En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les panneaux routiers souhaitant la bienvenue dans un département pourraient bien disparaître...
 

La fusion entre le département et la région serait dans les tuyaux. Mieux, un projet de loi serait déjà prêt.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

33 opinions
  • lolo6988
    lolo6988     

    Je pense qu'il y a un moment ou il faut arrêter d’être conservateur ou d'avoir l'esprit aussi large qu'un trou de souris. C'est le moment ( et je pense que nous sommes déjà en retard ) d'avancer et de regarder ce qui se passe autour de nous, petits français. L’époque de Napoléon est révolue et devinez quoi, nous ne sommes plus les N°1 !!! Et de loin !!! Comment ça se passe en Allemagne ou aux États-unis ? Les États ou les Landers qui correspondent aux régions chez nous, gèrent très bien et même mieux que nous leur développement. Pour preuve, combien avons nous de grandes villes en France à compétitivité européenne et/ou mondiale ???...Et eux ??? Le double !!! Alors oui je parle d'Europe et la je vais répondre à ceux qui pensent être bien à l’abri dans leurs touts petits départements auxquels ils tiennent tant ( Et j'en fais parti ). Qu'allez vous faire lorsqu'un pays comme l'Inde ou la Chine, des pays qui pèsent UN MILLIARD D'HABITANTS CHACUN, frappera aux portes de votre département de 100.000 habitants ??? Aujourd'hui en Europe nous sommes plus de 500 millions. Le théâtre de la guerre économique ne se mesure plus à l’échelle départementale, ni même à celle d'un pays mais bien à l’échelle mondiale !!! Alors supprimer les départements aujourd'hui, est à mon avis, pour des raisons économiques et sociales, une nécessitée implacable.

  • glentir
    glentir     

    Il ne s'agit pas de supprimer les départements, mais des Conseil Généraux.
    Les Préfets font en général très bien leur travail, comme fonctionnaire ils sont au service du peuple. Il sont un niveau de compétence que bien des élus n'ont pas.
    L'idéal serait qu'ils disposent d'un doctorat en droit public, qui est niveau supérieur à l'ENA. Au dessus un Préfet de région, et au dessus un Directeur Général de l'Administration avec un staff de quelques Universitaires (Agrégés de droit).

  • jonati
    jonati     

    Il faut supprimer les départements, et transférer leurs compétances à la région pour partie et pour le reste aux arrondissements (ce qui ne peut être géré ni par les régions ,ni par les communes)

  • vivien28
    vivien28     

    Non mais on ne peut pas supprimer des régions!Toute leur histoire sera perdue avec!Et vive l'eure et loire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • france france
    france france     

    non l europe n a servi qu a nous rendre plus faible cela a commencé avec l europe du charbon et de l acier !! depuis nous nous enfonçons tjrs plus !a bas l europe!

  • jacqou2702
    jacqou2702     

    D'accord aven fiduce .

  • gardonsnsonumeros
    gardonsnsonumeros     

    L’association « GARDONS NOS NUMEROS » appelle à la mobilisation.

    L’association Nationale « gardons nos numéros de département » créée par de nombreux chefs d’entreprises, professionnels du tourisme, responsables associatifs, particuliers,… ,de toutes les sensibilités politiques, note que Madame Michèle Alliot-Marie vient de prendre une demi-mesure.

    En effet, si l’association nationale constate avec satisfaction que les numéros de département sont désormais obligatoires sur les futures plaques d’immatriculation, il n’en demeure pas moins que la décision prise par Mme Alliot – Marie s’appuie sur ce qu’elle a prévu dès le départ.

    La plaque est la même sauf que le numéros du département est désormais obligatoire.

    La décision prise par Mme Alliot - Marie est une demi mesure:

    1 - une demi mesure parce que : Les numéros de département et les logos seront, tels qu’ils sont prévus, illisibles à 2 mètres et donc invisibles.

    A quoi cela sert-t-il de prendre une telle mesure puisque les automobilistes n’y verront rien ?

