En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manuel Valls et Nicolas Sarkozy s'étaient croisés en mars dernier au parc des Princes, à l'occasion d'un match du PSG.
 

Le Premier ministre a évoqué sans le citer Nicolas Sarkozy, prenant acte de son retour annoncé. Une façon pour Manuel Valls, critiqué dans son propre camp, de rassembler à gauche autour d'un adversaire commun.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Sarkozy triple A, président de la France, du G20, de l'Europe, avec une France co-leader avec l'Allemagne.
    Valls double A, la France qui tente de se convaincre qu'être avec les derniers au moins c'est démocratiques (vu qu'ils sont nombreux), aucune vision, aucune confiance, aucun leadership, ni en France ni ailleurs, des chiffres qui battent des records ... dans le mauvais sens.
    Le seul point positif de Valls c'est qu'il s'avère qu'en terme de nullité il a Hollande qui est absolument imbattable. A côté de lui n'importe qui a l'air brillant ...

  • vivjg
    vivjg     

    Il faudrait que Vals comprenne que l'on s'en fout de Sarkozy. Les discours cela fait 40 ans. Ferait mieux de réfléchir au lieu de parler tout le temps. Pas compatible.

  • Trincavec
    Trincavec     

    Mars dernier c'était le temps des illusions et puis ...........!

  • homme123
    homme123     

    Quelques ( très ) rares personnes considèrent que Walls a fait hier après-midi un magnifique discourt.
    Et lorsqu'on est d'un avis différent ...la censure coupe systématiquement nos remarques...
    La censure serait-elle de gauche... ?? Moi qui naïvement pensait que BFM TV était apolitique ...je me suis lourdement trompé.
    Pauvre France.. !!

    lesemian
    lesemian      (réponse à homme123)

    Je suis surpris...,Lisez plutôt les commentaires affichés au lieu de vous faire passer pour un martyr de la censure...Contrairement à ce que vous affirmez, vous ne pourrez alors que constater qu'une majorité de contributions ne sont pas très élogieuses envers la prestation d'orateur de Vals ( Avec un "V" et non avec un "W" comme vous l'écrivez)...Vous devriez ainsi convenir que vous avez tord de taxer BFM de "Gauchisme aigüe"..Sinon j'adore votre final "Pauvre France.. !!"...A mon avis vous avez oublié le tordant " j'ai honte de mon pays" qui en général accompagne ce genre de jérémiades

    brindacierfifi12
    brindacierfifi12      (réponse à homme123)

    Magnifique discours pour un piètre résultat.

  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Mr Vals tente de rassembler la gauche dans une lutte commune contre leur ennemis « Mr Sarkozy ». C’est un jeu de dupe afin de conserver encore quelques mois les mains libres pour saboter un peu plus la France.

  • vauban
    vauban     

    mal rasé ça fait négligé .....

  • homme123
    homme123     

    Et voila Walls qui a besoin de Nicolas Sarkozy....!!

  • KADO83
    KADO83     

    UMP a toujours était l oxygéné du PS et le PS l oxygéné de l UMP ils ce font vivre mutuellement en ce critiquant depuis 40ans et pour gravir les sommet le FN a toujours était l hélium des 2 réuni!!!

