Segolène Royal va être nommée vice-présidente de la BPI

L'ancienne candidate à la présidentielle Ségolène Royal va être nommée à la vice-présidence de la Banque publique d'investissement, selon son président Jean-Pierre Jouyet.

A. G.
Le 20/02/2013 à 8:40
Mis à jour le 20/02/2013 à 11:16

Silencieuse médiatiquement depuis quelques mois, Ségolène Royal va revenir sur le devant de la scène.

Jean-Pierre Jouyet, président de la Banque publique d'investissement (BPI), a confié mardi matin sur France Inter qu'il allait nommer Segolène Royal au poste de vice-présidente et porte-parole de la BPI. Cette nomination sera officialisée jeudi selon ses propos.

Peu de temps après, l'ancienne candidate à l'Elysée a réagi via son compte Twitter.

Déjà membre du conseil d'administration

Le mois dernier, la présidente PS de Poitou-Charentes avait manifesté son vif intérêt pour cet organisme, créé en décembre dernier pour assurer un soutien aux PME françaises, et où elle siége déjà au conseil d'administration en tant que représentante des régions.

Dans une interview aux Echos en janvier dernier, elle s'impatientait de la mise en route du dispositif. "On nous annonce que ce sera opérationnel en mai dans les régions, mais c'est un peu tard".

Au passage, elle s'était permise une pique en direction du président de la BPI, Jean-Pierre Jouyet, proche de François Hollande. "Contrairement à ce que certains ont dit, les régions n'ont pas l'intention de soutenir des canards boiteux : la plupart des entreprises que nous soutenons se développent".

Une réponse aux propos que Jean-Pierre Jouyet avait tenu en octobre dernier, indiquant à propos d'une éventuelle reprise de l'usine Florange que la BPI n'aurait "pas vocation à soutenir des canards boiteux".

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Consultez-vous les prévisions de trafic avant de prendre la route des vacances?