En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rejet des comptes de campagne : Sarkozy dénonce une « situation inédite sous la Ve République »

Mis à jour le
Après le rejet définitif de ses comptes de campagne, Nicolas Sarkozy lance un appel à la mobilisation sonnante et trébuchante des sympathisants UMP.
 

Après le rejet définitif de ses comptes de campagne pour 2012, Nicolas Sarkozy juge la situation « inédite sous la Ve République » et promet de s'engager pour garantir « une expression démocratique libre dans notre pays ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

158 opinions
  • and69
    and69     

    VOUS PARLEZ DE MÉMOIRE VOTRE AMI LE PEN ETAIT DANS LA MEME SITUATION YA ENCORE UNE DIZAINE D'ANNÉES VOUS OSEZ DONNER DES LEÇONS DE DÉMOCRATIE C LA PREUVE QUE VOTRE POLITIQUE TOUTE ENTIÈRE EST FONDÉE SUR LES PEURS OU L IMMIGRATION C SUREMENT PAS AVEC CA VOUS ALLEZ ENCORE TROMPEZ LES FRANCAIS COMME A L'EPOQUE DE VITROLLES OU TOULON, COMME VOTRE CHEF DES QUE LES ROMS SONT EN ACTUALITÉS VOUS ETES SUR TOUTE LES CHAINES DE TÉLÉ,SI DEMAIN LE CHOMMAGE BAISSE VOUS DISPARAÎTREZ COMME UNE FUMÉE DE POUDRE MALHEUREUSEMENT VOUS AVEZ ENCORE QUELQUE ANNEE DEVANT VOUS,MAIS POUR LE POUVOIR VOUS ETES ENCORE TRES LOIN,FAUTE DE PROJET FARFELU BASE SUR DES IDÉOLOGIES DES ANNÉES 30 COMME L’EXTRÊME GAUCHE

  • legaulois
    legaulois     

    95 ANS! financièrement aisée, recherche garde malade ... si tu veux je peux te filer son adresse... (salaire important car travail du lundi matin 0.01 au samedi 23.59.59...) : précision : pas d'enfant héritier ..

  • zorro1966
    zorro1966     

    quelle "affaire"?un ministre ça ferme sa g..ou ça démissionne!KFTS

  • Beatitude
    Beatitude     

    Depuis la "retrait" de Nicolas Sarkozy du Conseil Constitutionnel annoncé à la suite de l’invalidation des comptes de campagne du président-candidat, la classe dirigeante socialiste, le chef de l’Etat, le garde des sceaux, le secrétaire général du PS, martèle un unique message: "Il faut respecter les institutions". Qu’est-ce que les institutions? L’Etat, les juridictions, dont le Conseil Constitutionnel, les corps constitués, les organisations européennes, les collectivités territoriales. Que veut dire "respecter"? N’aurait-on plus le droit de critiquer leurs décisions? Mais dans ce cas, cela signifie la fin de la liberté d’expression, donc l’entrée en dictature. Ou alors, cela veut dire qu’il ne faut pas insulter. Mais qui à vu la moindre insulte, le moindre dérapage, dans la remise en cause de la décision du Conseil constitutionnel? En l’espèce, au-delà des arguties juridiques vaseuses – le Conseil Constitutionnel, juge des lois, fait toujours ce qu’il veut – tout donne à penser que cette décision est partiale, injuste, politisée et dangereuse pour la démocratie. Elle correspond à un prolongement de l’anti-sarkozisme viscéral et au rêve de toute une classe politico-médiatique d’annihiler le camp des républicains modérés pour voir se retrouver face à face, dans le combat électoral, la droite radicale et les socialistes, de manière à assurer à coup sûr le maintien au pouvoir de ces derniers pour des décennies. Il suffit de voir les mines jubilantes de joie à la télévision, des leaders du PS et du FN pour comprendre ce qui se passe en ce moment. Quand à l’argument qui fait l’unanimité de tous les commentateurs, selon lequel un ancien président de la République n’aurait pas le droit de démissionner de sa fonction de membre du Conseil Constitutionnel, je le trouve d’une bêtise sans nom. La liberté individuelle est tout de même le cœur de la civilisation. Comment pourrait-on contraindre un homme à rester membre d’une institution, d’un corps constitué, si son choix personnel le pousse à vouloir le quitter? Même un Pape a récemment démissionné. L’interprétation des textes, qui est faite par à peu près tout le monde, souligne à quel point le sens de liberté décline dans notre pays à une allure vertigineuse. Quant aux institutions, notamment le Conseil Constitutionnel, la prochaine majorité, si elle veut exister et appliquer une politique, devra en priorité absolue prévoir leur réforme profonde. La démocratie c’est avant tout le pouvoir du peuple et de ses représentants élus au suffrage universel.

