En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Henri Guaino
 

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy fustige les "gens qui ont pris la responsabilité d’un espèce de suicide collectif en contestant des résultats qui ont été recomptés".

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Papichou
    Papichou     

    Mr Coppé et sa clique : dehors . des fascistes qui veulent ignorer le vote de trois fédérations ne peuvent se réclamer d'une forme quelconque de gaullisme !!! et je suis militant UMP ...

  • thibaut2012
    thibaut2012     

    Il paraît assez clair depuis le départ, si l'on écoute François Fillon, que désormais il ne souhaite qu'une chose : torpiller son parti. Et de façon surprenante, nos journalistes ne le voient pas ou n'en parlent pas.
    LE SCENARIO DE FILLON:
    Il a parlé depuis le départ d'une fracture profonde dans se famille politique et qu'il souhaite s'atteler à la combler. Il a également parlé d'irrégularités dans le scrutin. Sans n'avoir aucun mot de sympathie ou de félicitation pour Copé. Il a prononcé ces mots dès dimanche soir vers 3h du matin. Son scénario était donc tout élaboré dès cet instant : n'ayant pas gagné la présidence du parti, il ne lui reste plus qu'à le fragiliser voire le détruire pour le reconstruire ultérieurement en apparaissant comme un sauveur. Voire (mais moins probable) créer un autre parti.

    Ce qui s'est passé aujourd'hui ne fait que confirmer cette stratégie.
    1/Il annonce que 3 départements d'outre-mer ont été oubliés : qui peut croire une telle énormité alors que l'on sait comment les travaux de la commission COCOE ont été surveillés toute la journée de lundi, et vlalidés par les 2 camps! Mais le pire est encore que tous les journalistes prennent ses affirmation pour parole d'évangile et n'hésitent pas à dire que Copé ne veut pas prendre en compte l'ensemble des votes".
    2/ Il annonce qu'il ne brigue plus la présidence : sous-entendu "ce parti ne me mérite pas".
    3/Il demande à faire appel à Alain Juppé : il sait très bien que cela n'arrivera pas et propose donc une solution irréaliste et de surcroit illégale (les résultats du vote ont été légalement prononcés), pour apparaitre comme quelqu'un qui cherche à résoudre le problème soulevé.

    Donc que va-t-il se passer ces prochains jours (car il est facile de parler du passé n'est-ce pas)? Si je suis la logique que je crois être celle de Fillon, il devrait continuer à écorner l'UMP. Probablement va-t-il reparler des irrégularités constatées lors du scrutin qu'il a déjà évoquées. Ou encore détailler la fracture "morale" qu'il a évoqué en faisant surgir de nouveaux faits. Probablement revenir sur les moyens dont disposait J-F Copé pour sa campagne, dont lui n'a pas disposé. Et le tout, toujours avez cette subtilité et cet art du sous-entendu (dire quelques mots et laisser les lieutenants assurer le service après-vente). L'appel à la justice n'aura pas lieu, bien évidemment, cela n'a pas de sens mais aucun des journalistes ne le dit - à quoi servirait une décision judiciaire rendue dans 2, 4 ou 6 ans?
    Certains pensent-ils que Copé va rechercher une quelconque solution? Il me semble évident que non, étant désormais président de l'UMP à quoi peut-il s'atteler d'autre qu'à exhorter les une et les autres à le soutenir? Il ne va pas se déligitimer en confiant les clés à Alain Juppé ou en réorganisant l'élection, ça n'a encore une fois aucun sens. Il est bien plus intéressant pour lui d'agir en sous-marin pour recruter les partisans de Fillon et affaiblir ainsi son adversaire.
    D'ailleurs, parallèlement, il paraitrait logique que Fillon commence à perdre des soutiens. Là encore c'est de la logique, ceux qui veulent avoir des postes au sein de l'UMP se rapprocheront de Copé. Donc le clan Fillon va progressivement se réduire, lorsqu'il apparaitra de plus en plus clair que sa démarche a de bonnes chances d'aboutir dans une impasse.
    A plus long terme, et donc avec moins de certitudes pour moi, je pense que dans quelque temps Filllon apparaitra bien isolé et rejoindra d'anciens premiers ministres comme Villepin, hors de l'UMP, prétendant incarner une légitimité gaulliste face à une UMP qui penche davantage à droite. Et se fera en 2016 le grand défenseur de primaires ouvertes à droite, pour se présenter de façon autonome à cette primaire, la remporter et briguer en 2017 la présidence de la république. Et là je ne peux prédire l'issue par contre, trop de facteurs restent inconnus à ce jour!

  • Normandie
    Normandie     

    Je dirais plutôt le divorce d'une union.

  • Aramis
    Aramis     

    espèce est du féminin Henri on dit une espèce !!!

Votre réponse
Postez un commentaire