En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Refondation de l'école: l'article premier voté à l'Assemblée

Mis à jour le
Les députés ont adopté l'article I de la loi sur la refondation de l'école.
 

L'Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi l'article premier du projet de loi sur la refondation de l'école. Un article qui définit les grandes orientations du texte, et programme la création de 60.000 postes sur le quinquennat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    MDR !! s'ils refondent l'école comme les autres devaient refonder le capitalisme après la crise de 2008, on est tranquille.. c'est pas pour demain :))

  • reitop
    reitop     

    et allez un peu plus de profs qui ne serve a rien puisque les enfants sont de plus en plus illettrés et n'importe quoi pourquoi ne pas faire l'école 7 jours sur 7 déjà qu'ils ont du mal les faire travaillés alors 4 jours et demi tout ça pour défaire tout ce cas laisser l'ancien gouvernement mais qu'es qu'attende les français pour descendre dans la rue ou est passer la solidarité moi ce n'est pas pingouin que j’appelle notre président mais monsieur le véreux il est pas beau avec ses poireaux moi je

  • laurencebucy
    laurencebucy     

    Rythmes scolaires : l’effet « moutons de Panurge »

    Pourquoi la réforme des rythmes scolaires est une mauvaise réforme :

    1) De meilleurs résultats des élèves sont obtenus avec la semaine de 4 jours
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/0240005…
    http://www.sne-csen.net/4-jours-c-est-bon-pour-les-enfants_a289.html


    2) La suppression de la pause du mercredi va entraîner un surcroît de fatigue pour les enfants.


    3) Les élèves, dans leur très grande majorité, ne sortiront pas plus tôt de l’école.Donc amplitude horaire identique, avec 45 minutes de classe (calmes ) remplacées par 45 minutes d’activités ou de garderie selon les possibilités des communes.Fatigue supplémentaire pour les enfants qui subiront un allongement de leur pause méridienne.

    4) Taux d’encadrement des activités périscolaires laissés à la libre appréciation des communes, de même pour le recrutement des animateurs.
    Télécharger le complément au guide pratique 2013 au format Pdf
    ( 2ème partie du document : autres types d’accueil que « loisir sans hébergement régi par l’article R 227-1 du code de l’action sociale et des familles (CASF) »

    5) Difficultés pratiques sur le terrain :
    Elèves handicapés et malades : les AVS-i n’interviennent que sur le temps scolaire. Que feront ces enfants pendant les activités périscolaires ? Les animateurs sauront-ils les prendre en charge, malgré les taux d’encadrement importants qui s’annoncent ?
    Enfants qui doivent subir des visites médicales hebdomadaires le mercredi matin à l’hôpital( impossible de les programmer le samedi, journée très chargée dans les hôpitaux )
    Difficultés de gestion des emplois du temps pour les orthophonistes, les psychologues, les ergothérapeutes …
    Difficultés d’organisation pour les clubs de sport, les conservatoires, les associations …


    6) Coût exorbitant pour les communes alors même que l’Etat annonce une diminution des aides. Accroissement des inégalités entre élèves de communes pauvres et des communes riches.7) Coût exorbitant pour la Caisse d’allocations familiales :
    http://www.liberation.fr/economie/2013/03/14/rythmes-scolaires-la-reforme-pourrait-couter-cher-a-la-caf_888533

    En résumé, cette réforme va créer énormément de difficultés aux enfants comme aux adultes, pour un intérêt pédagogique nul ou même négatif.
    Tout le monde le sait , mais ça se fait quand même, en 2013 ou en 2014.
    Un bel exemple de l’effet « mouton de Panurge » !

  • reitop
    reitop     

    et allez un peu plus de profs qui ne serve a rien puisque les enfants sont de plus en plus illettrés et n'importe quoi pourquoi ne pas faire l'école 7 jours sur 7déjà qu'ils ont du mal les faire travaillés 4 jours et demi tout ça pour défaire tout ce cas laisser l'ancien gouvernement mais qu'es qu'attende les français pour descendre dans la rue ou est passer la solidarité moi ce n'est pas pingouin que j’appelle notre président mais monsieur le véreux il est pas veau avec ses poireaux moi je

  • fabriceP
    fabriceP     

    Désengagement de l’Etat : l’école publique en danger

    Depuis 11 mars 2013, le projet de loi sur la refondation de l’école est discuté à l’Assemblée Nationale. Malgré les beaux discours du ministre de l’Education Nationale et des députés socialistes, certains articles de ce projet de loi

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/projets/pl0653.asp

    ouvrent la voie au désengagement de l’Etat sur l’école, afin de confier la charge de la gestion et de la rémunération des enseignants du primaire aux municipalités, dans le cadre de la décentralisation et de la réduction des dépenses de l’Etat.

