En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un panneau signalant aux clients de prostituées qu'ils sont filmés par des caméras de vidéo-surveillance, le 13 février 2014 à La Madeleine, près de Lille.
 

Le Sénat a adopté mardi 8 juillet le projet de loi visant à renforcer la lutte contre la prostitution. Un aspect-clé du texte a cependant été supprimé: la pénalisation des clients.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

42 opinions
  • Atichard14
    Atichard14     

    N'importe quoi je suis contre cette nouvelle réforme qui n'a aucun sens.
    On autorise les prostituées à se prostituer, et on veut pénaliser les clients, cherchez l'erreur.
    Je vois ça comme une discrimination à l'encontre des clients.
    Ca sera pareil sur internet lorsqu'un rendez vous sera fixé avec une prostituée, les flics se rendront sur place pour cueillir le client comme un vulgaire criminelle.
    Elle est où la liberté ?
    Le mec qui vas voir une prostituée, il fait de mal à personne, alors qu'on lui foute la paix.
    En faisant ça on favorise la frustration sexuelle.
    Pas étonnant qu'après il y ai des femmes qui se fassent violer.

  • Jean Claude Garcia
    Jean Claude Garcia     

    Enfin un peu de sagesse! Il faudrait ne pas oublier qu'il y a des femmes qui se livrent de leur propre choix à la prostitution! Que l'on parte en guerre contre les proxénètes, d'accord, mais pénaliser les clients c'est absurde! Ne vaut-il pas mieux voir un individu "lambda", (célibataires, veufs, timides, non satisfaits de leurs sexualités, etc....) se payer les services d'une prostituée consentante, plutôt que de lire dans les faits divers l'agression sexuelle sur une jeune femme ou parfois sur une enfant?

  • deuxc
    deuxc     

    Un coup blanc, un coup noir...Ont-ils émis l'idée de poursuivre les macs? Non? Pourquoi? Voilà où passe notre pognon, entre autres: les indemnités de ces gens payés à glander, non productifs!

  • booboo
    booboo     

    ET POUR CAUSE!!! NOS RETRAITES DE LA POLITIQUE QUI VIVENT SUR NOTRE DOS NE POURRONT APA FAIRE PASSER LES CONTRAVENTIONS SUR LEUR NOTE DE FRAIS !!!!!!

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    Oui mais le vote fut serré. La condition de la femme, est souvent dènnoncée comme une cause prioritaire. Mais dans les faits, combien d'hommes sont obligés de voler quand il ne trouve pas un travail... Les femmes elles trouvent toujours une solution. Notre mode de pensée homme/ femme engendre des conflits qui semblent provenir de notre cablage cèrèbral. la femme n'oublie pas! l'Homme au contraire se creuse la tète pour innover, et ne peut se permettre de conserver en mèmoire des faits qui le troublent, car il est avant tout un chasseur. Alors à vouloir condamner l'homme aurait étè un acte sexiste avant d'ètre un acte protecteur...

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    C'est mème un engagement européen depuis quelques années. Mais qui sait ce qui se fait au niveau international?

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    Depuis l'invention de l'argent. Sinon c'est du troc

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    Avec l'èvolution de la femme dans la société, l'homme a du s'engager à dialoguer avec celle-ci, bien plus que dans toute son èvolution. Et c'est surtout dans les couples où le niveau scolaire est faible, que les liens sont les plus fragiles. Comprendre l'autre c'est accepter de se dècouvrir et tout est bon pour profitter de l'autre quand ce n'est pas dans le cadre de la recherche du bonheur. Sans parler de la solitude qui touche tant d'hommes qui pour diverses raisons n'arrivent à se stabiliser avec quelqu'un, que c'est de manière payante qu'ils essayent de la compenser, mème si c'est sans lendemain...

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    La prostitution est avant tout un moyen de se faire de l'argent, et pas necessairement un choix. Il faut se rappeler que l'Homme est victime du dèsir avant d'en ètre responsable. Il devrait ètre condamnable que s'il emploie la force et la violence non consenties sur la/le partenaire tariffé/e En effet la prostitution entre femmes ne semble pas peser beaucoup sur le probleme de maltraitance. Mais je peux me tromper...

  • Massac
    Massac     

    s'y retrouvent*

Lire la suite des opinions (42)

Votre réponse
Postez un commentaire