En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le président socialiste de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.
 

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a fait allusion mardi à sa formule controversée sur "la race blanche" visant Valérie Pécresse (LR) lors de la campagne des régionales en Ile-de-France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • douxréveur
    douxréveur     

    bartolonne ferait mieux de s'escuser apurés de pécresse....
    plutot que faire son méa culpa foireux...

    j'espére que pécresse l'enverra quand meme en justice...
    histoire d'enfoncer le clou ...
    le racisme anti français!!
    çà suffit!!

  • valgego
    valgego     

    Monsieur Bartelone ajoute à la mal-politesse et au manque d'éducation, une autosatisfaction narcissique . Le début d'un commencement de morale consiste à s'excuser auprès de la personne offensée ( ce qu'il a refusé de faire ), et non pas à se vanter sur les médias et en public de qualités que l'on n'a pas et d'une repentance d'arlequin au théâtre de guignol .

  • CATHO91
    CATHO91     

    Tous ces mecs de la politique grassement rémunérés peuvent se confondre en excuses de circonstance. Il n'y a que le vent du moment à prendre pour rester en jeu. Hortefeux faisait une distinction entre race et racines........c'est empapaouter les mouches en plein vol. Les excuses les plus plates qu'il pourrait faire serait de renoncer à ses émoluments beaucoup trop importants pour son utilité pour la nation.

  • Trublion33
    Trublion33     

    Accouchement compliqué ! Vaudrait mieux une césarienne !

  • dani42
    dani42     

    Facile après coup. Ca me rappelle l'oie de Charente-Poitou entre les 2 tours de la présidentielle.

  • Jean Jacques chollez
    Jean Jacques chollez     

    Je l'avait cru décédé l'empaillé de l'Assemblée de gredins... J'ai même versé une larme....de pinard pour fêter ça !

  • MOA01
    MOA01     

    TOUS les commentaires ont disparu et nul doute que le miens disparaitra aussi…

  • MOA01
    MOA01     

    2eme fois pour cause de CENSURE!?
    « il faut savoir » mais Barto ne sait pas… il est remonté au perchoir et compte bien y rester le plus longtemps possible… Censure ?

Votre réponse
Postez un commentaire