En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Luc Mélenchon lors d'un meeting de campagne, en avril 2012.
 

"Salopards", "qu'ils dégagent tous": le vocabulaire utilisé samedi lors du 3e congrès du Parti de gauche traduit une radicalisation aussitôt dénoncée par le PS.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • janpass
    janpass     

    bien dit

  • Doki61
    Doki61     

    @A JAMAIS, contrairement à tes affirmations, le premier budget de l'état qui a été décidé par le PS est aussi le seul budget qui reste stable ou en très légère diminution par rapport au précédent. Ça n'a jamais été le cas depuis 1973, date à laquelle un traité Européen nous oblige à emprunter sur le marché privé. Le Ps est donc le premier parti au pouvoir depuis 1973, qui arrive à réduire ses dépenses (contrairement à Sarkozy qui nous a rajouté 600 milliards de dette, et qui malgré 600 milliards flambés, n'a pas réussi à nous épargner cette crise, au contraire). Bon, vous pensant supérieur à la propagande gauchiste avec votre propagande droitiste, ce débat restera aussi stérile que puérile, mais du point de vue d'une pensée libre (ni gauche, ni droite, bien au contraire), vous êtes l’emblème même de l'abrutissement des masses, dont la conscience à été remplacé par une guerre guerre puérile de gauche contre droite. PS: d'ailleurs "Allooooo ??", ce ne serait pas encore le fruit de votre asservissement télévisuel ?

  • Doki61
    Doki61     

    J'ai tilté aussi sur ces mots, car c'est ce qu'il reproche au FN (faites ce que je dit, pas ce que je fais). Mais la langue de bois et le politiquement correct stérilise tout débat et ne fait rien avancer, alors que "le conflit crée la conscience" est certainement une bonne chose pour les français. Bref, c'est plutôt votre qualificatif d'anarchiste qui choque, car visiblement vous ne savez rien de l'anarchie (à part la caricature médiatique : le chaos, sans foi ni loi). La société telle que nous la connaissons est pyramidale, que ce soit dans les classes sociales ou par le grade dans le monde professionnel, politique ... C'est d'ailleurs ce que les humanistes peuvent considérer comme une hiérarchisation satanique (la faiblesse des hommes étant ce qu'elle est, celui qui se fait écraser par son supérieur, cherchera à soumettre son inférieur). L'anarchisme, c'est l'inverse. C'est faire de cette pyramide une surface plane, horizontal, où tout les hommes sont au même niveaux (naissent libre et égaux, contrairement à Mohamed du 93 et Charles Edouard du 16e). Il y a forcement besoin de limite et de règle, mais n'ayant plus de conception pyramidale, les lois seraient faites et appliqué par le peuple, ce qui n'a rien d'aussi chaotique que ce que vous en dites. Bref, il y a long à dire et à débattre sur l'anarchie (étant une utopie dont chacun à le droit de s'emparer, avec sa vision d'un monde meilleur), mais une chose est sur : Mélenchon est franc-maçon (système pyramidale), politicien professionnel (système pyramidale), et pro-europe (système pyramidale) ... dans les actes, il n'a donc rien d'anarchiste, et dans les paroles non plus. Ce qui amène une autre question : pourquoi venez vous "commenter" une actualité, en n'ayant pas d'autre argument que ceux que les médias vous vous font apprendre par cœur, alors que vous n'en comprenez pas le sens des mots ?

  • Doki61
    Doki61     

    En période de prospérité se serait le cas, mais en période de crise qui s'attarde et de politique "centriste" incapable de nous en sortir, ceux qui taclent les politiques UMPS qui nous ont conduit ici, ont donc toute les chances de voir leur combat rejoint par les déçus du "centrisme" ... et d'après moi, cela représentera de plus en plus d'électeurs. Il (comme tout parti non UMPS) a donc une opportunité de ce faire entendre, opportunité qui ne se représentera peut être pas si vite (les déçus du socialisme), il ne se trompe donc pas ni siècle, ni de décennies, au contraire.

  • Doki61
    Doki61     

    Euh, mais c'était bien pire avant qu'il n'y est l'Europe non ? D'ailleurs vous mêler France et Europe d'une façon qui laisse sous entendre que pour vous l'Europe à amené la paie, alors qu'en toute connaissance de cause c'est la paie qui a permis l'Europe, et non le contraire. Il y avait d'ailleurs bien plus de communistes et d'anarchistes dans les premières décennies de l'Europe naissante, et ça n'a en rien empêché sa mise en place. Du coup d'où vous viens cette idée débile qu'un homme sans pouvoir comme Mélenchon peut être représentatif et responsable de : "l'Europe et la France sont malades et en phase terminale... ". J'ai une piste : déconnectez vous des médias de masse, et après avoir pris du recul sur ce que vous croyez savoir, vous y verrez certainement plus clair.

  • Doki61
    Doki61     

    Mais s'il n'y avait pas d'agitateur qui se dressent violemment contre le pouvoir, ce serait parce que la politique du pouvoir en place convient à tout le monde, et que les différents parti ne seraient opposé que par des détails insignifiants. Nous finirions sans aucun doute avec un seul parti politique, que l'on nommera certainement UMPS, et tout le monde sera content, non ? Du coup, même si je ne vote pas Mélenchon, je trouve qu'il est utile et permet à des sensibilités différentes de celle du PS, de pouvoir voter par "conviction" au lieu de ce ranger dans un vote dit "utile". Bien sur, ceci est valable pour d'autres partis à gauche du PS, au centre, et à droite de l'UMP. Dans cette même logique, il serait certainement préférable pour les français, que les 2 mastodontes de la politique (PS et UMP) scindent leur parti en 2, ça éviterait les guerres genre gauche du PS contre droite du PS, ou Fillon contre Copé. Pour harmoniser tout cela dans un juste équilibre des forces, il faudrait mettre en place la proportionnelle ... autrement dit aller vers une vraies démocratie (donc directe). Par ce qu'elle est là la question du gauche contre droite, de l'alternance, d'une politique déconnecté du peuple ... c'est : avez vous conscience de vivre dans un pays oligarchique (cette démocratie "représentative" ou le citoyen a été rabaissé à l'état de simple électeur dont le choix ne peut sortir de la classe dirigeante, les oligarques, et de subir l'autoritarisme de ce pouvoir jusqu'au prochain espoir de changer le visage de l'oligarque, ce qui ne changera rien à nos vies). Plus simple comme question : Pensez vous vivre en démocratie ? Quelles sont les avantages que votre "démocratie" vous apportent concrètement (à part un soit disant droit de vote) ?

  • Doki61
    Doki61     

    Après une courte analyse, je me risque à conclure qu'il n'y a que les socialistes qui tolèrent encore le socialisme, qu'il n'y a que les communistes qui tolèrent encore le communisme, qu'il n'y a que les capitalistes qui tolèrent encore le capitalisme, qu'il n'y a que les nationalistes qui tolèrent encore le nationalisme ... Bref, à part vous, qui ne comprenez pas qu'en règle générale les non socialistes n’apprécient pas la politique des socialistes, je ne voie rien de risible ici.

  • Papichou
    Papichou     

    Si il y a révolution, il faudra liquider cet imbécile, raté, menteur, voleur, racaille. On lui fera les poches avant, car il y en a ...

  • TONNERRE
    TONNERRE     

    Bientôt la révolution ... la colère monte monte monte ... et le pire c'est que Hollande et son gouvernement ne l'entendent pas !!!

  • Logan
    Logan     

    Mélanchon, ex ministre de Jospin (ce gouvernement Jospin qui privatisé à outrance...) ira à la soupe, il n'est radical qu'en verbe, c'est un faux ami des travailleurs qui ne devront compter que sur eux-même pour balayer ce système capitaliste pourri et son personnel politique de droite comme de gauche.

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire