En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Marine Le Pen lors d'un meeting dans le Nord où elle est candidate aux régionales
 

Le quotidien, qui a pris position contre la candidate du FN, à six jours du premier tour des régionales dans le Nord, s'est attiré les foudres de la présidente du mouvement qui estime que ce média est acheté par des subventions versées par la région. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

73 opinions
  • Seth69
    Seth69     

    Les subventions aux medias et aux assoces mal virées SOS machin chose Licra Cran etc... ainsi que ces assoces comme celle de la mère Perichon doivent être annulées, point!. Une sacrée économie serait faite et on pourrait même en donner aux assoces pour enfants malade ou en précarité, les personnes âgées enfin bref caritatives quoi. Marre de subventionner ces ahuris.

  • truc
    truc     

    Faut la comprendre la Marine
    elle ,elle prefere la voix de Moscou

    facebook33462481
    facebook33462481      (réponse à truc)

    Qu est toujours ce que je donnerai pas pour avoir un président comme Poutine. Encore une fois je ne vois pas le lien . Mais bon je vois bien que tu fais une fixette. .. un limité tout de même.

  • euh la
    euh la     

    « Que chacun raisonne en son âme et conscience, qu'il se fasse une idée fondée sur ses propres lectures et non d'après les racontars des autres. »
    Albert Einstein

    truc
    truc      (réponse à euh la)

    Et si on ne sait pas lire ?

    facebook33462481
    facebook33462481      (réponse à truc)

    Et bien on vote à gauche en général. ...

  • popo73
    popo73     

    Les sept dangers du FN
    Tout en cherchant à se donner une image
    proche du peuple, le FN développe une doctrine économique et sociale qui sert les objectifs du Medef. Son programme comporte 7 dangers.
    1 ●La remise en cause des acquis
    Défenseur des « patrons entreprenants », le FN entend « supprimer les contraintes
    administratives et fiscales superficielles qui pèsent
    la création d’entreprise et l’embauche ». Le code du travail fait assurément
    partie des contraintes aux yeux d’un FN favorable à la
    flexibilité du travail, qui s’oppose aux 35 heures et qui juge « désuet » le droit de grève.
    2 ●La mise en opposition des salariés des secteurs privé et public
    Pour mieux s’en prendre aux droits sociaux, le FN jette l’opprobre sur les « agents du public qui bénéficient de privilèges exorbitants ». Cela s’est encore
    vérifié sur le dossier des retraites alors que son président s’oppose à la retraite à 60 ans pour abaisser les droits de tous les salariés du public comme du privé. Il se prononce pour le développement de formes caritatives de solidarité et la création d’institutions sociales à caractère privé, des concurrentes à la Sécu.
    3 ●Un discours ségrégationniste pour masquer les
    vraies causes du chômage
    Le FN préconise d’instaurer une « préférence nationale » sur le marché du travail. « Il faut
    qu’à compétences égales, les emplois soient réservés prioritairement
    à nos compatriotes ».Ce principe est à l’origine d’une proposition d’impôt sur l’emploi des travailleurs immigrés ou encore de droits sociaux différenciés pour les immigrés. Chômage, déficit de la Sécu, pour leFN, c’est toujours la faute de l’immigré.
    4 ●Moins pour les ménages à revenus modestes et des cadeaux aux riches
    En matière de fiscalité, les mesures préconisées par le FN sont particulièrement régressives.Il promet aux riches
    et aux entreprises : une réduction de l’impôt sur le revenu, la réduction des droits de succession, la réduction de l’impôt de solidarité sur la fortune avant sa suppression,
    la suppression des prélèvements sur les plus-values boursières, la baisse de l’impôt sur les
    sociétés et la suppression de la taxe professionnelle. Autant de cadeaux que le FN
    propose de faire supporter aux plus modestes par le biais d’une augmentation de la TVA ou des droits de douanes. Et par des coupes sombres dans l’emploi public.
    5 ●Un repli national qui menace l’emploi
    Pour le FN, les gouvernements successifs « ont bradé la souveraineté nationale à l’Europe de Maastricht, ouvrant le pays à la déferlante migratoire et à la concurrence sauvage du mondialisme ». Il propose une politique autarcique qui ne peut que provoquer
    l’appauvrissement de la France et son isolement. La limitation des importations et la hausse des droits dedouanes qui pénaliseraient les consommateurs, entraîneraient aussi des mesures de rétorsion de nos partenaires avec des conséquences négatives sur l’emploi.
    6 ●La fin de toute ambition nationale
    Un État fort pour le FN est un État sécuritaire, voire policier. Il propose d’accroître les
    dépenses militaires et sécuritaires et de construire 100 000 nouvelles places de prison.
    Cet effort se ferait au détriment des dépenses d’avenir : éducation, formation, équipement public.
    7 ●Les femmes au foyer
    En matière de famille, le parti d’extrême droite développe une vision pétainiste. Il
    promet d’instaurer un « salaire parental et un statut juridique pour la mère de famille » pour qu’elle se consacre « à l’éducation des enfants». Il s’oppose à l’Ivg et propose de
    « réserver les allocations familiales aux familles françaises »

