En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le projet de réforme des retraites passe devant le Sénat ce mardi. La partie promet d'être moins aisée qu'à l'Assemblée. La journée de mobilisation contre le texte a été très forte ce samedi. Les sénateurs de l'opposition ont promis de faire barrage.
 

Après la forte mobilisation de samedi contre la réforme des retraites, et alors que le texte arrive ce mardi devant le Sénat avec une promesse de «mobilisation totale» de l’opposition, le gouvernement se trouve de nouveau en difficulté pour faire passer le projet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

140 opinions
  • aegnor
    aegnor     

    Monsieur Sarkosy,

    La rue, c'est le peuple, ceux-là même pour qui vous oeuvrez. Ceux-là même qui vous retribue.
    Entachez la rue, et un jour le peuple sera vous entachez.

  • Jean_Phi33
    Jean_Phi33     

    La droite nous ressort toujours le même argument, et la gauche celle des riches sur qui on peut tapper... tout ceci est simpliste non???
    Pourtant et étant honnete et sincère il n'y aurait pas un brin de vrai des deux côtés???

  • Jean_Phi33
    Jean_Phi33     

    De tradition, la gauche et ces sympathisants sont toujours plus remuant et bruyant que la droite...
    Pourtant il faudrait accepter qu'une majorité de français a élu ce président pour cinq ans...
    Qu'on aime ou pas, il faut attendre le "prochain tour"... et exprimer vos opinions dans les urnes...
    Je suis pas fan de Mr Sarkozy, mais de là à crier au fascisme ou au despotimse... je rigole doucement...

    Après à la question : "voulez vous travailler plus longtemps"... je connais pas beaucoup de monde qui spontanément répond Oui...
    Demande à tes enfants si ils acceptent de moins regarder la télévision ou de lacher leur console la réponse évidement est non et pourtant ce serait pour leur bien...

  • Jean_Phi33
    Jean_Phi33     

    Il parait que les régimes spéciaux ne seront pas touchés? Pourquoi font ils greve?
    Par anticipation? par soutient? j'ai du mal à comprendre leurs raisons...

  • Jean_Phi33
    Jean_Phi33     

    Je me posait cette question toute bête...

    Si cette réforme n'est qu'une réformette et qu'elle ne résout le problème de financement que jusqu'en 2018 (dixit le PS)...
    Et si celui-ci s'engage à revenir sur cette réforme injuste si il est au pouvoir d'ici deux ans...

    Alors pourquoi faites vous grève???
    Pourquoi n'iriez vous pas tout simplement voter dans deux ans pour ceux là...

    On peut ne pas aimer un gouvernement, ses réformes, sa méthodologie, et ben on le sanctionne par le vote...

    La retraite est il me semble un sujet suffisamment long terme pour pouvoir attendre deux ans lors de la prochaine présidentielle...
    Qui de vous peut faire une prospective sur ces 20 prochaines années sur la situation économique et financière de la France??? et donc faire un plan d'économie fiable pour le financement de nos retraites???

    C'est pourquoi je pense que tout ceci est très bien manipulé par le gouvernement-syndicat-opposition... qui ont tous un intérêt à nous retourner les uns contre les autres (patron contre salariés, riches contre pauvres, privé contre public)..


    Personnellement je pense que cette réforme est injuste car elle ne sert à rien et elle ne va pas assez loin...
    Ce que je ne comprends pas c'est la schizophrénie des français.
    Quand tout va bien on accepte facilement ce qu'on appelle les acquis sociaux (retraite à 60 ans, 35h, Rtt). Quand tout va mal, on est pas capable de revenir sur nos petits privilèges pour se sortir de la m****.
    Je ne comprends pas ce raisonnement de privilège, et de corporatisme dans ce pays dont les valeurs sont "liberté - égalité - fraternité".
    Évidemment qu'il y a des injustices, que tout n'est pas bon, mais la philosophie du on fait des efforts mais pas chez moi, me parait difficilement défendable.
    Pourtant dans une famille on réagit tous pareil quand on a un peu moins d'argent, on se serre la ceinture, on se retrousse les manches et on fait le dos rond en attendant que ça aille mieux... on ne fait pas de crédits pour continuer à vivre au dessus de nos moyens.
    Alors pourquoi ce sentiment de révolte ou de grande injustice?
    Alors que c'est plutot nous génération 20 - 40 ans qui devront payer les largesses et privilèges de nos ainés...

