En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Sarkozy sur écoute depuis le 3 septembre 2013
 

Le parquet national financier a révélé que deux téléphones utilisés par l'ancien chef de l'Etat ont été placés sur écoute les 3 et 19 septembre derniers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

35 opinions
  • Joe AUPARFUM
    Joe AUPARFUM     

    mon post s'adressait à Al Azar

  • Joe AUPARFUM
    Joe AUPARFUM     

    Donc, avec ce type de raisonnement, seules les personnes au foyer et les plus de 65 ans auraient légitimité à se présenter à des fonctions politiques ? Je trouve au contraire que quelqu'un qui cesse ses activités professionnelles plus tôt et renonce ainsi à des annuités dans le calcul de sa retraite mérite le respect. Raisonnement valable pour tous bords politiques alors qu'il me semble que le vôtre oublie pas mal d'élus de droite.... Vous avez dit bizarre ?

  • strikler
    strikler     

    Hollande s'est placé lui même sur écoute .....GNNNEEEE

  • Al Azar
    Al Azar     

    Il est à bonne école !...........HIDALGO : Anne Hidalgo, 53 ans, retraitée depuis juillet 2011

    Alors que François Hollande a insisté sur les efforts à faire en matière de durée de cotisation, la candidate socialiste à la mairie de Paris, ancienne directrice du travail, a été "admise à faire valoir ses droits à la retraite, à sa demande" à compter du 1er juillet 2011.





    François Hollande avait été catégorique sur France 2 : l'allongement de la durée de la vie implique des efforts de toutes et tous et notamment que le temps passé au travail pour faire valoir ses droits à la retraite soit allongé...

    C'est beau, c'est juste, c'est responsable !

    Mais enfin il y a des petit(e)s malin(e)s qui ont su dégainer plus vite...

    Ainsi Anne la Dauphine a-t-elle fait ses valises à tout juste 52 ans pour jouir d'une retraite bien méritée.

    Elle peut donc cumuler sa pension avec ses indemnités d'élue et, si elle devenait - ce qu'à Paris ne plaise - maire de la ville, elle se ferait une jolie pelote !









    Ah, le Journal officiel ! Peu de gens le lisent et ils ont tort.

    Car, on y trouve de temps à autres des pépites comme celle-ci, perdue dans l'édition du 5 février 2011 et que nul n'a remarqué :

    "Par arrêté du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé en date du 27 janvier 2011, Mme Anne HIDALGO, directrice du travail, est radiée des cadres et admise à faire valoir ses droits à la retraite, à sa demande, à compter du 1er juillet 2011."

    Cette avisée personne étant née le 19 juin 1959, elle avait donc à peine 52 ans quand elle a bénéficié de cette agréable disposition.

    Plus finement encore, ayant dépassé de peu les 50 ans au 1er janvier 2011, elle a pu bénéficier d'une pension calculée sur la base de la législation en vigueur avant la loi du 9 novembre 2010, fort généreuse.

    Le tout est assurément légal même si on peut constater avec amusement que cette Anne calculatrice s'est empressée de sauter dans le train avant qu'il ne soit trop tard. Bien joué !

    On notera quand même que ces dispositions ont été abrogées car ruineuses pour l'Etat et totalement injustes au regard du sort des femmes travaillant dans le privé.

    De plus, elle vont permettre à ladite Anne, inspectrice d'un travail qu'elle aura bien vite quitté, de jouir le reste de sa vie durant d'un cumul retraite + indemnités d'élue tout à fait sympathique. Que ce dispositif ait été conçu pour des femmes qui, du fait de leurs maternités, n'ont qu'une carrière " hachée " et des droits réduits ne l'a sans doute pas émue.

    Bah ... un fagot de plus sur le déficit budgétaire, qu'importe ! Toutes celles et tous ceux qui n'ont pas ou n'ont plus droit à pareilles largesses sauront lui pardonner sans le moindre sentiment d'envie.

    Comment disent-ils déjà ? La République EXEMPLAIRE !

  • strikler
    strikler     

    Ecouter ses conversations c'est les guignols de l'info.....

