En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les sept candidats à la primaire à droite, réunis juste avant le premier débat télévisé.
 

Ce jeudi 3 novembre, les sept candidats s'affrontent pour le deuxième débat de la primaire à droite, cette fois sur BFMTV. Autre plateau, autres thèmes abordés… Une deuxième édition qui présente des nouveautés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • bjd
    bjd     

    Mesdames et Messieurs les prétendants à la présidence de la république, vous avez des comptes à rendre à la nation avant de proposer vos solutions.
    Le constat est clair, en quarante ans, la droite comme la gauche au pouvoir nous ont menés au résultat suivant : Chômage de plus de 3 Millions de personnes indemnisées, et de l’ordre de 10millions sans emplois, une dette nationale égale au PIB 2000Milliards d’Euros. La désindustrialisation massive du pays, une agriculture en recul, la perte inéluctable de compétences, le cantonnement dans des emplois de service, une dépendance accrue pour la satisfaction de nos besoins vitaux et finalement un sentiment d’appartenance à la nation en errance.
    C’est vous qui avez voté les règles et les budgets qui ont conduit la France là.
    Au mépris de l’avis national ( Le non à l’Europe en 2005) et la non reconnaissance des votes blancs par exemple.
    Alors comment pouvez- vous accepter un CETA, au mépris de la démocratie, puisque comme le TAFTA il est en négociation secrète depuis des années ?
    Le loup est dans la bergerie.
    L’Europe est loin d’être prête pour tirer bénéfice de ce genre d’accord, elle n’existe pas au niveau diplomatique, ni de défense, ni économique, pas de politique migratoire ….Les seuls à tirer partie ce sont les entreprises multinationales qui pourront passer ainsi au dessus des lois de chaque pays et continuer à faire du profit par les moins disant en charge sociale.
    Mais aussi comment supporter les écarts sur les taux d’impositions entre les pays voté aussi par vous, qui induisent le mouvement des sièges sociaux de tous les grands groupes, l’optimisation fiscale le blanchiment, la redistribution oubliée. Comment accepter que les pays qui reçoivent une aide conséquente de l’Europe s’empresse a plusieurs reprises d’acheter en masse du matériel militaire Américains ?
    La compétitivité des Français est mise à mal depuis la directive ultralibérale de l’Europe Bolkestein, qui a généré le transfert des emplois vers les salaires et charges les plus bas, et un trafic (légal et illégal) des travailleurs dits détachés d’une ampleur suffisante aujourd’hui pour détruire la pérennité de notre système social de notre façon de vivre. Voilà l’enjeu recherché ? la dépendance du monde du travail pour le profits de l’oligarchie dominante dont vous faite partie ?
    La déréglementation que vous avez voté tant au niveau Européen puis au national est telle qu’elle nous oblige aujourd’hui à donner à la communauté le profit durement acquis par nos entreprises nationale historique, démantèlements, privatisation, EDF notamment ,ou la bourse de l’électricité l’emporte en terme de profit sur le travail des techniciens du nucléaire par ex . Même cet atout majeur, n’a pas pu être conservé. BRAVO.
    Ce que l’on a entendu jusqu’à aujourd’hui est loin de nous rassurer, c’est soit de la méconnaissance soit une communication mensongère sur les vrais problèmes en présence.

    Alors nous serons extrêmement attentif aux solutions proposées, là ou il n’y a pas de travail, du travail utile à la nation, pas celui chronophage au narcissisme ludique qui abrutit tout une génération,.
    La défense de nos emplois pour assurer notre indépendance sur les besoins vitaux est à notre sens essentiel, garder nos compétences et en créer de nouvelles. Il serait dommages d’en arriver à ne compter que sur notre armée pour garantir le minimun.

Votre réponse
Postez un commentaire