En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Alain Juppé bénéficierait d'un meilleur report des voix entre le 1et et le 2nd tour de la primaire.
 

D'après un sondage Elabe pour BFMTV, la primaire de la droite et du centre, qui doit se tenir en novembre prochain, mobiliserait 4,4 millions d'électeurs. Un scrutin qui verrait Alain Juppé sortir grand vainqueur. Décryptage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

48 opinions
  • ALHTZ66
    ALHTZ66     

    Comment peut-on voter pour cet incapable, qui n'a jamais rien prouvé par le passé et qui est du même niveau que Hollande. Le Français est aveugle.

  • unique arthur
    unique arthur     

    coup de grâce pour Sarkozy !!!

    unique arthur
    unique arthur      (réponse à unique arthur)

    faut rappeler d'urgence Giacometti !!!!

  • luminita
    luminita     

    Il faut a tout prix empêcher Macron a gauche et kosciusko-Morizet à droite de se présenter a une primaire...ils sont jeunes, modernes, intelligents, en plaisant aux électeurs ils mettent en danger les clans passéistes qui se partagent le pouvoir tour a tour au détriment de la démocratie et de l’évolution du pays enfermé dans leur carcan.

  • normand
    normand     

    le parti des LR s"avance beaucoup en disant les primaires de la droite et du centre car le modem presente un candidat et l'udi n'' aps eu de reponse a se proposition de la part de NS donc ils vont peut etre candidats en 2017 et alors ecnze seari alors plus que les rimairess de sLR

  • Run
    Run     

    L'essentiel étant que Sarkozy soit définitivement viré.

  • Ragnarök
    Ragnarök     

    Encore une fois vous nous imposez juppé

    iamagic
    iamagic      (réponse à Ragnarök)

    Oui, les médias nous l'imposent mais nous ne céderont pas à leurs désidératas!!! J'espère que les Français ne seront pas des veaux et auront le courage de leurs opinions jusqu'au bout, c'est -à-dire jusqu'au 2ème tour des élections!!

  • roperc'h
    roperc'h     

    Jupé ? ,c'est celui qui a offert un terrain pour construire une immense mosquée dans sa ville. CQFD

    yazid
    yazid      (réponse à roperc'h)

    Et alors ? Depuis quand existe-t-il une loi en France interdisant la construction de mosquées ? Ou bien de pratiquer le culte musulman ? Ou encore la "simple" présence de musulmans sur le territoire national ? Pourriez-vous développer et argumenter s'il vous plaît pour mieux comprendre le fond de votre pensée ?

  • Logique92
    Logique92     

    Petite piqûre de rappel pour ceux qui ont la mémoire courte

    Ce vendredi 30 janvier 2004, à 14 h 23, le tribunal correctionnel de Nanterre vient de frapper fort: il condamne Alain Juppé à dix-huit mois de prison avec sursis, assortis d'une peine d'inéligibilité de cinq ans. Ainsi, en sa double qualité de secrétaire général du RPR et d'adjoint aux Finances à la mairie de Paris, Juppé est reconnu coupable d'avoir employé, pour son parti, sept permanents censés travailler à la ville de Paris. En droit, cela porte un nom: prise illégale d'intérêt. Pourquoi cette inéligibilité de cinq ans? Simplement parce que la loi du 19 janvier 1995 - votée sous le gouvernement Balladur, alors que Juppé était ministre - stipule que tout élu condamné pour prise illégale d'intérêt se voit automatiquement radié des listes électorales pendant cinq ans. Une peine qui, selon l'article L.O. 130 du code électoral, est automatiquement doublée: dix ans. Dans le cas du maire de Bordeaux, les trois juges ont rejeté la demande de non-inscription de cette peine au casier judiciaire. Reste que les deux peines infligées à l'ancien Premier ministre ne sont pas définitives, puisque son avocat, Me Francis Szpiner, a immédiatement fait appel. Aussi Alain Juppé conserve- t-il, pour l'heure, ses mandats.

    La sanction est lourde, car Alain Juppé n'a jamais été suspecté d'enrichissement personnel. D'autres ont eu plus de chance, comme Robert Hue dans l'affaire du financement présumé du PC: il a été relaxé, en novembre 2001. Un an plus tôt, trois dirigeants du CDS, Pierre Méhaignerie, Jacques Barrot et Bernard Bosson, condamnés pour financement illégal de leur parti, ont bénéficié de la loi d'amnistie du 3 août 1995.

  • ivars serge
    ivars serge     

    juppe ce type qui a ete comdanner se presente en 2017 a la presidence une honte pour la
    france

  • GAUBY
    GAUBY     

    Les choses paraissent évidentes .....vive 2017 . Pendant ce temps , la France va perdre du temps et de l'énergie ....
    On a besoin d'un français qui prenne les bonnes décisions , au bon moment et qui redonne confiance aux citoyens créateurs de valeur .

Lire la suite des opinions (48)

Votre réponse
Postez un commentaire