En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Alain Juppé le 22 novembre 2016 à Toulouse
 

Interruption volontaire de grossesse, soutiens d'extrême droite, thatchérisme: Alain Juppé agite les épouvantails pour faire barrage à son rival François Fillon. Mais pas sûr que ces attaques suffisent à rattraper ses 15 points de retard pour le second tour de la primaire de la droite dimanche.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • blabla123
    blabla123     

    Je cite ; "Pour Alain Juppé, le fait que François Fillon soit soutenu par des organisations d'extrême droite..."... Je pense au contraire que ces organisations ont peur de F.Fillon et que les lepenistes vont se déplacer dimanche pour voter Juppé.

  • blabla123
    blabla123     

    Je cite ; "Pour Alain Juppé, le fait que François Fillon soit soutenu par des organisations d'extrême droite..."... Je pense au contraire que ces organisations ont peur de F.Fillon et que les lepenistes vont se déplacer dimanche pour voter Juppé.

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Ce n'est plus de la politique,ce sont des règlements de comptes.

Votre réponse
Postez un commentaire