En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy après le second tour des élections départementales, le 29 mars 2015.
 

 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • adcitoyen
    adcitoyen     

    Il faudrait faire comme en Angleterre : liberté totale de la presse. Mais si l'info s'avère fausse, des sanctions très fortes contre le journal. Ca dissuaderait les menteurs. On n'en peut plus de cette ambiance délétaire, entre vraies et fausses rumeurs.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Y a une loi en France qui dit que les propos qui portent atteinte à l'honneur doivent être prouvés. Sinon c'est de la diffamation et c'est un délit.
    La loi c'est la loi, ça n'a rien de compliqué.
    Invoquer des sources anonymes pour s'autoriser à faire de la politique, c'est un peu trop facile.

  • Grnoumpf
    Grnoumpf     

    8 février 2008 : Nicolas Sarkozy porte plainte contre le site du "Nouvel Observateur" pour l'affaire du SMS "Si tu reviens, j'annule tout.". Selon l'avocat, "ce message est un faux, une altération de la vérité". 19 févr. 2008 - Nicolas Sarkozy "vient de retirer sa plainte" contre le Nouvel Observateur, a annoncé Carla Bruni, la nouvelle épouse du chef de l'Etat

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à Grnoumpf)

    Le fait de retirer une plainte ne signifie pas qu'elle est infondée.
    Y a qu'à voir les critiques qu'il a reçu du fait qu'il porte plainte alors qu'il bénéficiait lui même de l'immunité.
    Pour des histoires aussi triviales qu'un SMS, à partir du moment où la plainte est déposée, que le message est passé, ça peut être suffisant.
    A noter que le nouvel observateur aurait pu lui même déposer plainte pour diffamation et ne l'a pas fait.
    Si je suis votre logique, c'est qu'ils avaient bel et bien tort ? :)

  • Grincheux
    Grincheux     

    Tout le monde sait que Bayrou est le grand ami de Sarkozy, d'ailleurs, il lui a consacré un livre "abus du pouvoir"

  • Antihollande
    Antihollande     

    Que le Parisien ai le courage de virer sa journaliste, et que les juges lui supprime sa carte de presse.

  • Sasha45
    Sasha45     

    "Une petite phrase explicite"... si elle n'a existé que dans l'imagination féconde d'un journaliste en mal de copie, elle n'explicite absolument rien ... la plainte est justifiée ...

    Grnoumpf
    Grnoumpf      (réponse à Sasha45)

    Invité du journal télévisé de TF1 mercredi 25 avril 2012, Nicolas Sarkozy a nié avoir utilisé l'expression «vrai travail» pour proposer un rassemblement du 1er mai au Trocadéro. «Non non j'ai pas dit du vrai travail, je veux faire du 1er mai une fête du travail», a-t-il assuré aux journalistes. Et pourtant... L'expression avait bien été employée en marge d'un meeting à Lille sur la «valeur travail», le 23 avril. Google est votre ami !

    Grnoumpf
    Grnoumpf      (réponse à Sasha45)

    Invité du journal télévisé de TF1 mercredi 25 avril 2012, Nicolas Sarkozy a nié avoir utilisé l'expression «vrai travail» pour proposer un rassemblement du 1er mai au Trocadéro. «Non non j'ai pas dit du vrai travail, je veux faire du 1er mai une fête du travail», a-t-il assuré aux journalistes. Et pourtant... L'expression avait bien été employée en marge d'un meeting à Lille sur la «valeur travail», le 23 avril

Votre réponse
Postez un commentaire