En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
LANCEMENT DES DISCUSSIONS SUR LA RÉFORME FISCALE LE 25 NOVEMBRE
 

ROME (Reuters) - La réforme de la fiscalité prendra le temps du quinquennat, a déclaré mercredi François Hollande alors que le gouvernement...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • icare31
    icare31     

    Encore une promesse de plus qui dit promesses chez les socialos,dit mensonges du bla bla bla.

  • icare31
    icare31     

    200% avec votre analyse tout est dit.

  • Alain Pinasse
    Alain Pinasse     

    @VIA IZQUIERDA 59NORD Enfin un peu de lucidité de votre part. Etre objectif n'est pas un défaut.

  • VIA IZQUIERDA 59NORD
    VIA IZQUIERDA 59NORD     

    Des impôts de plus en plus injustes

    L’an dernier, François Hollande n’a pas rétabli la totalité du barème de l’impôt sur la fortune que Sarkozy avait massivement allégé. Il a aussi offert sans aucune contrepartie, et « sans contrôle fiscal » dixit Moscovici, 20 milliards d’euros par an aux actionnaires au nom de la « compétitivité ». Il s’est contenté d’une mini-réformette fiscale qui maintient un barème de l’impôt sur le revenu moins progressif que sous Jacques Chirac. Pour 2014, il n’y aucune réforme de l’impôt sur le revenu. Pourtant, alors que nous fêterons le centenaire de cet impôt, une vraie révolution fiscale aurait été nécessaire pour le rendre plus juste, plus progressif et plus efficace.

    Hollande préfère faire payer le peuple. Le 1er janvier prochain, la TVA va augmenter fortement pour ponctionner plus de 6 milliards d’euros. Et le PS s’apprête même à revenir sur la micro-baisse du taux réduit de TVA qu’il avait concédée pour habiller son cadeau aux actionnaires, le maintenant à 5,5% et non 5% pour les produits alimentaires notamment.

    Elections municipales : et maintenant l’austérité locale

    Le budget 2014 prévoit que l’Etat versera 1,5 milliard d’euros de moins aux collectivités locales. Et une baisse du même montant est déjà prévue pour 2015. Si cela se confirme, les élus locaux seront contraints d’augmenter les impôts pour garder les services publics locaux ou de réduire les services rendus à la population. Le budget 2014 de l’Etat fixe donc aussi celui des candidats PS aux prochaines municipales : l’austérité jusque dans le moindre village !

  • ewylan
    ewylan     

    Il veut une mise a plat,il l'aura en mars 2014.
    Le mal est fait. C'est trop tard pour faire changer
    d'avis, la majorité des Français.

  • Al Azar
    Al Azar     

    Il veut mettre à plat une fiscalité, alors que la France est déjà mise à plat depuis 18 mois ! La dette augmente de jour en jour, de même que nos impôts. On a amputé ma retraite de O,30%. Hollande et zayrault avaient promis que 9 français sur 10 ne seraient pas touchés par les nouveaux impôts et taxes !!! Je constate autour de moi, le matin en prenant mon café au bistrot du coin que ce sont 9 sur 10 qui ont subi des hausses de prélèvements fiscaux...et ça râle fort. (je précise que ce n'est pas un bistrot mondain, mais populaire où beaucoup, voire une majorité des clients ont voté à gauche). que je fréquente).

  • VIA IZQUIERDA 59NORD
    VIA IZQUIERDA 59NORD     

    La décision du Premier ministre d'une prochaine refonte de la fiscalité prouve que nous avons raison de l'exiger et d'en préciser le contenu immédiat. C'est d' abord un démenti à Cahuzac et Moscovici qui affirmaient que la réforme était faite.

    C'est ensuite un encouragement à organiser le rapport de force pour défendre l'intérêt général fiscal contre l'égoïsme social des riches et de la finance.

    Enfin, cela montre que notre marche du 1er décembre pour la révolution fiscale et l'annulation de la hausse de la TVA est réaliste et d'actualité.
    Écrit par: Jean-Luc Mélenchon

  • soleil du sud
    soleil du sud     

    CEST PAS LUI CEST BRUXELLES

  • Caton l ancien
    Caton l ancien     

    Une réforme fiscale est nécessaire, mais j'imagine mal la bande d'incapables actuelle, pétrie d'idéologies utopistes vieilles d'un siècle, être en mesure d'en sortir quelque chose de cohérent et d'équitable. Ce qui est prioritaire, et qui doit être immédiatement entrepris, c'est de faire des économies drastiques en supprimant la moitié des postes de gratte-papiers dans la fonction publique. Ce qui implique une réduction tout aussi drastique des paperasses et procédures parfaitement inutiles. La paperasse et la gestion des fameux "dossiers" n'est pas un service public mais un sévice public ! Autre urgence, la transparence absolue et détaillée sur l'emploi de chaque euro d'argent public. IL FAUT QUE HOLLANDE DÉMISSIONNE.

  • VIA IZQUIERDA 59NORD
    VIA IZQUIERDA 59NORD     

    Un coup de force austéritaire. Vote du Cadre de Financement pluri-annuel 2014-2020 Martin Schulz est-il encore président du Parlement européen ? Ou déjà ministre d’Angela Merkel ? En violation de sa mission il tente en effet d’imposer l’adoption sans amendement au Parlement européen des budg ets européens d’austérité voulus par Angela Merkel pour les 7 années à venir (2014-2020). Martin Schulz avait déjà annoncé mardi dernier en présence d’Angela Merkel et François Hollande que le Parlement européen voterait le budget 2014-2020 décidé par le Conseil, et cela avant même que les députés en aient discuté. Aujourd’hui il va encore plus loin pour empêcher le Parlement d’exercer ses pouvoirs. Il utilise l’article 20 du règlement intérieur, qui lui attribue "tous les pouvoirs pour présider aux délibérations du Parlement" pour empêcher les députés d’amender ce cadre budgétaire d’austérité durable. Je m’oppose à ce nouveau coup de force austéritaire. Et je tiens à souligner qu’il est porté par Martin Schultz, le candidat du Parti socialiste français à la présidence de la Commission européenne.. Jean Luc Melenchon

Votre réponse
Postez un commentaire