En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Quand la droite veut conditionner les aides sociales à un "engagement républicain"

Edouard Courtial et Nicolas Sarkozy, en avril 2015.
 

Le député Les Républicains de l'Oise, Edouard Courtial, s'apprête à déposer une proposition de loi obligeant les bénéficiaires de prestations sociales à signer un "engagement républicain". 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • Guypaul1
    Guypaul1     

    Sur vu sa corpulence il ne doit pas avoir de problème de fin de mois ! Français ? ...
    Il n'y a pas de quoi être fier ! La France c'est le pays ou on pond le plus de lois pour écraser les ouvriers !

  • calimero81
    calimero81     

    amusant !!
    46 pékins sur 577 présents dans l'hémicycle pour voter CONTRE( notre nouveau garde des sceaux ayant voter contre) la transparence fiscale des entreprises !! ( les économistes les plus pessimistes comptaient sur une rentrée de 15 milliard)
    aujourd'hui houps !! on va taper sur toutes les petites gens pour trouver 30 million pour l'unedic...
    marrant non ? a quand une charte imposant à nos politiques de travailler pour le pays et pas les lobbys ....Mr Dosière ouh ouh vous êtes là ?

  • ZUT!
    ZUT!     

    Devenir français, car il s'agit au fond de cela dont il est question, ne se réalise pas par un contrat ou je ne sais quel serment mais par un attachement sincère à l'esprit français et aux principes et traditions qui font l'originalité et la valeur de notre pays. Ne pas ressentir cela n'est pas être français; ce député se trompe, les engagements n'engagent que ceux qui y croient.

  • kris
    kris     

    et pourquoi ne pas rendre un petit service selon ses aptitudes? petit travail de bricolage,de jardinage,d'aide à la mobilité ponctuelle,de faire traverser des enfants à la sortie scolaire afin de liberer des policiers,faire des courses,non?

  • vestale
    vestale     

    Mais bien sûr, ils vont tous signer cet "engagement" ! Mais au fait qu'est-ce qu'il y a dans cette charte et surtout sera-t-elle respectée?

  • Taxbo
    Taxbo     

    Que ce monsieur propose d' abord le conditionnement des indemnités de frais de représentation des députés et sénateurs à la présentation de factures de dépenses, avant de stigmatiser les autres. Pour pouvoir donner des leçons, il faut être soit-même un minimum exemplaire, surtout quand on sait que certains se sont constitués du patrimoine immobilier avec nos "aides sociales " ( ifr)

    kris
    kris      (réponse à Taxbo)

    c'est vrai que ce monsieur devrait d'abord restreindre ses depenses de bouffe !

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Projet de charte
    qui devra aussi inclure la reconnaissance de la liberté de conscience
    que nie une partie de population allogène :
    Au fil de notre Histoire, nous avons réussi à faire en sorte de nous unir autour de valeurs communes plutôt qu’autour des identités particulières, qu’elles soient culturelles ou religieuses. Le sentiment d’appartenance des Français à un pays ne s’acquiert pas à la naissance au seul motif qu’elle a eu lieu sur notre territoire. C’est une question de transmission.
    L’échec de nos écoles s’agissant de leur capacité à « fabriquer » des Français se mesure au quotidien. La réforme tant décriée voulue par notre ministre de l’Éducation nationale va encore plus loin dans la mauvaise direction. Les excuses au nom de la France et les commémorations d’événements aux allures de « mea culpa » généralisé ne font qu’empirer les choses. Pire encore : il semble que leur unique objectif soit de satisfaire, encore et toujours, des communautés.
    S’agissant de notre démographie et des communautés, le sociologue, démographe et économiste Alfred Sauvy avait avancé l’idée d’un seuil de tolérance au delà duquel des conflits étaient inévitables. Sa thèse a été décriée, notamment par un certain Jack Lang, alors ministre de l’Éducation nationale, qui s’était offusqué publiquement que l’on puisse utiliser des termes de« mécanique » (la tolérance) en parlant d’êtres humains.
    À la place de l’analyse scientifique, nous avons eu droit à l’avènement de principes pseudo-philosophiques, dont il n’existe aucun fondement constitutionnel. Il en va ainsi du « vivre ensemble », qui sonne à nos oreilles comme une projection du « droit à la différence » tant chéri par des mouvements politisés tels que l’association SOS RACISME dans les années 80, intimant l’impérieuse nécessité pour la population accueillante de s’adapter coûte que coûte aux nouveaux venus.
    Au lieu de réécrire notre Histoire et de feindre les réalités, nos dirigeants seraient bien avisés de s’en inspirer, et d’ainsi comprendre que chaque fois que l’on a voulu contraindre des peuples ne partageant pas les mêmes valeurs à partager le même territoire, cela a donné lieu à des conflits meurtriers.

