En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prostitution: les "salons de massage", nouvelle cible des Républicains à Paris

Mis à jour le
Des commerçants affichant le message "no massage" sur leur devanture.
 

Nathalie Koscuisko-Morizet a lancé un pavé dans la mare jeudi en dénonçant la prolifération des salons de massage à Paris, "des centaines de lieux de prostitution". Dans le IXe arrondissement, la résistance s'organise.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Grincheux
    Grincheux     

    Rouvrons les maisons closes ...

    toto le modo
    toto le modo      (réponse à Grincheux)

    comme en Allemagne

  • zeropointé
    zeropointé     

    Les salons posent moins de problèmes que la prostitution de rue. Que souhaitent les Républicains ( ou plutôt NKM qui en a fait son combat ) ? Que cela se passe dans la rue ou derrières les portes cochères ? Ces salons payent des impôts. La prostitution n'est pas illégale. Halte à l'hypocrise et au puritanisme.

    toto le modo
    toto le modo      (réponse à zeropointé)

    ça pose certainement moins de problèmes que les salles de shoot

  • sclp
    sclp     

    C'est la preuve qu'il y a un besoin (au sens marketing) et qu'il n'est pas proposé par le gouvernement. De plus cela créé des emplois et de l'activité monétaire. Si le gouvernement sait mieux faire qu'il le fasse !!!!

Votre réponse
Postez un commentaire