  • Angel69
    Angel69     

    le problème actuel, c'est une génération a avoir commencé très tôt le travail. Actuellement, les jeunes de 25-30 ans n'ont pas de travail ! Le soucis est que si cette génération commence le travail à 30 ans et qu'il leur faut 42 années de cotisation cela voudra dire qu'ils seront à la retraite à 72 ans si tout se passe bien ! Les anciens certes ont eu la pénébilité au travail mais nous les jeunes ont a plus de stress ! on force peut être moins que les anciens ! Je pense qu'ils devraient laissé libre choix aux personnes ! Nous sommes une génération ou il faut produire produire et vite vite..... mais vous croyez qu'à 65 ans on pourra faire vite comme à 20, 30, 40 ans ! ce n'est pas possible ! Il vaut mieux faire travailler un jeune qui est au chômage que de faire "creuver" les gens qui pourraient prendre leur retraite ! Les personnes n'auront pas le choix et il y aura plus d'arrêt maladie, car ils ne pourront plus, ils seront usés

  • sasla
    sasla     

    Bien sur qu'il pourrait plier, tonton a passé 14 ans à faire des marches arriéres et à changer de premier ministre et n'est pas mort de ça. Mais on a elu démocratiquement un président pour 5 ans, et il faudrai qu'il conduise cette réforme jusqu'au bout, cette déforme était annoncée, elle fait partie de son programme.

  • c ainsi
    c ainsi     

    une grosse nuance: démocratie ne signifie pas ' pouvoir du peuple ' mais pouvoir issu du peuple, reçu du peuple, attribué par le peuple. Donc, le peuple a donné le pouvoir à Sarkozy pour 5 ans, il faut attendre 5 ans pour revoter. De mème avec le parlement, tu as elu ,comme moi , des députés il faut honorer le contrat qu'on a ansi établi. Il faut admetre la démocratie ou virer au fascisme de droite ou communisme.

  • Moqueur
    Moqueur     

    Evidemment, le problème, c'est toujours à cause des autres et de leurs fautes présumées... Et le pire, c'est que certains le croient alors que l'on nous joue, rejoue et surjoue ce mauvais film à toutes les sauces...

  • X-OR
    X-OR     

    Il y a un détail qui t'échappe : un mandat présidentiel, c'est 5 ans, mais ce n'est pas 5 ans de pleins pouvoirs sans rendre de comptes avec mandat de faire tout et n'importe quoi. Quant au référendum, en effet, il donnerait un résultat qui ne te plairait pas mais qui reflèterait l'opinion du peuple français, celui-là même qui est sensé gouverner, par définition, en régime démocrate. Ce peuple français que tu te permets de juger de toute ta suffisance est souverain. Un Président qui rallie 72 % d'opinions défavorables n'a plus la moindre légitimité pour exercer son mandat. Il ne reste plus en place pour la France et par la volonté des français, mais pour lui-même de sa propre vonlonté. Il est irresponsable de ne pas tirer les conclusions d'un tel désavoeu. Et ce désavoeu est compréhensible étant donné que Monsieur sarkozy a menti délibérément aux français à plusieurs reprises et qu'il n'a réalisé aucune de ses promesses électorales. Après, pour en revenir à la réforme des retraites, le problème qui se pose est qu'elle est foncièrement mauvaise, et qu'elle a été menée précipitamment sans le moindre respect des règles fondamentales de la méthodologie de projet. Les constats de départ ont été mal posés. Déjà, il suffit de lire une pyramide des âges pour s'apercevoir que le gros du problème est constitué par les départs en retraite des baby boomers, que nous sommes déjà en train d'absorber et auxquels la réforme ne répond pas. En revanche, le pic de natalité des années 2000 permettra de voir la situation s'éclaircir d'elle-même. Ensuite, les retraites ne sont qu'une ligne comptable parmi d'autres sur le budget gouvernemental, et là intervient donc une question de choix, de priorités. Les caisses de retraite n'ont pas forcément vocation à être à l'équilibre. A choisir, je préfère voir l'Etat financer les retraites plutôt que le bouclier fiscal. Enfin, ce qui devrait être LA vraie grande mesure du quinquenneat de Sarko , ce serait un plan anti-chômage efficace. Mais, aveu d'impuissance (et d'incompétence), on préfère se rabattre sur les retraites. Pourtant, sin on permet à nos 10% de chômeurs de travailler, non seulement on économise les allocations ARE (ASSEDIC), mais en plus on leur permet de cotiser eux aussi aux caisses de retraites et le problème se règle de lui-même... Au final, prétendre qu'une réforme est indispensable n'est pas fondamentalement juste, et la réforme proposée est tout simplement inepte.

Lire la suite des opinions (140)

Votre réponse
Postez un commentaire