En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Sénat adopte le projet de loi sur l'emploi malgré un coup d'éclat des communistes

Mis à jour le
Le Sénat a adopté dans la nuit de samedi à dimanche le projet de loi sur l'emploi, alors que les communistes, ont quitté l'Hémicycle, furieux.
 

Le Sénat a adopté, dans la douleur, dans la nuit de samedi à dimanche le projet de loi sur l'emploi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

50 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    A quand un projet de loi sur l' IRFM (indemnité représentative de frais de mandat)Les députés de la commission des finances de l’Assemblée ont rejeté la proposition de loi du député centriste Charles de Courson visant à fiscaliser la part de l’IRFM non utilisée à des fins professionnelles. Les députés refusent de fiscaliser leur IRFM Seuls 3 députés sur les 20 présents ont voté pour cet amendement visant à fiscaliser une partie des indemnités des députés (6 412 euros brut). Cette proposition de loi aurait obligé les parlementaires à fournir des justificatifs de leurs frais au fisc ( Le scandale des notes de frais des députés) Charles de Courson a plaidé pour l’exemplarité, mais n’a pas été entendu : « Nous devons être exemplaires. Je suis curieux d’entendre la position du gouvernement de gauche après un refut sous celui de droite « .L’ IRFM sert aux dépenses liées à l’exercice du mandat de député qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l’Assemblée. L’IRFM est versée sur un compte séparé et s’ajoute à l’indemnité parlementaire de 7 100 euros brut et du crédit pour l’emploi de collaborateurs de 9 138 euros brut.

  • Fripouille
    Fripouille     

    et oui ! c'est le progrès a l'envers !

  • mamily
    mamily     

    Sarko ne faisait que prévoir ce qui se passe !!quant à l'argument c'est comme sous Sarko alors ce n'était pas la peine de changer !! au moins lui avait l'honnêteté de ne pas avoir menti pour se faire élire comme "le Président normal" pas si normal que ça puisque je ne pense pas que le mensonge soit normal. en plus notre président normal devait rassembler être le président de tous les Français !!on n'a jamais tant vu de division !! il a osé s'attaquer à des sujets de sociétés pour lesquels la France n'a pas à se soumettre sous prétexte que les autres l'on fait !! il nous pourrit notre société avec ses lubies dépravées "mariage homo , drogue à tous les étages , laxisme envers la population délinquante etc.. surement qu'il a encore d'autres idées pour faire oublier ses carences de gestion économique

  • danid
    danid     

    Si le J.D.D. cote de popularité: 25% pour Hollande et 20% pour Héraulth

  • groumfff
    groumfff     

    ils ont juste valider un accord signé par le patronat et les syndicats... une bonne choses

  • danid
    danid     

    Attention a la guillotine?

  • Aramis
    Aramis     

    On peut très bien retourner ce discours pour la droite et en plus on a une expérience de dix ans pour le conforter ,car c'est mot pour mot la description des années Sarko .

  • reitop
    reitop     

    reitop

    reitop, à l'instant Signaler un abus

    La vidéo d’un discours de campagne de Nicolas Sarkozy fait le tour du web. L’ancien président y décrit avec une précision troublante la future gouvernance socialiste de François Hollande. Quand les prévisions de Sarkozy s’avèrent exactes. Si seulement les Français avaient été aussi lucides… Extraits choisis « Une France qui se retrouverait affaiblie politiquement, économiquement et moralement. » « Cette gauche qui fait la morale aux autres, mais qui ne se l’applique jamais à elle même [...] Cette gauche qui déteste l’argent, sauf quand c’est le sien. Cette gauche qui condamne la réussite, sauf quand c’est la sienne. Cette gauche qui ne passe rien aux autres, mais qui se permet tout. Cette gauche qui se permet de trier entre les bons Français, ceux qui pensent comme elle et les mauvais Français, ceux qui ne pensent pas comme elle. » « Un retour à la république de l’impuissance. L’idée qu’il [François Hollande] se fait du rôle d’un président de la république c’est celle d’un président qui ne prend plus aucune responsabilité, qui ne nomme plus personne, qui ne décide de rien et qui, à chaque fois qu’il y a un problème, réunit une commission. Le candidat de gauche veut bien présider, il ne veut pas gouverner. Parce que gouverner c’est trop difficile et c’est trop risqué. » « Ni rêve, ni proposition, ni décision : voilà le projet ! » « Quand ils ont fini de distribuer ce qu’ils n’ont pas, quand la faillite se profile, quand la confiance s’effondre, ils se rallient en catastrophe à l’austérité. » 24h actus

  • keops
    keops     

    bonjour je n aurais pas dis mieux

  • dnomyar
    dnomyar     

    un mauvais point pour les socialistes ..... commencer par rapatrier les fabricationq de voitures française en France, cela creera des emplois .....

Lire la suite des opinions (50)

Votre réponse
Postez un commentaire