En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Régionales: Julien Dray tête de liste dans le Val-de-Marne
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • mamily
    mamily     

    La gauche à tout une flopée de responsables avec un passe plus ou moins douteux !! On comprend pourquoi certains veulent donner une deuxième chance aux délinquants !!! Mais il n est pas envisageable de mettre aux manettes des anciens délinquants ! La gauche va faire les frais de cette idéologie qui consiste à préférer un ancien délinquant à un engagement honnete

  • Anti-Europe
    Anti-Europe     

    je ne comprend pas cette obsession de censuré pour le pognon !

  • Anti-Europe
    Anti-Europe     

    j'ai étais censuré .............bon courage aux internautes !

  • johnfr
    johnfr     

    la Gauche caviar en action !!

  • Durandal
    Durandal     

    Prochaines distributions de montres et de stylos de luxe sur les marchés du Val-de-Marne payés avec son AMEX centurion ?

  • black manba
    black manba     

    RMC, un peu plus d'indépendance et d'objectivité SVP.
    Comment se fat-il que sur les 5 opinions, la seule étant passé provient d'un membre de la camarilla Sarkozyste, est ce cela LE journalisme ?

  • Billy33380
    Billy33380     

    Pour ceux qui ne le connaissent pas !....Julien Dray a fait l’objet d’une enquête préliminaire ouverte le 10 décembre 2008 par le parquet de Paris pour abus de confiance à la suite d’un signalement de TRACFIN, la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances, portant sur des mouvements de fonds suspects à partir de comptes de l’association « Les Parrains de SOS Racisme » et de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl) depuis janvier 2006. Les enquêteurs soupçonnaient Julien Dray d’avoir bénéficié d’une partie de ces sommes, évaluées au total à 351 027 €.
    Selon le magazine Paris Match du 21 janvier 2009, les achats des montres se feraient avec carte American Express Centurion, un modèle spécial VIP fabriqué en titane dont il n’existe qu’une centaine de porteurs en France. Le magazine révèle que Julien Dray a également un faible pour les cartables et les stylos de marques. Il peut dépenser 2 000 ou 3 000 euros notamment chez Mora, près du Sénat, la Mecque parisienne du stylo de collection. Selon le journal Le Monde du 16 décembre 2009, Julien Dray a fait l’objet d’un rappel à la loi (voie alternative aux poursuites) portant sur une somme de sept mille euros, sans références avec les sommes publiées par certains journaux sur sa collection de montres de luxe. Par arrangement, Julien Dray n'a pas été renvoyé devant le tribunal correctionnel. Le procureur de Paris a estimé que les investigations n’avaient pas mis « en évidence un train de vie personnel dispendieux de la part de Julien Dray » tout en reconnaissant cependant un abus de confiance après l'achat, pour 7 000 euros, de l'une de ses montres de valeur que Dray collectionne, avec un chèque de l'association «10e circonscription» de l'Essonne. Cette « affaire » a nui à la carrière de Julien Dray, lui occasionnant une courte traversée du désert, notamment matérialisée par le refus du parti socialiste de l'investir pour les élections régionales de 2010, et par les distances alors prises à son égard par SOS Racisme, association qu'il a cofondée. Toutefois, sitôt le rappel à la loi prononcé, Julien Dray est finalement investi par le PS aux régionales, comme tête de liste en Essonne

Votre réponse
Postez un commentaire