les révélations de Cumhuriyet, un procureur d’Istanbul a aussi ouvert une enquête pour des faits de «terrorisme» contre le quotidien, selon la presse turque. No comment !
    source Presse algérienne dimanche.ET AFP
    SILENCE SUR RMC ? POURQUOI ???
    et Juppé, comme Hollande, veulent faire entrer ce pays, négociant le pétrole d'Iraq, dans l' UNION EUROPEENNE !
    c
    e
    n
    s
    u
    r
    e
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E

  • La comtesse
    La comtesse     

    IL VEUT FAIRE ENTRER LA TURQUIE DANS L' UNION EUROPEENNE !
    IL FAUT BOUTER LA TURQUIE HORS DE L' UE !!!
    DOUBLE JEU :
    DAECH/TURQUIE ........ARMES CONTRE PETROLE
    CENSURE COMPLICE DE DAECH ET DU FASCISLAMISME

    LA TURQUIE ISLAMIQUE D' ERDOGAN, TERRE DE TRANSIT DES JIHADISTES, EST DEVENUE ISLAMISTE :
    Livraisons d’armes aux groupes terroristes syriens : La Turquie prise la main dans le sac
    Il existe désormais des preuves irréfutables du soutien de la Turquie aux groupes terroristes activant en Syrie.
    Le quotidien turc Cumhuriyet vient de les fournir.
    Ce journal a publié vendredi des photos et une vidéo qui accréditent en effet l’hypothèse, jusque-là farouchement démentie par le gouvernement turc, de livraisons d’armes aux rebelles extrémistes syriens début 2014.
    Dans son édition papier et sur son site internet, le journal indépendant a diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne.
    Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignement turcs (MIT) et transportaient armes et munitions destinées aux «rebelles islamistes syriens» en guerre contre le président Bachar Al Assad.
    Ceci dit, c’est un secret de polichinelle qui vient d’être révélé, tant le soutien multiforme du gouvernement Erdogan aux terroristes du Front Al Nosra et ceux de Daech est de notoriété publique. Et depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas que la Turquie qui soutient les groupes terroristes activant en Syrie… et ailleurs au Proche-Orient.
    Selon les informations de Cumhuriyet, les camions interceptés convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibres et des centaines de lance-grenades. De fabrication russe, ces armes ont été fournies par des pays de l’ancien bloc soviétique, a ajouté le journal.
    Le chef du principal parti d’opposition, qui avait déjà repris à son compte les accusations lancées par Cumhuriyet, a dénoncé la politique syrienne du gouvernement. «Comment la Turquie peut-elle envoyer des armes lourdes à une organisation qu’elle qualifie de terroriste, c’est-à-dire l’Etat islamique ?» a déclaré à l’AFP Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate).
    «Ces images sont très gênantes pour le prestige de la Turquie.» Et d’ajouter que «ceux qui envoient illégalement des armes dans un pays musulman ont les mains tachées de sang».
    Pour sans doute étouffer l’affaire, Ankara a imposé un black-out médiatique, y compris sur les réseaux sociaux, et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats. Quelques heures après les révélations de Cumhuriyet, un procureur d’Istanbul a aussi ouvert une enquête pour des faits de «terrorisme» contre le quotidien, selon la presse turque. No comment !
    source Presse algérienne dimanche.ET AFP
    SILENCE SUR RMC ? POURQUOI ???
    et Juppé, comme Hollande, veulent faire entrer ce pays, négociant le pétrole d'Iraq, dans l' UNION EUROPEENNE !
    c
    e
    n
    s
    u
    r
    e
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E

  • La comtesse
    La comtesse     

    IL VEUT FAIRE ENTRER LA TURQUIE DANS L' UNION EUROPEENNE !
    IL FAUT BOUTER LA TURQUIE HORS DE L' UE !!!
    DOUBLE JEU :
    DAECH/TURQUIE ........ARMES CONTRE PETROLE
    CENSURE COMPLICE DE DAECH ET DU FASCISLAMISME

