Propos de Valls : Jacob veut des "excuses"

La droite attendait des excuses de la part du ministre de l'Intérieur, suite à ses propos tenus mardi à l'Assemblée. Elle n'a eu que ses "regrets".

Adrienne Sigel
Le 14/11/2012 à 11:40
Suite à l'épisode de mardi à l'Assemblée, la question du départ de Valls du gouvernement se pose, pour Christian Jacob. (BFMTV)

Pas d'excuses, mais des "regrets". Invité de BFMTV mercredi matin, Manuel Valls est revenu sur ses propos prononcés mardi après-midi à l'Assemblée nationale, accusant la droite d'être responsable d'un "retour du terrorisme". Une sortie qui avait provoqué l'ire des députés de l'opposition.

Après le recadrage de François Hollande en pleine conférence de presse, mardi, à l'Elysée, Manuel Valls a affirmé, mercredi matin, "regretter" cette phrase. "Dans le chaudron de l'Assemblée nationale, on peut être emporté par le verbe", a-t-il justifié.

En revanche, pas question, pour le ministre de l'Intérieur, de présenter ses excuses aux députés UMP.

"Qu'il ait le courage de s'excuser"

Ce qui a fait bondir le chef de file des députés UMP à l'Assemblée, Christian Jacob. "Nous attendons des excuses, on ne peut pas accepter de telles insultes", a-t-il réagi, au micro de BFMTV.

"Au nom de quoi la majorité d'hier, l'opposition d'aujourd'hui est responsable du terrorisme en France ? Cela veut dire quoi ? Qu'il ait le courage de s'excuser", a notamment lancé Christian Jacob, pour qui la question du départ de Manuel Valls du gouvernement se pose.













Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Cure d'économies: le gel du point d'indice des fonctionnaires est-il justifié?