En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Former French President and current French right-wing opposition Les Republicains (LR) party President Nicolas Sarkozy attends a campaign meeting for LR's top candidate for the regional elections in the Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente region, Virginie Calmels in Rochefort on December 8, 2015, ahead of the second round of the French regional elections.
 

Si elle revient au pouvoir en 2017, la droite abrogera l'objectif de réduire d'ici 2025 la part du nucléaire de 75 à 50% dans la production d'électricité car "il n'y a pas d'alternative crédible au nucléaire", affirme Nicolas Sarkozy dans un entretien au JDD publié ce samedi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • DinoZor
    DinoZor     

    Les hommes politiques ne disent plus "je crois.." Ils se disent "je pense que si je dit cela, je gagnerai x% de plus dans les sondages". C'est triste. Pour eux. Pour nous aussi.

  • TrahiparleFN
    TrahiparleFN     

    Et avec Sarkozy il n'y a aucune alternative.

  • Taxbo
    Taxbo     

    La vieillesse est parfois un naufrage, et N. Sarkozy un homme du passé, il le prouve de nouveau en nous ressortant ses vieux clichés.

  • sonntag
    sonntag     

    Je suggère à bismuth de construire une centrale EPR au Bois de Boulogne afin que le 16ème ne manque pas d’électricité !

  • AMANITES
    AMANITES     

    AMANITES
    Yé né pas sanzé la la la la....

  • quidambofe
    quidambofe     

    DE PLUS EN PLUS CON ET OPPORTUNISTE BISMUTH DEGAGE !!!

  • AMANITES
    AMANITES     

    AMANITES

  • nation française
    nation française     

    Je ne l'aime pas, mais alors pas du tout, mais sur ce point il a raison. Ce n'est pas en "pétant" que l'on va alimenter en gaz une ville comme Paris. Ce n'est pas en allumant une bougie qu'on va chauffer sa maison. Les Ecolos sont un peu beaucoup Utopistes ! Que l'on aide le nucléaire par des moyens solaires ou éoliens, soit, mais ça ne remplacera jamais la puissance du nucléaire. Alors, bien sûr, il faut surveiller, faire la maintenance, et construire d'autres centrales plus performantes, mais ne pas l'arrêter.

  • ZUT!
    ZUT!     

    Qui est prêt à avoir sa facture énergétique multiplié par trois? Seul le nucléaire peut nous assurer notre indépendance énergétique. La France est la plus performante dans ce secteur, un de nos fleuron industriel; l'abandonner serait un suicide économique et la ruine du petit peuple pour ne serait-ce que s'éclairer

    truc
    truc      (réponse à ZUT!)

    Fleuron industriel ?
    Areva est au bord de la faillite et Edf est sur endetté !
    Plus personne ne veut de ces folies nucléaires telles qu'elles sont promues

    truc
    truc      (réponse à ZUT!)

    Ce qui va tripler la facture :
    1 ) L'entretien de cette quincaillerie aux normes intenables
    2 ) L'investissement démesuré et pharaonique de nouvelles centrales
    3 ) La privatisation qui va exiger de juteux dividendes

    Au final mille milliards de dettes en plus pour un pays déjà surendette par Sarkozy fin 2012
    l'indépendance de quoi ? L'uranium vient de la Creuse
    C'est une bouffonnerie techno financière
    absolument délirante dont plus personne ne veut dans le monde , ingerable et aux accidents industriels potentiels absolument terrifiants et à la sécurité peu fiable

  • AMANITES
    AMANITES     

    re

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire