En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

De la défaite en 2012 à la candidature de 2016, le retour express de Sarkozy

French right-wing Les Republicains (LR) party's president Nicolas Sarkozy looks on during a campaign meeting for the party's top candidate in the upcoming regional elections in the Pays-de-la-Loire region, Bruno Retailleau (not pictured), on November 9, 2015, in Andard, north-western France
 

Il avait assuré qu'il quitterait la politique en cas d'échec en 2012. Pourtant, l'ex-chef de l'Etat est bien revenu, reprenant les commandes de l'UMP et la mutant en un nouveau parti, Les Républicains. Il a franchi un nouveau cap lundi en officialisant sa candidature à la présidentielle, via la primaire de la droite et du centre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ABC90
    ABC90     

    Deux mises en examen et il ose se représenter,il n'y a que en France que cela existe.Nous allons avoir droit a du Sarkozy jusqu'à l'overdose.Quel boulet cet homme.....SATURATION

Votre réponse
Postez un commentaire