En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ségolène royal évoque une déroute pour nicolas sarkozy
 

PARIS - Ségolène Royal a salué la victoire de la gauche aux élections régionales qui constitue une "sévère mise en demeure" à Nicolas Sarkozy. La...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Michel VALCIN
    Michel VALCIN     

    Je suis de ceux qui ont soutenu Monsieur Nicolas SARKOZY et oeuvré auprès de ses conseillers et soutiens lors de la campagne présidentiel. J'avais hésité entre Ségolène et Nicolas mais j'ai cru comprendre que par leur stratégie "perdante" les socialistes ne tenaient pas vraiement à remporter la présidentielle minée par le spectre de la crise. Pas très courageux comme attitude mais très efficace pour remporter les régionales.Les experts ont diagnostiqués la crise et j'avais moi-même transmis des dossiers d'alerte aux élus sortants. Ségolène à deux pas de raffler la mise s'est lençée au dernier moment dans une attaque suicidaire à l'encontre de Nicolas, ce qui a fait basculer des voix en faveur de Nicolas le martyr crucifié par une Jeanne d'Arc réincarnée en fer de lance de l'armée socialiste formatée en "machine à perdre".Aujourd'hui, forts de leurs succès, les socialistes peuvent s'autoproclamer, malgré la faible mobilisation, vainqueurs de la revenche et porteurs des frustrations populaires. Pour ma part, étant à l'étranger pour un projet de relance, je n'ai pas voté mais je l'ai fais aussi après avoir transmis aux cadres de l'UMP qu'ils n'étaient pas plus à l'écoute des citoyens que tous les autres partis. Sollicité à outrance lors des campagnes, j'ai tenté d'avoir un rendez-vous avec Jérome PEYRAT, toutes mes démarches sont restées lettres-mortes,Je fus contacté par un certain Yannick BOURNISSIEN, qui devint injoignable, j'ai tenté d'obtenir un conseiller de Jean-François COPE à la permanence de MEAUX, je me suis trompé de lieu en m'apercevant visiblement que je n'interessais personne. près avoir aidé Chantal BRUNEL et ses acolytes à tracter et à interpeller les résidents de BUSSY ST-GEORGES, je n'ai reçu aucune réponse à mes courrier de projet pour l'emploi et la relance. Même combat, Quand à Monsieur Rondeau et ses stratégies tout ça n'est guère rassurants. La République étant aux mains de stratèges calculateurs qui font appel au peuple pour leurs campagne mais les ignorent dès qu'ils reçoivent l'investiture. Voici pourquoi l'abstention devient la riposte du peuple déçu. Et cela veut pour tous les partis car j'ai longuement enquêté sur leurs comportements et suivi leurs évolutions. Si les socialistes voulaient gagner les présidentielles, je pense qu'ils recèlent de bons politiques mais pourquoi ceux-ci ne montent pas au créneau ? La France a besoin d'un autre discours que les règlements de comptes en publiques qui se trament devant la scène politique. Pourvoyeurs de déprime, les stratèges politiques contribuent à faire régresser la vitalité économique de la France sans doute parce que leurs intérêts fructifient ailleurs ?

Votre réponse
Postez un commentaire