Sarkozy à l’Equipe : "on ne peut pas être triste que quelqu’un prenne votre place"

Après François Hollande, c’est Nicolas Sarkozy qui s’est rendu dans les locaux du journal l’Equipe ce vendredi. Le candidat s’est laissé aller à évoquer la défaite dressant un parallèle entre le sport et la politique.

Damien Fleurot | Davic Couloume
Le 27/04/2012 à 14:33
Mis à jour le 27/04/2012 à 16:58

C'est en passant en revue quelques photos de grands champions sportifs, que Nicolas Sarkozy s'est arrêté sur celle de Bob Beamon, recordman du saut en longueur en 1968 et qu'il a déclaré : "Je pense que les records sont faits pour être battus et donc par conséquent on ne peut pas être triste que quelqu’un prenne votre place car de toute manière, c’est la règle pour le sport, pour la politique et pour la vie. A un moment donné, chacun doit considérer qu’il a eu la chance de faire ce qu’il a à faire".

Il a également ajouté "Beamon avait gagné. Beamon a été remplacé. Mais je crois qu'il l'a accepté".

 

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?