En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy a ironisé mardi sur la fermeture programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim en demandant : "On a peur de quoi ? D'un tsunami sur le Rhin ?"
 

Au terme d'une matinée de travail de Les Républicains consacrée à l'environnement, à l'énergie et à la mer, Nicolas Sarkozy, patron du parti d'opposition, a joué ce mardi midi la carte du tout nucléaire, tout en s'opposant à la fermeture de la centrale de Fessenheim.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    J'ai toujours pas compris pourquoi on peut dire "les socialistes" en parlant du parti mais que ça pose un tel problème de dire "les républicains".

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    J'ai toujours pas compris pourquoi on peut dire "les socialistes" en parlant du parti mais que ça pose un tel problème de dire "les républicains".

  • Luciole2
    Luciole2     

    Il a repris Buisson comme comme conseiller ou quoi ? ....

  • 52 MILLES
    52 MILLES     

    Pauvre Nicolas, il ne sait plus quoi raconter...
    Bon pas grave ....

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à 52 MILLES)

    Bah disons que lui ne prétend pas être contre tout en soutenant la filière.

Votre réponse
Postez un commentaire