  • LaCumularde
    LaCumularde     

    Les délinquants et malfrats doivent se tordre de rire : un ancien Président de le République plus écouté qu'ils ne le seront jamais!!
    La disproportion est effarante !!

  • berry37
    berry37     

    Et cet article !!!!pffffffffff
    Dominique de Villepin a touché 70 000 euros pour son départ anticipé à la retraite au titre de ses fonctions de haut fonctionnaire.
    Romain Nadal, porte-parole du Quai d’Orsay, a déclaré que Dominique de Villepin avait bénéficié d’un régime prévu par la réglementation en vigueur. Laurent Rabbé, avocat spécialisé, explique qu’ «en théorie, le régime de base de la fonction publique ne prévoit pas d’indemnités de départ en retraite». Cependant, «un décret du 8 juin 2011 a prévu un dispositif de fin d’activité permettant aux cadres supérieurs du ministère des Affaires étrangères de quitter définitivement les cadres de l’administration de façon anticipée», précise Romain Nadal.
    Dominique de Villepin avait demandé à bénéficier de ce régime en septembre 2013. En application de la réglementation en vigueur, l’administration a répondu favorablement à cette demande. Cette réglementation a néanmoins cessé d’être en vigueur au 31 décembre 2013. Dominique de Villepin a ainsi pu toucher une indemnité de départ anticipé à la retraite d’un montant avoisinant 70 000 euros.

  • berry37
    berry37     

    Et celui ci-dessous, excellent !!! Enfin plutôt pauvre FRANCE !!!
    La société de Dominique de Villepin International, 1,6 million d'euros en 2013, merci la majorité socialiste! 
    Gel des retraites complémentaires d’un côté, 100 000€ la journée pour ceux qui ont habilement fabriqué un système, c’est la société d’aujourd’hui. N’en voulons pas au sieur Galouzeau, dont l’antienne recommande de se servir avant de servir ; il ne fait qu’user de son bon droit. 
    Profiteur, certes, mais logiquement. Le cénacle politicard transforme ses appartenances au service de la collectivité en intérêts supérieurs pour eux-mêmes. On puise sans fin dans les trésors rutilants de la République bananière, bafouée, trahie, piétinée, grâce, en partie, à la complaisance du bon peuple abâtardi, ignare, servile et atone. 
    Ces décérébrés qui, bientôt, vont fouler les isoloirs, offrant un blanc seing selon l’usage, dans un souci démocratique blêmissant, une parodie de liberté, de choix, confinant aux stratégies camouflées et impérieuses à nourrir en son sein les pantins agités d’une République répudiée par ceux-là mêmes qui en ont la charge. Je le répète à l’envie, notre modèle parangonique de société ouverte et libre n’est qu’une malfaisante démocrature. Mais nous en sommes les pourvoyeurs.
    100 000 euros pour un jour de travail au Quai d'Orsay
    Alors que Le Parisien-Aujourd'hui en France pointe ce mercredi du doigt les avantages financiers des membres du Conseil économique et social, il existe d'autres secteurs de l'Etat qui peuvent rapporter gros, comme la diplomatie par exemple. Ainsi Dominique de Villepin aurait touché 100 000 euros pour un jour de travail au Quai d'Orsay.
    Dominique de Villepin, un diplomate en or.100 000 euros la journée de travail au Quai d'Orsay!
    Selon des informations révélées par le quotidien britannique The Telegraph, l'ancien Premier ministre, également ancien ministre des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, aurait touché 100 000 euros après avoir travaillé une journée au Quai d'Orsay, en septembre 2013. Citant des sources diplomatiques, le journal explique qu'"il a repris du service après vingt ans d'absence, ce qui lui a permis de toucher cette retraite à six chiffres".
    Dominique de Villepin aurait demandé un tel arrangement financier
    Panique à bord au quai d'Orsay, et dans l'entourage de l'ancien ministre. En effet, The Telegraph précise que "plusieurs sources ministérielles assurent que cette procédure n'a rien d'illégal, mais qu'elle a certainement dû être approuvée par Laurent Fabius", l'actuel ministre des Affaires étrangères [NDLR]. Un porte-parole de Dominique de Villepin indique de son côté que l'ancien ministre est victime d'une "erreur administrative qu'il avait demandé de rectifier auprès des autorités compétentes". Pourtant, à en croire le quotidien anglais, "des documents officiels montrent que l'ancien Premier ministre a lui-même demandé à bénéficier de cet arrangement avec le Quai d'Orsay".
    Une fortune estimée à plusieurs millions d'euros
    Une information qui a mis plus d'une personne en colère au ministère des Affaires étrangères, en pleine période de restriction budgétaire. Pourtant, à Orsay, on continue de préciser que Dominique de Villepin n'a bénéficié d'"aucun traitement de faveur". Ce serait bien le moins quand on sait que la fortune personnelle de Dominique de Villepin est estimée à 4 millions d'euros, avant qu'il ne vende aux enchères sa collection de livres anciens, pour 3 millions d'euros. Cerise sur le gâteau, il faut ajouter à ces chiffres le chiffre d'affaires de sa société Villepin International en 2013, soit 1,6 million d'euros.

