En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy a été interpellé par des étudiants gabonais lors d'un meeting, le 21 septembre 2016.
 

Lors d'un meeting à Marcq-en-Baroeul, Nicolas Sarkozy a été interpellé par des étudiants gabonais, qui l'accusent d'avoir favorisé le maintien au pouvoir du président Ali Bongo. "Ici c'est la France, pas le Gabon", leur a répliqué le candidat à la primaire de la droite, avant leur évacuation. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • danbas84
    danbas84     

    Ici, c'est devenu le Maghreb !

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
    vauban
    vauban      (réponse à danbas84)

    n'importe quoi !

  • danbas84
    danbas84     

    Ici, c'est devenu le Maghreb !

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • Facebook-291712044363653
    Facebook-291712044363653     

    cet homme est pire qu'avant, il dépasse largement le FN

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
    vauban
    vauban      (réponse à Facebook-291712044363653)

    à force de copier le FN et de faire de la surenchère

  • Facebook-10204618722577221
    Facebook-10204618722577221     

    C'est tout ce qu'il a trouvé comme réponse "ici on est en France " alors qu'il est allé voir Bongo pour toucher le pactole , il a dû dire ici on est au Gabon , c'est vraiment n'importe quoi ses réparties !

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • françois
    françois     

    Sarkozy a-t-il oublié les mallettes d'Omar Bongo qui ont financé sa campagne de 2007 (50 millions €). Quel ingrat...

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
Votre réponse
Postez un commentaire