En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

EDITO – Pour notre éditorialiste Apolline de Malherbe, François Hollande et Manuel Valls divergent sur le type de remaniement à effectuer suite à la déroute des départementales.

Apolline de MALHERBE

Editorialiste politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Encorpafoutu
    Encorpafoutu     

    Remaniement ou pas, le problème restera entier !

  • R1
    R1     

    Remanier en offrant des places aux frondeurs serait se renier , place à la sté civile et éventuellement aux écolos compatibles.

  • beaudolo
    beaudolo     

    "Hollande et Valls ne sont pas d'accord", l'ont-ils été un jour? Hollande n'a-t-il pas nommé Valls pour le griller pour 2017?

  • ArthurH
    ArthurH     

    pas bien de faire sauter les com !!!

  • adour64
    adour64     

    Hollande doit "casser", ou tout au moins les faire se détester entre eux, tous ses rivaux à Gauche, pour avoir une chance de présenter en 2017 en UNIQUE rassembleur de la Gauche.
    Par contre, il doit faire en sorte de ne se couper avec aucun d'entre eux. Mais ça, il sait faire depuis des décennies.

  • pierrot14
    pierrot14     

    Non, mais c'est à Hollande de décider si son parti est encore capable de gouverner !! Les quinquennats présidentiels et législatifs ne pouvant plus assurer d'alternance !!!!
    A lui de démontrer son courage, comme l'ont fait De Gaulle ou Chirac (son copain)

  • colette bernard
    colette bernard     

    valls en privé ne se gene pas pour critiquer hollande en public c'est une autre histoire , mais je ne pense pas que les français redemande f h comme président

    Moustacheettrotinette
    Moustacheettrotinette      (réponse à colette bernard)

    je ne pense pas que les français redemande f h comme président
    Vous pariez combien? Ils aiment être dans la situation de celui qui peut critiquer, même s'ils n'ont pas veauté.

Votre réponse
Postez un commentaire