  • berry37
    berry37     

    Tout est dit dans cet article que je viens de trouver sur le net !!!!
    La Dictature Socialiste Exposé Aux yeux Des Français
    Le pouvoir socialiste a raison sur un point : l'indépendance des juges d'instruction. Quand on confie a des adhérents du syndicat de la magistrature le soin d’enquêter sur Sarkozy il n'est pas nécéssaire de leur donner des consignes. Les batisseurs du "mur des cons" savent parfaitement ce qu'ils ont à faire...
    Le hollandisme en détresse devient agressif. Plus l’Etat dévoile ses faiblesses, plus il sort ses gourdins. 
    La police de Valls a montré plusieurs fois sa brutalité, quand il s’est agi de réprimer par la violence les soutiens familiaux à la Manif pour Tous. L’enrôlement d’Anna, jeune russe candidate à la naturalisation, pour espionner ces contestataires, est digne des méthodes du KGB. 
    Effectivement, c'est grave, ça l' était déjà depuis le début de la répression des participants aux manifs pour tous et, comme d'excellents commentateurs l'avaient prophétisé à l'époque, cela n'a fait que se renforcer. Le tout bien sûr sous des louches de références pompeuses aux " valeurs républicaines" que l'on serait désormais enclin à exécrer si l'on savait au moins ce que ce vocable recouvre.
    On ne s'en étonne guère de la part d'une gauche et d'une presse nomenklaturiste consanguins, sans convictions, sans idéal et sans âme. L'absence de réaction véritable de la " droite" UMP ,voire, plus surprenant, du FN, laisse-t-il entendre que ces partis n'ont pas, eux non plus, de convictions, d' idéal ou d' âme?
    Et la justice de Taubira est atteinte à son tour, quand des magistrats décident de placer sur écoutes, sur un vague prétexte, Sarkozy et son avocat, Me Herzog, durant près d’un an. Ce scandale est autrement plus grave que le soupçon de violation du secret de l’instruction et de trafic d’influence qui a résulté de ces méthodes utilisées contre le grand banditisme et les terroristes. 
    Selon Le Point.fr, Gabriel Azibert, avocat général près la Cour de Cassation, a tenté dimanche soir, à Bordeaux, de mettre fin à ses jours car il ne supportait pas de voir son nom sali au détour de ces procédures inquisitoriales. Ce lundi, sur Europe 1, Me Pierre-Olivier Sur, bâtonnier de Paris, s’est insurgé contre ces violations du secret professionnel de l’avocat. 
    "Quand les libertés publiques sont atteintes, c’est la démocratie qui s’écroule", a-t-il estimé, soutenu par de nombreux confrères, droite et gauche confondues.

  • Al Azar
    Al Azar     

    La violation du secret de l'instruction est un délit!!! Et personne ne s'en inquiète, ni ne poursuit !!! Sur un dossier sensible, de plus !

Lire la suite des opinions (35)

Votre réponse
Postez un commentaire