    euh la
    euh la      (réponse à popo73)

    1 ●La remise en cause des acquis : Loi Macron sur le travail le dimanche .

    2 ●La mise en opposition des salariés des secteurs privé et public :
    ------- D'une part c'est faux . Mais en plus le PS est il revenue sur les augmentations de cotisations salariales du public qu'avait voté l'UMP ?

    3 ●Un discours ségrégationniste pour masquer les
    vraies causes du chômage :
    -------- Ce n'est pas le FN qui a une politique communautariste . C'est n'est pas le FN qui a mis "la charte de la diversitée" en place en janvier 2004 .
    4 ●Moins pour les ménages à revenus modestes et des cadeaux aux riches
    En matière de fiscalité, les mesures préconisées par le FN sont particulièrement régressives.Il promet aux riches :
    ------- j'espére que c'est une blague . Qui a remis en cause la politique familiale de la France . N'est pas sous la gauche que la bourse a connue sa plus grande progression sous l'époque Jospin .
    5 ●Un repli national qui menace l’emploi :
    -------- C'est vrai que l'emploie se porte à merveille . Vie la modialisation .
    6 ●La fin de toute ambition nationale
    Un État fort pour le FN est un État sécuritaire, voire policier.
    ------------ C'est vrai qu'actuellement avec les lois votées par la majorité concernant internet . On est pas dans un Etat sécuritaire, voire policier . De qui vous moquez vous ?
    7 ●Les femmes au foyer
    --------- C'est vrai. C'est tellement mieux les familles mono parentale avec des femmes a qui on impose des mi temps payé au smic horaire . De la chair a canon pour patron malvaillant .

    Alors popo73 . Sortez du prêt a penser et refléchissez par vous même .

    calinet
    calinet      (réponse à euh la)

    Vous demandez à POPO de réfléchir , je crois que vous demandez trop !

  • euh la
    euh la     

    Dimanche 6 et dimanche 13 . On pourra dire . Le CHANGEMENT C EST MAINTENANT .

  • tatayo
    tatayo     

    mais d'ou sortent les milliards avec la cop 21 ( surement pas des déficits mais d'ou alors ?) voila encore la preuve que les mensonges vont très bien pour diriger un pays en favorisant de plus en plus de pauvreté et en plus de faire appel à la solidarité, qu'elle honte

  • euh la
    euh la     

    N' y a t'il pas de code de déontologie chez les "journalistes" ?

    truc
    truc      (réponse à euh la)

    Si mais la deontologie ne consiste pas à passer les plats au fn .La presse ,y compris d'opinion est libre ET subventionnée comme le sont TOUS les journaux en France y compris la presse d'extrême droite

    toto le modo
    toto le modo      (réponse à euh la)