    LA TURQUIE ISLAMIQUE D' ERDOGAN, TERRE DE TRANSIT DES JIHADISTES, EST DEVENUE ISLAMISTE :
    Livraisons d’armes aux groupes terroristes syriens : La Turquie prise la main dans le sac
    Il existe désormais des preuves irréfutables du soutien de la Turquie aux groupes terroristes activant en Syrie.
    Le quotidien turc Cumhuriyet vient de les fournir.
    Ce journal a publié vendredi des photos et une vidéo qui accréditent en effet l’hypothèse, jusque-là farouchement démentie par le gouvernement turc, de livraisons d’armes aux rebelles extrémistes syriens début 2014.
    Dans son édition papier et sur son site internet, le journal indépendant a diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne.
    Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignement turcs (MIT) et transportaient armes et munitions destinées aux «rebelles islamistes syriens» en guerre contre le président Bachar Al Assad.
    Ceci dit, c’est un secret de polichinelle qui vient d’être révélé, tant le soutien multiforme du gouvernement Erdogan aux terroristes du Front Al Nosra et ceux de Daech est de notoriété publique. Et depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas que la Turquie qui soutient les groupes terroristes activant en Syrie… et ailleurs au Proche-Orient.
    Selon les informations de Cumhuriyet, les camions interceptés convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibres et des centaines de lance-grenades. De fabrication russe, ces armes ont été fournies par des pays de l’ancien bloc soviétique, a ajouté le journal.
    Le chef du principal parti d’opposition, qui avait déjà repris à son compte les accusations lancées par Cumhuriyet, a dénoncé la politique syrienne du gouvernement. «Comment la Turquie peut-elle envoyer des armes lourdes à une organisation qu’elle qualifie de terroriste, c’est-à-dire l’Etat islamique ?» a déclaré à l’AFP Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate).
    «Ces images sont très gênantes pour le prestige de la Turquie.» Et d’ajouter que «ceux qui envoient illégalement des armes dans un pays musulman ont les mains tachées de sang».
    Pour sans doute étouffer l’affaire, Ankara a imposé un black-out médiatique, y compris sur les réseaux sociaux, et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats. Quelques heures après les révélations de Cumhuriyet, un procureur d’Istanbul a aussi ouvert une enquête pour des faits de «terrorisme» contre le quotidien, selon la presse turque. No comment !
    source Presse algérienne dimanche.ET AFP
    SILENCE SUR RMC ? POURQUOI ???
    et Juppé, comme Hollande, veulent faire entrer ce pays, négociant le pétrole d'Iraq, dans l' UNION EUROPEENNE !
    c
    e
    n
    s
    u
    r
    e
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E

  • La comtesse
    La comtesse     

    IL VEUT FAIRE ENTRER LA TURQUIE DANS L' UNION EUROPEENNE !
    IL FAUT BOUTER LA TURQUIE HORS DE L' UE !!!
    DOUBLE JEU :
    DAECH/TURQUIE ........ARMES CONTRE PETROLE
    CENSURE COMPLICE DE DAECH ET DU FASCISLAMISME

    LA TURQUIE ISLAMIQUE D' ERDOGAN, TERRE DE TRANSIT DES JIHADISTES, EST DEVENUE ISLAMISTE :
    Livraisons d’armes aux groupes terroristes syriens : La Turquie prise la main dans le sac
    Il existe désormais des preuves irréfutables du soutien de la Turquie aux groupes terroristes activant en Syrie.
    Le quotidien turc Cumhuriyet vient de les fournir.
    Ce journal a publié vendredi des photos et une vidéo qui accréditent en effet l’hypothèse, jusque-là farouchement démentie par le gouvernement turc, de livraisons d’armes aux rebelles extrémistes syriens début 2014.
    Dans son édition papier et sur son site internet, le journal indépendant a diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne.
    Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignement turcs (MIT) et transportaient armes et munitions destinées aux «rebelles islamistes syriens» en guerre contre le président Bachar Al Assad.
    Ceci dit, c’est un secret de polichinelle qui vient d’être révélé, tant le soutien multiforme du gouvernement Erdogan aux terroristes du Front Al Nosra et ceux de Daech est de notoriété publique. Et depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas que la Turquie qui soutient les groupes terroristes activant en Syrie… et ailleurs au Proche-Orient.
    Selon les informations de Cumhuriyet, les camions interceptés convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibres et des centaines de lance-grenades. De fabrication russe, ces armes ont été fournies par des pays de l’ancien bloc soviétique, a ajouté le journal.
    Le chef du principal parti d’opposition, qui avait déjà repris à son compte les accusations lancées par Cumhuriyet, a dénoncé la politique syrienne du gouvernement. «Comment la Turquie peut-elle envoyer des armes lourdes à une organisation qu’elle qualifie de terroriste, c’est-à-dire l’Etat islamique ?» a déclaré à l’AFP Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate).
    «Ces images sont très gênantes pour le prestige de la Turquie.» Et d’ajouter que «ceux qui envoient illégalement des armes dans un pays musulman ont les mains tachées de sang».
    Pour sans doute étouffer l’affaire, Ankara a imposé un black-out médiatique, y compris sur les réseaux sociaux, et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats. Quelques heures après les révélations de Cumhuriyet, un procureur d’Istanbul a aussi ouvert une enquête pour des faits de «terrorisme» contre le quotidien, selon la presse turque. No comment !
    source Presse algérienne dimanche.ET AFP
    SILENCE SUR RMC ? POURQUOI ???
    et Juppé, comme Hollande, veulent faire entrer ce pays, négociant le pétrole d'Iraq, dans l' UNION EUROPEENNE !
    c
    e
    n
    s
    u
    r
    e
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E

Votre réponse
Postez un commentaire