En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La façade de l'Hôtel de Ville de Paris.
 

En annonçant la mise en place de la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013 dans sa ville, le maire de Paris est un soutien de poids au ministre de l'Education, très isolé sur cette question.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Mais qui est d'accord pour cette mesure??????? des dépenses supplémentaires les instits qui vont avoir une compensation financière les mairies qui vont devoir mettre des moyens aussi et les répercutés sur les impôts locaux les collectivités vont s'empresser de nous racketter un peu plus, c'est évident même a quelqu'un qui n'a pas fait l' ENA. Le coût de la réforme est évalué à 150 euros par enfant par les mairies si elles choisissent de la mettre en place en 2013 ils auront 50€ par enfant de l'état C'EST DU N'IMPORTE QUOI !.En ces temps de crise aucune dépenses qui ne peut attendre ne doit être votée !

  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Une sinistre rigolade ces rythmes scolaires

  • Philippe Serin
    Philippe Serin     

    Au lieu de posé ce type de question vaut savoir ce que est devenu le BAC,avec toutes les option faite uniquement pour maintenir une courbe croissante d’obtention le BAC est devenu rien d'autre qu'un BREVET DES LYCÉES et rien d'autre,elle est la là réforme a faire,redonné les font que l'école a perdu par rapport aux besoins croissants depuis le milieux des année 1995 jusqu’à maintenant,orienté les enfants dans une filière dans le collège,mais c'est stupide,un collégien change d'avis tout les 6 mois,c'est au Lycée que doit commencé l'orientation sous les inspiration de l'élève et non pas de ce que l'état veut,"tout les jeunes veulent être pompier ou cosmonaute,mais combien en auraient les réelles capacité",l'apprentissage des bases en primaire et plus poussé a partir du collège.

  • carla75011
    carla75011     

    bonjour à tous,
    Pour ma part je vis aux usa , l'ecole est du lundi au vendredi de 8h à 14h ensuite c'est extra scolaire ( sport, musique, dance ,arts, théatre, etc...) et je peut vous dire que quand je vois les enfants ici ils sont vraiment bien . Je sais bien que l'amérique n'est pas le paradis mais pour les enfants oui.
    En plus qu'ils arretent les dessins annimés violent à la télé les enfants deviennent fous.
    A+
    désolé pour les fautes j'oublie mon orthographe

  • leane
    leane     

    Des grands comiques.

  • vauban
    vauban     

    J'ai bien l'impression que ce sont quelques enseignants glandeurs qui sous des prétextes bidons s'opposent à cette réforme

  • laurencebucy
    laurencebucy     

    Attention à l'intox des médias : pour Paris , c'est le 25 mars que le vote aura lieu au Conseil de Paris. Ce qui est évoqué aujourd'hui, c'est seulement la résolution du maire de Paris qui sera soumise au vote le 25 mars.



    Mesdames, Messieurs les élus au Conseil de Paris,Vous allez prochainement voter pour l’application de la réforme des rythmes scolaires à Paris en 2013, ou pour son report en 2014. Sachez que pour de très nombreux parents d’élèves parisiens ainsi que pour la grande majorité des professeurs des écoles vivant à Paris, cette réforme est d’une absurdité totale ( voir les sept arguments ci-dessous ) . Sachez surtout que si cette réforme devait être adoptées à Paris dès 2013, vous perdriez définitivement une grande partie de votre électorat qui ne vous pardonnerait pas de dégrader ainsi les conditions d’apprentissage de ses enfants/élèves et d’engager de telles dépenses inutiles pour des raisons purement politiques.Sachez enfin que dans cette éventualité, vous pourrez compter sur nous pour observer de très près la mise en place de cette fâcheuse réforme dans toutes les écoles parisiennes, et porter à la connaissance du grand public tous les dysfonctionnements et les dégradations qu’elle aura occasionnés.


    Pourquoi la réforme des rythmes scolaires est une mauvaise réforme :
    1) De meilleurs résultats des élèves sont obtenus avec la semaine de 4 jours
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/0240005…http://www.sne-csen.net/4-jours-c-est-bon-pour-les-enfants_a289.html

    2) La suppression de la pause du mercredi va entraîner un surcroît de fatigue pour les enfants

    .3) Les élèves, dans leur très grande majorité, ne sortiront pas plus tôt de l’école.Donc amplitude horaire identique, avec 45 minutes de classe (calmes ) remplacées par 45 minutes d’activités ou de garderie selon les possibilités des communes.Fatigue supplémentaire pour les enfants qui subiront un allongement de leur pause méridienne.


    4) Taux d’encadrement des activités périscolaires laissés à la libre appréciation des communes, de même pour le recrutement des animateurs. Télécharger le complément au guide pratique 2013 au format Pdf( 2ème partie du document : autres types d’accueil que « loisir sans hébergement régi par l’article R 227-1 du code de l’action sociale et des familles (CASF) »



    5) Difficultés pratiques sur le terrain :Elèves handicapés et malades : les AVS-i n’interviennent que sur le temps scolaire. Que feront ces enfants pendant les activités périscolaires ? Les animateurs sauront-ils les prendre en charge, malgré les taux d’encadrement importants qui s’annoncent ?Enfants qui doivent subir des visites médicales hebdomadaires le mercredi matin à l’hôpital( impossible de les programmer le samedi, journée très chargée dans les hôpitaux ) Difficultés de gestion des emplois du temps pour les orthophonistes, les psychologues, les ergothérapeutes …Difficultés d’organisation pour les clubs de sport, les conservatoires, les associations …


    6) Coût exorbitant pour les communes alors même que l’Etat annonce une diminution des aides. Accroissement des inégalités entre élèves de communes pauvres et des communes riches.


    7) Coût exorbitant pour la Caisse d’allocations familiales :http://www.liberation.fr/economie/2013/03/14/rythmes-scolaires-la-reforme-pourrait-couter-cher-a-la-caf_888533


    En résumé, cette réforme va créer énormément de difficultés aux enfants comme aux adultes, pour un intérêt pédagogique nul ou même négatif.


    Des parents/enseignants/électeurs en colère !

Votre réponse
Postez un commentaire