  • YODAA4
    YODAA4     

    Le PS quand il était dans l'opposition( en 2010) a essayé de faire supprimer l'institution qu'il vénère aujourd'hui....... Oui vraiment quel scandale.....pff, on peut dire que selon que ses intérêts sont servis ou non le PS a des opinions étonnantes et contradictoires. Quand aux économies dont vous parlez regardez aussi les cadeaux faits aux différents pays africains( dernièrement 500 millions à la tunisie, le Mali on en est à combien de milliards déjà?)Oui moi aussi je suis pour les économies mais pas pour tuer la démocratie en France, et pas des économies de bout de chandelle.

  • valium
    valium     

    TU AS RAISON A MORT LES PAUVRES VIVE LES RICHES

  • valium
    valium     

    SENOR JE SUIS EN SURENDETTEMENT ¨-BIEN QUE FONTIONNAIRE RETRATE -PENDANT 5 ANS ENCORE.JE VOUS DEMNDE DE BIEN VOULOIR LANCER UNE PETITION POUR MOI ET POUR TOUS LES SURENDETTES.MERCI D AVANCE CAR JE CONNAIS VOTRE GRAND COEUR POUR LES PAUVRES

  • anti umps
    anti umps     

    Sarko et sa clique de ripoux se foutent de nous, après avoir largement contribué à notre ruine ainsi qu"à celle du pays,ils osent venir nous taper.Ils n'ont qu'à aller taper leur mécène,la mère BETANCOURT, avec ses milliards, elle pourra les renflouer. Et puis si elle refuse, tant mieux , ca fera une merde de moins(U.M.M.)° au lieu d'une de plus.Fini l'U.M.P. bon débarras.Maintenant, il faudrait que la meme chose arrive à leur cousin soi - disant ennemi mais en réalité germain,le P.S qui pratique la meme politique de regression et d' austérité.Ainsi débarrssé des 2,du nain et du gouda,notre chère et belle Mrine pourra enfin acceder au pouvoir,et nous sortir de la m.... ou nous nous trouvons.E nfin , ou peut toujours rever , gardons espoir.

  • chafouin
    chafouin     

    Mais avocat de surcroît. A ce titre il doit connaître les règles mieux que tout le monde. Je ne comprends pas comment il peut s'en prendre a la décision des membres du conseil constitutionnel, garant du respect de la constitution de 1958 pour lequel ns élu en 2007 en a été pour 5 ans le garant numéro 1 vis a vis des français. La démission de son poste comme membre de droit doit amener automatiquement l'annulation de tous les avantages acquis de par son ancienne fonction. Belle économie pour les finances.

  • pitouf
    pitouf     

    Voilà que le petit nicolas est avide de liberté d'expression. Mais au fait depuis quand on a coupé la parole à l'UMP ? Il me semble qu'ils sont toujours invités sur les plateaux TV et radio, on voit toujours les mêmes venir pleurnicher sur leur triste sort puisqu'il n'y a bien que leur petite personne qui compte.
    Chers militants UMP, on vous demande de rembourser les 11 millions de la campagne alors qu'il y a déjà un trou de plus de 50 millions !!! Dettes, montage financier foireux pour le siège de l'UMP, "un modèle de gestion" selon Copé. Çà donne des leçons de gestion rigoureuse mais çà ne sait même pas anticiper.

Lire la suite des opinions (158)

Votre réponse
Postez un commentaire