En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les accès à l'aèroport de marseille-provence bloqués quelques heures
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement continue d'afficher sa fermeté sur la réforme des retraites mais a donné son accord à un début d'ouverture avec...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • fifi 13
    fifi 13     

    Voter au Parlement avec une majorité. C'est bien ce que dit notre ami michel. Si un crétin présente un programme stupide comme le bouclier fiscal, la loi tepa etc et qu'il y a une majorité de cons pour le suivre, on voit le résultat.
    Cela s'appelle aussi le totalitarisme.
    En démocratie, cela s'apprend aussi en primaire.

  • jonathanabuse
    jonathanabuse     

    DEVIENS FONCTIONNAIRE

  • De France
    De France     

    Dans le privé, les veufs et les veuves sont confrontés aux pires tracasseries administratives pour liquider leur pension de réversion et, au surplus, celle-ci est plafonnée et soumise à des conditions de ressources drastiques.

    Dans le public, à l’inverse, cette liquidation relève de démarches simples et, surtout, la moitié de la pension du défunt est garantie, donc systématiquement reversée.
    Je peux vous citer des dizaines d'exemples

  • roro78
    roro78     

    MADAME ROYAL A DIT QUE LES JEUNES DESCENDE DANS LA RUS VOILA LE RESULTAT ALOR QUELLE FERME SA GRANDE GEULE

  • michelmazamet
    michelmazamet     

    Ce que nous voyons aujourd'hui est la conséquence d'un problème constitutionnel qui va mettre la démocratie en danger. Aujourd'hui, un parti politique, en vue d'une élection, peut présenter n'importe quel programme, sans que personne, à part bien sûr les électeurs, puisse l'analyser et lui fixer des limites. Il existe une cour des comptes, il existe un conseil constitutionnel, il existe un conseil des sages, pourquoi ne serait t-il pas possible de faire valider la pertinence et la faisabilité économique des programmes de tous les candidats potentiels avant de les autoriser à se présenter à la course finale. En effet, on a vu par le passé des partis politiques faire des annonces démagogiques impossibles à financer et qui ont conduit les finances de la France dans l'état que l'on sait. Aujourd'hui, qui peut interdire au PS de proposer les 25 heures par semaine et la retraite à 40 ans ? Qui peut interdire à l'UMP de proposer un bouclier fiscal total pour les revenus supérieurs à 50 000 € seulement? Ce serait économiquement un désastre mais pourtant cela pourrait inciter beaucoup de gens à voter pour ces programmes. Donc partir du moment où le programme serait validé comme viable par ces organismes normalement au dessus de tout soupçon ( normalement! ), le candidat pourrait alors le présenter aux français qui choisiraient celui qui leur semble le meilleur. Par contre cela signifie que quelque soit le choix fait par les électeurs, la minorité devrait laisser agir le gouvernement choisi par la majorité, c'est à dire que tout blocage de l'économie serait considéré comme antidémocratique Ensuite, à charge aux partis de l'opposition de convaincre les électeurs pour les nouvelles élections avec un nouveau programme.

  • jelobr 89
    jelobr 89     

    ...la démocratie : les lois sont discutées et votées au ? au....parlement, c'est bien mon petit gaulois !Parce que cela s'apprend en "Instruction Civique", en primaire...

Votre réponse
Postez un commentaire