  • françois
    françois     

    Et bien moi, j'ai trouvé le discours de Valls un grand moment de patriotisme.
    On en avait besoin car le "France bashing" quotidien, ça ne peut plus durer. Qu'attendiez-vous de ce discours ? Il n'allait quand même pas renverser la table. Il maintient le cap et il n'y avait rien à attendre d'autre, il l'a toujours affirmé. Il voulait resserrer ses troupes, il ne cherchait pas à convaincre ni les écolos (qui feraient mieux s'occuper de temps à autre d'écologie que de magouilles politiques), Jacob (Ah Jacob !), l'UMP et toute sa clique... (et notre célèbre Copé ricanant à la prise de parole de Jacob... un grand moment !).
    Qu'attendiez-vous de cette demande de confiance ? Il a reçu la majorité des votes, n'en déplaise à certains. C'est le seul constat que l'on peut faire. On pourrait discuter à l'infini du nombre de voix, de qui a voté quoi. Il y a eu majorité. C'est le jeu de la démocratie. Rien d'autre. Il a pris le risque de demander la confiance alors qu'il n'y était pas obligé, il a gagné. C'est tout ce que l'on peut retenir.
    Quant aux frondeurs et aux écolos qui s'abstiennent alors qu'on nous conjure à chaque élection qu'il faut aller voter. Quelle leçon retenir de leur abstention ? Si on s'abstient, alors on perd le droit de se plaindre et on se tait... C'est ce qu'on m'a appris de mon devoir républicain pour m'inciter à voter.
    Quant à la Droite, chacun sait qu'elle ne cherche pas le bien des Français, ce qu'elle veut, c'est récupérer le pouvoir qu'elle a toujours pensé lui avoir été dérobé, et ce dès le lendemain des résultats des présidentielles, bafouant ainsi les électeurs qui n'ont pas voté pour elle. La Droite serait donc le seul parti capable de gouverner ? Et pourtant, dans quel état elle a laissé la France aux Socialistes ? Où est le droit d'inventaire que l'UMP avait promis ? La seule chose que l'on entende, c'est le bruit des canons pour la guerre fratricide qui s'annonce au sein de ce parti... et le chuchu des "affaires"... Et elle ose donner des leçons ? Le ras-le-bol fiscal dont tout le monde nous rebat les oreilles, rappelons que l'augmentation est due pour une bonne partie à Fillon (2012 sur revenus de 2011, 2013 sur revenus de 2012...). Je ne nie pas qu'ils aient été augmentés en 2014 (sur revenus de 2013), mais pour les autres ?
    Bref, chacun a sa part de responsabilité et la Droite ferait mieux de l'admettre car elle, avec ses mensonges, ses malversations et ses "affaires", aura aussi à rendre des comptes. Car au final, quelles réformes a-t-elle faites ? A part les heures supp. non fiscalisées alors que des millions de chômeurs frappent à la porte de Pôle Emploi avec le célébrissime slogan "travailler plus pour gagner plus" de Sarkozy. Les demandeurs d'emploi en sont encore ébahis... Et une réformette sur les retraites.
    Que demande-t-on aujourd'hui au Gouvernement que l'on n'a jamais demandé au précédent : remplir les caisses vidées par Sarkozy, faire baisser le déficit creusé par l'ancien locataire, simplifier l'Administation, réformer l'Etat, le Territoire, la Sécurité Sociale, le Code du Travail, l'Education, et tout le reste avec sur le dos la crise qui s'est aggravée en Europe, les caisses vides, les dettes et une Merkel intraitable... et la Règle d'Or imposée par Merkel à Sarkozy qui n'a rien vu venir et s'est fait piéger...
    Non, moi j'ai trouvé le discours de Valls formidable !

    homme123
    homme123      (réponse à françois)

    Venant de vous je ne suis nullement étonné...!!
    Mais c'est vrai ...vous avez raison d’encenser ce gouvernement de bras cassé qui... bientôt aura - totalement - emmené notre pays dans la merde totale...

    kline
    kline      (réponse à françois)

    donc juste au sujet des heures sup : la suppression de la défiscalisation et la remise en action des charges sociales..

    la suppression du dispositif TEPA a été la première action de la gauche à son arrivée au pouvoir en été 2012 ! cela devait générer des milliers d'emplois .... bin on voit le résultat aujourd'hui ! baisse du pouvoir d'achat des travailleurs, baisse de la consommation, etc etc ... et pas d'amélioration du chomage en prime !

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    Il est certain que face au FN il sera il fera moins le malin et fera moins de palabres de communicants démagogue...BON, s'il y a des faibles d'esprit à la Panurge pour croire encore au PS...

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire