En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Primaire de la droite: Jean-Frédéric Poisson soutient François Fillon
 

Le président du Parti chrétien démocrate Jean-Frédéric Poisson, qui a réalisé un score de 1,5% au premier tour de la primaire de la droite, a décidé de soutenir François Fillon au nom de "la politique familiale et de l'accueil de la vie".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • iamagic
    iamagic     

    Ayant voté pour M. Poisson, je n'en attendais pas moins de lui!

  • grincheux007
    grincheux007     

    Fillon n'en fina pas de recevoir des soutiens de la droite alors que Juppé reçoit des soutiens de la gauche.

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    Normal entre catho ...

  • bergheim
    bergheim     

    Poisson a également dit qu'il était prêt à voter pour une Lepen
    il faut s'attendre à ce que la droite se prenne une claque mémorable si Fillon est le candidat des LR

  • grincheux007
    grincheux007     

    Il y a un plébiscite pour Fillon, ce n'est pas une vague, mais un tsunami. Je ne doute pas un instant que de nombreux électeurs de Juppé voteront pour Fillon pour amplifier sa 1er victoire. Juppé aurait du se retirer dès le 1er tour au lieu de mener la guerre fratricide au sein de la droite et du centre. Maintenant, il en est à quémander les voix de la gauche pour venir à son secours.

    Alpes et lac
    Alpes et lac      (réponse à grincheux007)

    Pas du tout : les sympathisants du centre et de la gauche vont venir voter pour choisir "leur" President par défaut (car le gagnant de dimanche sera le President en mai).

    Juppé est le mieux placé pour devenir le "President de tous".

    Le nouveau President a intérêt à être celui "de tous", sinon avec les réformes ce sera le chaos ...

Votre réponse
Postez un commentaire