    La Charte de Munich
    Déclaration des devoirs et des droits des journalistes
    Préambule
    Le droit à l’information, à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain.
    Ce droit du public de connaître les faits et les opinions procède l’ensemble des devoirs et des droits des journalistes.
    La responsabilité des journalistes vis-à-vis du public prime toute autre responsabilité, en particulier à l’égard de leurs employeurs et
    des pouvoirs publics.
    La mission d’information comporte nécessairement des limites que les journalistes eux-mêmes s’imposent spontanément. Tel est
    l’objet de la déclaration des devoirs formulés ici.
    Mais ces devoirs ne peuvent être effectivement respectés dans l’exercice de la profession de journaliste que si les conditions
    concrètes de l’indépendance et de la dignité professionnelle sont réalisées. Tel est l’objet de la déclaration des droits qui suit.
    Déclaration des devoirs
    Les devoirs essentiels du journaliste, dans la recherche, la rédaction et le commentaire des événements, sont :
    1) respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de
    connaître ;
    2) défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;
    3) publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ;
    ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;
    4) ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents ;
    5) s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;
    6) rectifi
    er toute information publiée qui se révèle inexacte ;
    7) garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confi
    dentiellement ;
    8) s’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en
    raison de la publication ou de la suppression d’une information ;
    9) ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe
    ou indirecte, des annonceurs ;
    10) refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.
    Tout journaliste digne de ce nom se fait un devoir d’observer strictement les principes énoncés ci-dessus ; reconnaissant le droit en
    vigueur dans chaque pays, le journaliste n’accepte, en matière d’honneur professionnel, que la juridiction de ses pairs, à l’exclusion
    de toute ingérence gouvernementale ou autre.
    Déclaration des droits
    1) Les journalistes revendiquent le libre accès à toutes les sources d’information et le droit d’enquêter librement sur tous les faits qui
    conditionnent la vie publique. Le secret des affaires publiques ou privées ne peut en ce cas être opposé au journaliste que par
    exception en vertu de motifs clairement exprimés.
    2) Le journaliste a le droit de refuser toute subordination qui serait contraire à la ligne générale de son entreprise, telle qu’elle est
    déterminée par écrit dans son contrat d’engagement, de même que toute subordination qui ne serait pas clairement impliquée par
    cette ligne générale.
    3) Le journaliste ne peut être contraint à accomplir un acte professionnel ou à exprimer une opinion qui serait contraire à sa conviction
    ou sa conscience.
    4) L’équipe rédactionnelle doit être obligatoirement informée de toute décision importante de nature à affecter la vie de l’entreprise.
    Elle doit être au moins consultée, avant décision défi
    nitive, sur toute mesure intéressant la composition de la rédaction : embauche,
    licenciement, mutation et promotion de journaliste.
    5) En considération de sa fonction et de ses responsabilités, le journaliste a droit non seulement au bénéfi
    ce des conventions
    collectives, mais aussi à un contrat personnel assurant sa sécurité matérielle et morale ainsi qu’une rémunération correspondant au
    rôle social qui est le sien et suffi
    sante pour garantir son indépendance économique.
    Munich, 1971

    ArthurH95
    ArthurH95      (réponse à euh la)

    Chez les médiocres, jamais.

  • benj laden
    benj laden     

    Wéo appartient au groupe La Voix du Nord et à la région Nord-Pas-de-Calais. Elle a débuté avec un budget de 3,2 millions d'euros, ce qui est un huitième du budget de France 3 Nord-Pas-de-Calais Picardie. D'ici cinq ans, la chaîne espère avoir un budget de six millions d'euros.
    La chaîne recevra également chaque année du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, un investissement de 3,7 millions d'euros. Cet argent est réparti de 2,1 millions d'euros pour les programmes de flux (actualités, magazines de proximité, émissions événementielles), 545 000 € pour les programmes de stocks (documentaires, séries) et 545 000 € pour les programmes issus du réseau des télévisions locales du Nord - Pas-de-Calais8. Cette subvention a été votée par le conseil général, à 80 voix contre 15, et seul le groupe communiste a voté contre.A part cela,"il" ne reçoit pas de subvention lol!

  • euh la
    euh la     

    Avec "La Voix du Nord " on est plus dans le journalisme . On est dans le militantisme .

    truc
    truc      (réponse à euh la)

    Oui vous préférez Minute ou Valeurs actuelles ,et radio courtoisie ?

  • Youyou
    Youyou     

    "Vous pouvez tromper quelque personne toute temps.Vous pouvez tromper tout le monde un certains temps .Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps" .Abraham Lincoln Président des États Unis d'Amérique1861-1865 .Donc je vote personne!

Lire la suite des opinions (73)

Votre réponse
Postez un commentaire