    L’association GNN ne veut pas de numéros de département qui ont la taille de timbres poste.

    2 - une demi mesure parce qu’elle : impose les logos des régions au détriment des logos des départements auxquels la majorité des français sont attachés.

    Il y a des régions qui n’ont pas de logos . Ils devront dons en inventer !

    On sent très bien que la décision de Mme Alliot-Marie a déjà décidé de la disparition des départements en imposant le logo des Régions.

    3 – C’est enfin une demi mesure parce qu’elle favorise la notion de caste

    Ce sera à qui aura le plus de numéros de son département sur les voitures.

    Ce sera les bretons contre les alsaciens, les provençaux contre les gens du nord.

    Tout cela n’est pas sérieux et quelque peut anarchique
    Cette décision mettra à terme les départements les uns contre les autres, alors qu’il faut dans le contexte actuel favoriser l’unité entre les territoires..
    Conclusion :
    L’association ne veut pas de demi-mesure et c’est pourquoi elle demande à Madame Michèle Alliot-Marie de prendre 3 décisions claires :
    - des numéros de département lisibles et non invisibles,
    - la possibilité de mettre le logo d département et pas seulement celui de la Région
    - un décret précisant très clairement que « l’identifiant territorial» est obligatoire sur les plaques d’immatriculation.

  • fiduce
    fiduce     

    C'est quoi cette revendication ? Faire payer à tout le monde une lubie de conservatisme (et en plus la rendre obligatoire ?) pour forcer au changement des plaques d'immatriculation en cas de revente des véhicules ?
    Sur le site (pourtant ultra-orienté), 80% des sondés répondent que NON, ils ne souhaitent pas garder le numéro du département à titre obligatoire sur le véhicule. C'est peut-être la cause la plus illégitime qu'on puisse concevoir. Et l'Etat plie devant ça ?

  • gardonsnosnumeros
    gardonsnosnumeros     

    GARDONS NOS NUMEROS appelle à la vigilance.
    L’association Nationale « gardons nos numéros de département » créée par de nombreux chefs d’entreprises, professionnels du tourisme, responsables associatifs, particuliers,… ,de toutes les sensibilités politiques, note que Madame Michèle Alliot-Marie vient de prendre une demi-mesure.

    En effet, si l’association nationale constate avec satisfaction que les numéros de département sont désormais obligatoires sur les futures plaques d’immatriculation, il n’en demeure pas moins que les numéros de département et les logos seront, tels qu’ils sont prévus, illisibles à 2 mètres et donc invisibles.
    A quoi cela sert-t-il de prendre une telle mesure puisque les automobilistes n’y verront rien ?
    L’association ne veut pas de demi-mesure et c’est pourquoi elle demande à Madame Michèle Alliot-Marie :
    - des numéros de département lisibles et non invisibles,
    - un décret précisant très clairement que « l’identifiant territorial» est obligatoire sur les plaques d’immatriculation.
    Madame Michèle Alliot-Marie doit tenir sa promesse et autoriser des numéros lisibles.
    L’association * appelle tous ceux qui sont attachés aux numéros de département à agir en ce sens. Rendez-vous sur le site Internet.


    [color=#ad0000]* Les redirections ne sont pas autorisées.
    Merci de votre compréhension
    Modération RMC[/color]

  • MD35
    MD35     

    Jai été moi aussi fonctionnaire territorial (en retraite de puis peu). Lors des transferts de compétences de 1982, j'ai été transféré au Département et je n'ai jamais eu à m'en plaindre. Si demain on supprime le Département, vous serez transférée dans une autre collectivité avec vos garanties statutaires (salaire, action sociale, droit de grève, etc...) Donc a priori pas de panique, et au cas où, il existe des syndicats pour vous défendre. Ce qui est certain c'est que la situation des fonctionnaires territoriaux ne pesera pas bien lourd dans le debat sur la suppression d'un niveau (ou de plusieurs niveaux) de collectivité.

Lire la suite des opinions (33)

Votre réponse
Postez un commentaire