En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Former French president and President of the right-wing Les Republicains (LR) party Nicolas Sarkozy addresses students during his visit to the Moscow State Institute of International Relations (MGIMO) in Moscow on October 29, 2015
 

Nicolas Sarkozy a ironisé ce mardi sur la fermeture programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ex Sétois
    ex Sétois     

    il nous prend pour des "truffes",promettre de ne pas fermer,c'est de l'électoralisme,elle fermera comme prévu même, si par malheur, il revenait.
    Les travaux pour la maintenir vont coûter un maximum, et nos amis outre Rhin,ne verront pas cela comme certains moutons!

  • bergheim
    bergheim     

    "On a peur de quoi? D'un tsunami sur le Rhin?"

    la centrale est construite huit mètres plus bas que le canal du Rhin,
    et puis si on pense que Strasbourg se trouve en Allemagne, on se tait !

Votre réponse
Postez un commentaire