En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'Assemblée nationale va discuter de la réforme ferroviaire dès ce mardi.
 

Malgré la grève dure entamée depuis sept jours par les cheminots en colère, les députés vont débattre à partir de ce mardi de la réforme du rail, qui vise à stabiliser la dette du secteur ferroviaire.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les syndicats ne craignent rien du tout, ils profitent de l'occasion pour rappeler leur pouvoir de nuisance. Ne tombez pas dans leur jeu. Ne tombez dans aucun des jeux de ces politiciens qui essaient de manipuler l'opinion publique. Intéressez vous au fond de la réforme.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ah bon et pourquoi ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Le monde ne se divise en deux catégorie que dans le cinéma et les esprits binaires. On n'est pas obligé de choisir un camp. On peut très bien dire que les deux bords sont à côté de la plaque. Se voir forcer la main au motif que l'opposition n'est pas reluisante, c'est faire le jeu des politiciens (qu'ils soient au gouvernement, au parlement ou dans les syndicats). Et les encourager dans leurs petites stratégies fumeuses.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est bien joli de parler de progrès, mais en quoi cette réforme est-elle un progrès ? Le rail ne va pas être moins coûteux sous prétexte qu'il est public. Et la dette d'un organisme public n'en est pas moins dette sous prétexte que le statut change pour rester public.

  • Yamaguchi Gumi
    Yamaguchi Gumi     

    La grève de la SNCF est un vieux râle de bête mourante. Rappelez-vous, quand la Poste a perdu son statut public, on a eu droit à des semaines de manif, quand EDF a perdu son statut public, leurs employés ont fait grèves pendants des semaines pour empêcher ça! Les grévistes de la SNCF font grève contre quelque chose qu'ils ne peuvent empêcher, le progrès! Ils font grève car ils ont peur de perdre tous leurs avantages (retraite, primes grasses, avantages en nature sur billets de train...) comme à la poste et à EDF. Il s'agit d'un baroud d'honneur qui prendra fin avec l'adoption de la réforme.

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    ANSALDO vous avez raison il y a bien pris d'otages avec cette grève. Il faut en finir et vite voter cette réforme le cinéma de la CGY et SUD a assez duré. Je me demande encore pourquoi l'état a besoin de leur avis, ils ne gouvernent pas le pays ces gens la.

  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Lorsque jLorsque je vois autant de socialistes vouloir cette réforme ferroviaire, je me dis que cette réforme n'est sûrement pas bonne et qu’elle sera encore très couteuse pour les Français. Mais quoi qu'il en soit je ne serai jamais du côté des preneurs d'otages et même si cela suit une directive Européenne pour libéraliser le rail, cela entérinera la fin du dit ««service»» public et donc in fine des économies pour les Français.e vois autant de socialiste vouloir cela je me dis que cette réforme n'est pas bonne. Quoi qu'il en soit je ne serai jamais du côté des preneurs d'otages

  • quidambof
    quidambof     

    QUE CETTE REFORME PASSE

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Les syndicats craignent la casse de leur conditions sociales , autrement dit leurs avantages, qu'elle honte ces délégués il faut faire cette réforme et vite, et privatiser ce secteur.

Votre réponse
Postez un commentaire