    Ce sera la fin du principe d’égalité des écoles sur le territoire français : les conditions d’enseignement ( nombre de classes, effectifs … ) dépendront des décisions et des moyens financiers des communes.
    Nous subirons une dégradation significative de la qualité de l’enseignement dans les écoles publiques, ainsi qu’une augmentation importante des impôts locaux ( taxes d’habitation, taxes foncières, … )

    La réforme des rythmes scolaires, très coûteuse pour les communes et pour les caisses d’allocations familiales, imposant des activités périscolaires à l’encadrement douteux

    http://lebiendezenfants.clicforum.fr/t132-Les-modalites-d-accueil-des-enfants-sur-le-temps-periscolaire-education-gouv-fr.htm

    et qui n’a aucun intérêt pour les apprentissages et la réussite des enfants, bien au contraire :
    http://media.education.gouv.fr/file/05/3/6053.pdf
    http://www.sne-csen.net/4-jours-c-est-bon-pour-les-enfants_a289.html
    n’est que la première étape de ce processus de désengagement car elle impose aux communes de nouvelles charges sur l’organisation et les personnels des écoles ( c’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des communes repoussent l’application de cette réforme à 2014, à défaut d’avoir le droit de la refuser totalement .)

    La loi de « refondation » de l’école prévoit la mise en place du dispositif « emplois d’avenir professeurs » qui est destiné à envoyer dans les classes un certain nombre d’étudiants qui travailleront à mi-temps pour enseigner à nos enfants, à la place de professeurs des écoles titulaires, formés, et expérimentés, par mesure d’économies.

    La loi de refondation prévoit aussi la fin des redoublements, ce qui aura pour effet de laisser les élèves s’enliser dans leurs difficultés pour le reste de leur scolarité, et cela uniquement par mesure d’économies.
    La loi de refondation prévoit encore l’interdiction des notes et des devoirs. On ne s’y prendrait pas autrement si on voulait tirer l’école publique vers le bas et encourager les parents à envoyer leurs enfants dans le privé.

    Ne laissons pas passer ces réformes néfastes à l’école publique. Nos enfants ne doivent pas faire les frais des restrictions budgétaires et des la politiques de rigueur engagées par ce gouvernement !

    http://lebiendezenfants.clicforum.fr/index.php

  • tramerien
    tramerien     

    Ils vont aller chercher l'argent ou ??? encore dans les poches des contribuables....pour pas changer.....la délinquance a bon dos...les parents devraient bien faire l'éducation de leurs mômes...ça commence par la.....

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Qu'est ce qui est nécessaire ? Ca serait bien de le savoir, parce que pour eux, pour l'instant, ça se limite à dépenser plus d'argent du contribuable, alors qu'on sait très bien que le problème ne vient pas des moyens. Et pourtant, cet article qui ne pose la base que d'une augmentation des moyens, leur semble fondamental. Qu'on m'explique. Ah, le bon vieux cliché de la chute dans la délinquance, y croyez vous seulement ... ?

  • unpereencolere
    unpereencolere     

    La réforme fait son chemin petit à petit, et, même si elle n'est qu'une ébauche de ce qui serait véritablement nécessaire de faire, je la pense utile pour nos jeunes. De toute façon, elle ne pourra pas amener du "pire" dans le monde de l'éducation. Et ce n'est pas celle en place qui met en avant la réussite de nos enfants : illétrisme en croissance, échecs à répétition, déscolarisation et non-envie,...! Je m'abstiendrais d'aborder le gag de l'utilité des langues régionales...!! Mais en revanche, les postes de profs, ce n'est pas en deux ou trois ans qu'ils doivent être rendus à nos enfants ! Pas plus que la prise en charge des collèges et lycées. Tout ne peut se faire d'un bloc..je le conçois...mais il faut aller très vite cependant. La chute dans la délinquance suit son chemin elle, et si on veut vraiment arrêter cela, c'est en offrant à nos enfants autre choses que le système éducatif moyennageux d'aujourd'hui, et des discours reflétant bien des choses, sauf les principales, les valeurs qui font d'un individu un être humain debout et fier de ce qu'il est ! unpereencolere

  • bubu67
    bubu67     

    Mais bon sang, stop, y 'en a assez avec vous la gauche punaise, tout les jour on a droit a des annonce farfelues, irréalisable pour raison économique, et l' économie dans tout ça, pas un seul mot sur l'économie depuis l'arrivé au pouvoir de ce roi fainéant, j' me fout du reste, que l'on me dise comment cette gauche va faire pour relancer la croissance, créer des emploie et pour financer tout leurs beaux programmes! Magne Hollande, y 'a urgence là!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Comment est ce que vous pouvez avoir un examen sans pouvoir lire l'énoncé ? Oui, le niveau baisse, mais c'est pas une raison pour dire des âneries.

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire