En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Nicolas Sarkozy lors de son discours de défaite, le 20 novembre.
 

Eliminé dès le premier tour de la primaire de la droite, l'ancien président de la République voit sa stratégie de retour totalement rejetée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    La une de Libé ce matin est une honte, quelle agressivité! Faut-il être agressif pour un être un bon gauchiste, comme Mélenchon ou d'autres? C'est cela la liberté de la presse? moi je pense que c'est plutôt la dictature de la presse! Après on se demande pourquoi les manifs de la CGT se transforme en casse !

  • grincheux007
    grincheux007     

    Faut bien reconnaître une sortie par le haut de la part de Sarkozy.

  • vauban
    vauban     

    ouf, même les LR n'ont pas voulu de la droitisation extrême de NS.

    grincheux007
    grincheux007      (réponse à vauban)

    vous délirez, les positions de Fillon sont les mêmes que celle de Sarkozy sur le domaine de l'identité et de l'immigration. Au contraire, elles sont largement majoritaires à droite.

    vauban
    vauban      (réponse à grincheux007)

    immigration (27%) 27% largement majoritaire ? un sur quatre, largement majoritaire ?

Votre réponse
Postez un commentaire