    Peut-être serait-ce un bon début que de méditer la citation d’Ambroise de Milan qui, se référant au séjour à Rome de Saint Augustin, évêque Kabyle né à Annaba, en avait conclu : « Si tu vas à Rome, vis comme les Romains; si tu es ailleurs, vis comme on y vit. »

    Qui peut être contre ?

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à L'imprécateur)

    Les islamiques peuvent-ils signer cela :
    art 18 déclaration universelle des droits de l’homme :
    “Toute personne a droit à la liberté de conscience et de religion,
    ce droit implique LA LIBERTE DE CHANGER DE RELIGION ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’ en privé, par l’ enseignement, les pratiques, le culte et l’ accomplissement des rites”.

    Changer de religion = apostasie pour les islamiques !!!
    “Celui qui change de religion, tuez le” hadith de Mahomet (Bukhari)

    Alors peut-on faire partie de la République si on refuse son adhésion à l"article 18 de la Déclaration des Droits de l'Homme et à l'article premier de la loi de 1905 :
    "La République assure la liberté de conscience..."

    ALORS QUI VA SIGNER ?.

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à L'imprécateur)

    Les islamiques peuvent-ils signer cela :
    art 18 déclaration universelle des droits de l’homme :
    “Toute personne a droit à la liberté de conscience et de religion,
    ce droit implique LA LIBERTE DE CHANGER DE RELIGION ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’ en privé, par l’ enseignement, les pratiques, le culte et l’ accomplissement des rites”.

    Changer de religion = apostasie pour les islamiques !!!
    “Celui qui change de religion, tuez le” hadith de Mahomet (Bukhari)

    Alors peut-on faire partie de la République si on refuse son adhésion à l"article 18 de la Déclaration des Droits de l'Homme et à l'article premier de la loi de 1905 :
    "La République assure la liberté de conscience..."

    ALORS QUI VA SIGNER ?.

    vestale
    vestale      (réponse à L'imprécateur)

    Excellent!

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à vestale)

    Les islamiques peuvent-ils signer ?
    art 18 déclaration universelle des droits de l’homme :
    “Toute personne a droit à la liberté de conscience et de religion,
    ce droit implique LA LIBERTE DE CHANGER DE RELIGION ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’ en privé, par l’ enseignement, les pratiques, le culte et l’ accomplissement des rites”.

    Changer de religion = apostasie pour les islamiques !!!
    “Celui qui change de religion, tuez le” hadith de Mahomet (Bukhari)

    Alors peut-on faire partie de la République si on refuse son adhésion à l"article 18

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ,

  • Taxbo
    Taxbo     

    Que ce monsieur propose d' abord le conditionnement des indemnités de frais de représentation des députés et sénateurs à la présentation de factures de dépenses, avant de stigmatiser les autres. Pour pouvoir donner des leçons, il faut être soit-même un minimum exemplaire, surtout quand on sait que certains se sont constitués du patrimoine immobilier avec nos "aides sociales " ( ifr)

  • provencal le gaulois
    provencal le gaulois     

    Savoir où passe l'argent ?
    quelqu'un aura-t-il le courage de communiquer le montant total des indemnités des élus + subventions (directes et indirectes) aux partis politiques ?
    ensuite venez comparer ce montants aux "aides" et on discutera

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire