En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French right-wing Les Republicains (LR) party's president Nicolas Sarkozy looks on during a campaign meeting for the party's top candidate in the upcoming regional elections in the Pays-de-la-Loire region, Bruno Retailleau (not pictured), on November 9, 2015, in Andard, north-western France
 

Nicolas Sarkozy, président de LR, a souhaité ce mercredi que Schengen II, appelé à remplacer Schengen I "qui est mort", comporte une "clause de suspension d'un pays qui n'assumerait pas ses responsabilités".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • AgentK3
    AgentK3     

    Les français aussi l'ont suspendu pour n'avoir pas assumer ses responsabilités face au « non » français lors du référendum pour une Constitution européenne

  • Claude54
    Claude54     

    L'enfumeur .......le retour ?????
    Mouarffffffffffffffffffffffffffffffffffffff !!!!!!!!!!!!!!

  • Grnoumpf
    Grnoumpf     

    Tiens, le non candidat "veut" encore et toujours... après avoir modifié la constitution pour que la Turquie puisse entrer dans l'UE sans le référendum qui était obligatoire jusque là...

    camus
    camus      (réponse à Grnoumpf)

    oui et il a fait cela dans les premiers mois qui ont suivi son élection alors qu'il avait prétendu le contraire pendant toute sa campagne.....

  • normand
    normand     

    il ne mettrai pas la charrue avant les boeufs ?car avant de vouloir commander a l'ue ce quelle doit faire il faut qu'il soir reelu president en 2017 apres il pourrai tenter de modifier UE mais il faut que les 28 membres votent et c'est pas gagne

Votre réponse
Postez un commentaire