Royal à la BPI : "un poste cohérent avec ce que je fais"

La présidente de la Région Poitou-Charentes a réagi, mercredi sur France Inter, à l'annonce de sa nomination comme vice-présidente de la BPI.

M. T. avec AFP
Le 20/02/2013 à 13:31
Mis à jour le 20/02/2013 à 15:05
Ségolène Royal en juin 2012. (AFP)

Ségolène Royal va être nommée vice-présidente de la BPI - 20/02


"Un outil pour donner à nos entreprises le moyen de reprendre le chemin de la croissance." Ségolène Royal, qui devrait être nommée vice-présidente de la Banque publique d'investissement, a indiqué mercredi sur France Inter être prête à "relever ce défi très important."

C'est le président de la BPI, Jean-Pierre Jouyet, qui avait confié mardi matin sur la même antenne qu'il allait nommer Ségolène Royal au poste de vice-présidente et porte-parole de cette banque. Lancée au début de l'année, la BPI propose des financements et des prises de participation au capital des PME innovantes.

"Servir son pays de manière modeste et efficace"

Un retour aux affaires, donc, pour celle qui avait connu une traversée du désert après son échec aux législatives de 2012, puis avait été parmi les grands absents du gouvernement Ayrault.

>> A lire aussi - Royal nommée vice-présidente de la BPI

Eviter, toutefois, de dire à Ségolène Royal qu'il s'agit d'un lot de consolation. "C'est un poste cohérent avec ce que je fais et ce que je crois, a-t-elle rétorqué. "Il faut servir son pays de manière modeste et efficace."

La présidente de la Région Poitou-Charentes reprend ainsi les termes qu'elle avait employés sur son compte Twitter, sitôt l'annonce faite par Jean-Pierre Jouyet. Elle soulignait alors qu'elle allait s'employer à "servir modestement mais efficacement une grande idée", avec "un comportement exemplaire" : "fonction gratuite, pas de rémunération et surveillance des dépenses".

Pour l'ex-candidate PS à l'élection présidentielle, cette nomination est d'ailleurs cohérente avec sa fonction de présidente de Région. Un atout, selon elle, pour diriger cette "banque des territoires".

"Nous devons veiller à rester dans l'esprit d'une banque publique qui permet aux petites entreprises de se développer. Et il est du rôle des présidents de Région d'aider les entreprises sur leur territoire", a-t-elle indiqué.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?