En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande, président de la République.
 

Pour se démarquer de son prédécesseur s'il était élu, le candidat Hollande avait banni toute idée de sondages. A-t-il vraiment tenu son engagement?

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

76 opinions
  • cat de trot
    cat de trot     

    que ce soit l'elysée ou matignon, c'est la même chose....et une façon détournée de faire le contraire de ce qu'il avait affirmé et une fois de plus mentir aux français .

  • sasha45
    sasha45     

    Si l'Elysée ne leur demande pas de sondages, pourquoi en font-ils faire???...pour leur info perso ??sinon ça sert à qui si ce n'est au gouvernement ??...manière éhontée de détourner les dépenses d'un point à un autre mais c'est dans la même poche que c'est ponctionné ...

  • hhhkkk
    hhhkkk     

    Après une année de croissance soutenue en 2011, l'emploi dans l'intérim a dégringolé en 2012, où le volume de travail temporaire a chuté de 8,9%, l'industrie apparaissant comme la première touchée, selon une étude du ministère du Travail publiée aujouird'hui.

    "Avec 525.100 intérimaires en équivalent-emplois à temps plein (ETP) en 2012, le volume de travail temporaire a reculé de 8,9 % par rapport à 2011, année de croissance soutenue (+9,3 %)", souligne la Dares, chargée des statistiques pour le ministère.
    Réputé précurseur des évolutions du marché de l'emploi, car première variable d'ajustement pour les employeurs, l'intérim s'est particulièrement replié dans le secteur de l'industrie (-12,1% après +13,9%). Il a reculé dans une moindre mesure dans le tertiaire (-7,0% après +3,9%) et la construction (-5,0% après +9,1%).

  • fredpascal7777777
    fredpascal7777777     

    Là, ça n'intéresse pas les médias gauchistes qui ne veulent pas en parler...
    Faites en du bruit, c'est une arnaque, une escroquerie organisée...Faut pas accepter et se résigner. Mme Trierweiller n'a rien à faire avec le président incapable, ou alors elle assume et l'épouse. Mais prendre les bonnes décisions, ils ne connaissant pas! Ils sont là pour foutre la merde!

  • booboo
    booboo     

    Mais HOLLANDE comme SARKOZY ne sont que les représentants des banques et du capital du reste ils s'en moquent l' un comme l'autre ont fait de belles promesses qu'en reste t i l rien HOLLANDE avait promis de ne pas augmenter els impôts il est entrain de faire payer els retraités les dettes de ses amis els investisseurs et les actionnaires tout comme le patronat l'avait demandé alors SARKOY/HOLLANDE ou l'inverse à mettre dans le même sac une pierre et zou:

  • alain de bonne foi
    alain de bonne foi     

    Il n'est pas là pour la dette, il est là parce qu'il voulait la place, il n'y a qu'à regarder son air content....content gbbénaize comm'l(copain nicaize disait mon grand-père, ça n'a pas pris une ride, juste un peu de bide. Seulement le bide, c'est nous qui allons le payer, ça a commencé !!!!

  • Sindy75
    Sindy75     

    J'en écris de moins en moins, idem, 3 messages supprimés hier, encore !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    En 2007, 2008 et 2009 il y a eu 3 crises économiques mondiales, que les experts qualifient de la plus grave depuis 1929. Faut vraiment être le dernier des crétins pour s'étonner de l'agravation de la dette à la même période, et ne pas s'étonner qu'un président qui a eu tout le temps d'y réfléchir, 5 ans après, ne fasse pas mieux (et même pire !) que son prédécesseur pris par surprise et obligé de "sauver les meubles". Certains osent tout et on les y reconnait ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ah oui, bravo ces "intellectuels" qui découvrent qu'un énarque faible, sans envergure ni la moindre expérience de ce qui s'approche de loin d'un boulot ne fait pas un bon président. L'hopital et la charité, la paille et la poutre ... A leur place je la fermerais ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    @raleur toulousain on vous a dit qu'"il fallait" et vous avez obéi. En principe au vu du bilan, la seule réponse devrait être "on a été manipulé, on ne savait pas", au lieu de se félicité d'avoir fait quoi que ce soit de positif.

Lire la suite des opinions (76)

Votre réponse
Postez un commentaire