UMP : les discussions Fillon-Copé se poursuivront mardi

Le président proclamé et contesté de l'UMP, Jean-François Copé, et son rival François Fillon se sont retrouvés en tête à tête lundi après-midi. Leurs discussions pour tenter de trouver une solution à la crise se poursuivront mardi.

S. T. avec AFP
Le 03/12/2012 à 19:25
Mis à jour le 03/12/2012 à 23:20
Fin du tête à tête entre Copé et Fillon (HORVAT/SAMSON-AFP)

Copé : "Le président de l'UMP en 2016 ne doit pas être candidat à la primaire"


UMP : Copé propose, Fillon ne dit pas non


Copé sur Fillon: "Il y a une envie de travailler ensemble et des points de désaccord"


Les deux rivaux de l'UMP vont poursuivre leurs discussions ce mardi pour tenter de trouver une issue à la crise qui ronge le parti depuis près de deux semaines.

Le second entretien entre Jean-François Copé et François Fillon aura duré près d'une heure lundi après-midi. Mais pour le moment "rien n'a été tranché" selon les proches de François Fillon. Les 2 hommes se sont retrouvés en tête à tête, tout comme dans la matinée dans le bureau de François Fillon dans l'enceinte de l'Assemblée nationale.

A la veille de la date butoir imposée par Nicolas Sarkozy, François Fillon et Jean-François Copé doivent se mettre d'accord sur la date d'un nouveau vote des militants pour la présidence du parti.

Pas d'échéance pour un accord

Toutefois, "rien n'est tranché" mais les deux hommes veulent mettre tous les sujets sur la table, "sans interdit", a affirmé Jérôme Chartier, porte-parole de François Fillon.
    
Selon lui, "il n'y a pas d'échéance" fixée pour un accord, "pas de date, mais la volonté de faire des avancées concrètes", ajoutant que "seuls François Fillon et Jean-François Copé" pourraient en dire davantage.
    
"Ils gardent cela dans le secret de leurs discussions (...) Je suis convaincu que tous les sujets sont sur la table" et que "la discussion est vraiment engagée", a ajouté Jérôme Chartier.

Jean-François Copé a proposé dimanche que ce vote ait lieu après les municipales de 2014. De son côté, François Fillon estime que ce vote doit intervenir "dans les plus brefs délais".

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?